Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 04 octobre 2017

Mée-disances du 04 octobre 2017

Ecrit le 4 septembre 2017

 100 genoux

France-Info du 24/09 - Le président américain Donald Trump s’est engagé dans une escalade rhétorique avec les sports-rois aux Etats-Unis (football américain, baseball, basket-ball).

Le président républicain a lancé sa première attaque, vendredi 22 septembre, lors d’un meeting politique dans l’Alabama. « Est-ce que vous n’aimeriez pas voir un de ces propriétaires de NFL (championnat de football américain) dire, quand quelqu’un manque de respect à notre drapeau, ’sortez-moi ce fils de pute du terrain, il est viré, viré !’ », avait-il asséné. Il visait en particulier Colin Kaepernick. Ce dernier s’était agenouillé, en août 2016, pendant l’hymne américain, pour protester contre la mort de plusieurs Noirs, abattus par des policiers blancs. Depuis l’affaire Kaepernick, plusieurs sportifs ont imité le joueur de 29 ans pour faire passer un message politique, provoquant l’ire de Donald Trump.

Dimanche 24 septembre, la défiance était à son comble, dans les stades américains, où plus de 100 joueurs de football américain ont posé un genou à terre, pendant l’hymne national.

« Je connais nos joueurs qui se sont agenouillés pendant l’hymne national et ce sont des jeunes hommes intelligents avec du caractère » qui « voulaient lancer un dialogue », a réagi Stephen Ross, propriétaire des Miami Dolphins.

Le 29 septembre, Lilian Thuram, ancien capitaine de l’équipe de France, a mis un genou en terre à l’Hôtel de ville de Stockholm au moment où, avec d’autres personnalités, il était fait docteur honoris causa de l’université de Stockholm. « Il y a un problème racial (aux Etats-Unis), une certaine inégalité qui est liée au passé, mais ça ne concerne pas que les Etats-Unis. Nous sommes ici en Suède, ça concerne malheureusement la Suède, ça concerne la France », a-t-il ajouté.

 Foutez le camp !

Rentre chez toi, le nègre ! Des injures racistes ont été écrites dans une école d’officiers de l’Armée de l’Air, aux USA, sur la porte du dortoir où dormaient quatre étudiants afro-américains. Le général Jay Silveria, directeur de l’Académie de l’armée de l’Air à Colorado Springs, a aussitôt réuni les 550 élèves. « Je suis sérieux, prenez vos téléphones, je veux que vous fassiez une vidéo de tout ceci, que vous la gardiez, que vous l’utilisiez » ; « Si vous n’êtes pas capable de traiter quelqu’un avec respect et dignité, foutez le camp ! Si vous n’êtes pas capable de traiter une personne du sexe opposé avec respect et dignité, foutez le camp ! Si vous ne pouvez pas traiter quelqu’un d’une autre race ou d’une autre couleur avec respect et dignité. Foutez le camp ! A écouter ici :
voir le site foutez-le-camp

 Du sang

Guineetime.com du 24/09 : Selma, 27 ans, le sait : son mariage est basé sur un mensonge. « Mais il vaut mieux mentir que subir la chouha », rétorque-t-elle. La chouha (« humiliation », en arabe dialectal), c’est ce que subissent les Marocaines qui ont eu des rapports sexuels avant le mariage, selon Selma.

« Je connais beaucoup de femmes qui ont été battues ou répudiées parce qu’elles n’ont pas saigné pendant leur nuit de noces. » Sur les conseils de ses amies et encouragée par sa mère, elle s’est procuré, quelques jours avant son mariage, une capsule de sang artificiel visant à créer une illusion de virginité. Insérée dans le vagin environ vingt minutes avant le rapport sexuel, la poche éclate sous l’effet de la chaleur corporelle et un liquide rouge se répand, simulant une rupture de l’hymen. « Ils veulent du sang, alors on leur donne du sang », ironise Selma.

