Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Personnes âgées, ORPAC > Les retraités contre l’austérité

Les retraités contre l’austérité

Ecrit le 4 octobre 2017

photo P.Morel

Manifestation ouvrière le 21 septembre 2017, manifestation des retraités le 28 septembre … « Macron, avec ses airs de nouveau roi, espère entrer dans l’histoire de France. Cette prétention ne résistera pas au regard de la politique qu’il entend mettre en œuvre. Voulant appliquer ses choix économiques et sociaux, à un train d’enfer, il s’est fait adouber par son armée de députés godillots dont une bonne part marqués du sceau de la juvénilité politique, qui ont tous autorisé le gouvernement à légiférer par ordonnance. Les ordonnances apparaissent comme un coup de force à la hussarde en ce début de l’ère Macron » dit la CGT.

Les premiers coup qui tombent comme sur l’APL , sonnent comme un couperet dans les porte-monnaie des moins bien lotis .

Et les retraités , menacés de ponctions, via la CSG, ils vont en faire quoi de leur vie ? Avoir travaillé toute une vie et à se retrouver à manger des nouilles ?

Ce mépris de classe en dit long sur la brutalité et l’autoritarisme de ceux qui dirigent le pays. Libertés de licencier à souhait , remise en cause du CDI , affaiblissement des droits collectifs et individuels à s’organiser et à se défendre. Les mesures envisagées sont toutes régressives et taillées sur mesure pour satisfaire aux exigences patronales : plus de flexibilité, plus de précarité, moins de salaire …

Il s’agit aussi de brouiller les repères collectifs, jusque là communs à tous et consignés dans le code du travail et les conventions collectives, et instituer un contrat de travail, avec des règles différentes dans chaque profession .

Le compte pénibilité va changer de nom et devenir compte de prévention. Muriel Pénicaud, ministre du travail, estime que par ce changement de nom, le travail n’est pas pénible, qu’on vit dans un monde de bisounours, que les patrons sont tous gentils et les salariés, des méchants toujours à harceler le gentil patron.
Pour ce nouveau compte de prévention, 6 critères sont gardés sur les 10 actuels . Travail de nuit, travail répétitif, travail en horaire alternant, travail en milieu bar, bruit, température extrême.

En revanche, 4 critères sont enlevés : manutention de charges lourdes, posture pénible, vibration mécanique, risque chimique.
Pour pouvoir solliciter des droits , comme un départ à la retraite anticipé , le chemin sera laborieux. Les raisons ne manquent pas pour rester mobilisés devant cette casse sociale.
(R.Guyomarch) – Photo P. Morel