Dans les pays musulmans, où l’hymen est sacralisé, acheter sa virginité à si bon prix a séduit beaucoup de femmes. « Il existe depuis la nuit des temps des ruses pour feindre la virginité : mettre un foie de volaille au fond de son vagin, par exemple. Mais la poche de sang est plus efficace. Et elle coûte au moins dix fois moins cher qu’une opération », insiste un vendeur.

Autre solution : l’hyménoplastie. Cette opération visant à recoudre l’hymen coûte plusieurs milliers de dirhams, selon les gynécologues et les chirurgiens esthétiques qui la pratiquent dans la clandestinité. Facile à réaliser, sous anesthésie locale, elle rapporte gros aux médecins depuis plus de trente ans.

Pourquoi, en 2017, la virginité est-elle toujours fantasmée au Maroc ? « Déflorer une fille est le summum de la virilité chez le sexe masculin, explique la sociologue Soumaya Naamane Guessous. L’interdiction de la pratique sexuelle avant le mariage dans l’islam s’applique exclusivement aux femmes. Les hommes ont interprété les textes comme ça les arrange. »

 Le quart

L’express du 26/09 : le royaume saoudien qui était jusqu’ici le seul pays au monde à interdire le volant aux femmes, a autorisé les femmes à conduire. Cette mesure, réclamée depuis 1990 par des militantes dont certaines ont été arrêtées pour avoir défié l’interdiction, doit entrer en vigueur à partir de juin 2018, le temps de procéder « à tous les changements nécessaires dans les réglementations en vigueur » et développer les infrastructures pour accueillir « des millions » de candidates au permis de conduire.

Cette décision provoque l’opposition des ultraconservateurs. L’un d’entre eux, Saad al-Hijri, a été suspendu de prêche récemment pour avoir affirmé que les femmes ne pouvaient être autorisées à conduire car elles n’ont que « le quart » du cerveau d’un homme. Ben voyons !

 Lidl, tout est vrai

Le magazine télévisé « Cash Investigation » a publié une enquête explosive sur les méthodes de management dans les magasins Lidl, parfois brutales et grossières, avec, pour seul objectif, la productivité avant tout, quitte à faire vivre un enfer aux salariés.

Une déléguée syndicale UNSA commente sur Europe 1 : « 90% des magasins se sont reconnus dans l’émission, qui était vraiment vraie ». Elle en profite pour décrire avec plus de précision les conditions de travail en magasin Lidl : « C’est la pression continuelle dès 7h du matin. Les salariés sont sous pression. Dès 7h du matin, on est sur du port de charges lourdes. ». Une caissière, déléguée du personnel d’un magasin de l’Hérault, décrit elle aussi les pressions pour tenir des cadences de plus en plus intenses. Phénomène qui, pour elle, n’a rien d’isolé. « De partout, on est devenu des robots. Physiquement, il y avait des jours, je rentrais chez moi, j’étais laminée. Des lumbagos. Vous êtes en arrêt de travail, on vous jette votre arrêt de travail à la poubelle », dénonce-t-elle.

Un exemple : « le pick-by-voice », une technique de management qui consiste à équiper les salariés avec une oreillette et à faire passer les ordres oralement, sans coupure. « Les gens en font des cauchemars la nuit », dénonce un salarié. « Essayez de travailler une journée avec le pick-by-voice : on est des objets, plus des êtres humains. »

« Ce serait bien que les politiciens s’intéressent au monde du travail d’aujourd’hui, viennent à l’usine, travaillent avec des cadences. La ministre du Travail, elle est dans son monde et je vous garantis que ce n’est pas le nôtre, ni celui d’une majorité de Français », juge-t-il.

Le travail, ce n’est pas toujors la santé. Vous pouvez revoir la séquence de Cash Investigation ici :

voir le site youtube

Le chroniqueur Cyril Hanouna a, lui, pris la défense de Lidl, ‘oubliant’ que Lidl est aussi l’un des rares annonceurs à ne pas avoir déserté son émission après le dérapage homophobe de la saison dernière.