Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Le tombereau de la Toussaint

Le tombereau de la Toussaint

Ecrit le 1 novembre 2017

 Le tombereau de la Toussaint

Ce qui se passeut un peu partout, ces temps-ci, me rappeleut mon timbeuriauw dans les cheumins creux de Conqu’reu aprés la pié ; ça tergiverseu, ça s’enliseu et ça re-bondisseut en nous seucouanwt les tripes, avanwt de verseu les roues en l’air. Con-me Macron à Marie-pousse-toi-de-là en guyane révolteu qui avoueu ne pas êtes le pére Nouel. Con-me le glyphosate qu’on leusseut aux zagricolos intensifs. Con-me les milliards qu’on preneut, reudon-neut, reupreuneut. Con-me les Marchous qui vont se faire Castagneu sans discuteu.

Con-me l’automobile catalane que Madrid veut voleu ; con-me la ligne rouge de Vachard avec ses gaz qu’y franchisseu sans problème ; con-me mon Trompe avec ses reupublicains tergiversous, son Kim Kong qui rigoleut. Con-me les kurdes qui rêveut de leur indépendance. Con-me les chinois qui reufeuzeut un Mao empereur à vie. Qui relèvera mon timbeuriauw qu’a les deux roues envazeuille ?

« Le mois de Novembre est malsain
Il fait tousser dès la Toussaint »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 8 novembre 2017

 Les étaux se resserrent

Y a 8 jours, ça tergiverseut con-me mon timbeuriauw ; anneu, c’éteut les étaux qui se resserreut : sur Trump-le-matchaud avec les serres de l’aigle Russe qui l’enserreut et l’ours kan qui piétineut les pieutons à Manne Attend ; sur les Caca lents où les reuvolteux éteut meunaceu de prison. Con-me Piège de Mont, mon Trompe-acoustique préféreut la fuite. Il alleut faire le tour de l’Asie, var son copain Fin Jing, à Peukin et la Corée du Sud su pieu de guére. Y feura hallowween avec sa tête de mort su la frontiére de Kim Kong. Ça va pas rigoleut !

Not’ Allo win éteut pu pacifique et nos keuniauws nous feuzeut putôt rire et videu nos bonbo-niéres con-me Macron avec ses lois fiches calles qui serreut dans son étau les gens de rein qu’aveut pas granwd chouze pour yeux mais qui deveut aux riches teurjous nos maîtes con-me auwtefaïlle les chatelains. Pu ça chanwgeu et pu c’éteut paraïlle !

« Autanwt d’heures de soulaïlle à la Toussaint
Autanwt de seu-main-nes à souffleu dans ses mains »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 15 novembre 2017

 Paradis de papiers et d’armes

Y sembleut que ça se gâteu enteur les zIraniens et les Saoudiens et qu’y zéteut prêts à se foutre su la goule pour savaïye qui va con-manwdeu toute la reugion libeureu des djihadisses. Mon Macron vouleut mette son grain de sel pour empêcheu Hariri de se faire Hara qui rit et le Liban d’exploseu. Deurieure, c’éteut Trompe et Poutine qui feuzeut mine de se kauwzeu mais qui cacheut leurs fusils sous leurs mantiauws d’hiver. Falleut ben s’occupeu pisque Kim Kong se calmeut, que le mur mexicain n’avanceut point et que toutes les tromperies éclaireut le gatiauw d’anniversaire du tonton d’Amérique accueilli con-me le Mais si en Asie .

L’Europe n’arriveut pas à décolleu le glyphosate de sa piauw et renvaïye teurjous à plus tard les deucisions, à la grande joie des agricolos intensifs et de Monsanto qui ramasseu les sous et les cancers à soingneu par les chimios sulfateuses. C’éteut pas dans les paradis de papieux qu’on va mourir des pestes ticides et des moisi sûres !

« Novembre, par tous les temps,
Le bois dans la cheminée est flambant »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 22 novembre 2017

 GOBE 23

Mon Macron éteut sur tous les fronts : y gobeut partout ! A Bonn où il embrasseut la mère Merkel pour l’obligeu à rempiaceu le Trompe-la-pianète qui vouleut pu gobeu l’accord de Paris su le climat. Y gobeut le Hara qui rit, le destitueuye en l’invitanwt cheu nous en vacanwce avant de le renvaïyeut au Liban en sauwvanwt la mise du prince héritieu Saoudien, le destituou. Y gobeut la Castagne pour faire marcheu les Marchous qui commenceut à rouscailleu !

Les féminisses éteut pas contenwtes de lu pasqu’y diseut reingne su les cochons qui feuzeut de la prédation sexuelle dans tous les milieux : cheu les évêques et cureux pédophiles, cheu les veudettes et artisses, cheu les politiques et sportifs.

Y aureut pu qu’au Zimbabwé qu’aveut du mal à liquideu son Mugabé, dictatou vieillissanwt où mon Macron n’aureut pas encore éteut faire son safari pour gobeu les mouches et les zéléphanwts !

« Quel que soit le temps qu’il fait en Novembre
Commence le feu dans ta chambre »

Le Herveu Deulouard de Conqureu


Ecrit le 29 novembre 2017

CITOYEN (HyèNE) S

Poutine aveut teurjous des miséres avec ses oli, olé, garques, garces et ses plouto-crates vasouillards et vadrouillards ; pendant que Trompe-le-harcelou se teneut tran-quille et fermeu ses granwdes oraïlles aux gémissements de ses victimes honoreuses. Les afféres du monde se régleut avec la Russie sauf en Afrique où Mou Gavé a éteu deumissionneu par tous ses vieux zamis pour sauwveu le systein-me aussi cratique. Le pape, lu, va-t-alleu cheu les Pires mans pour empêcheu les Boudisses si cons-passion-nous de con-tinueu à épureu les musulmans qu’on diseut cons-battifs.

Mon Macron n’aveut pas eu la trouille des maires siffleurs et pères siffleurs, il leur aveut kauwzeu genti-ment mais ferme-ment. Il aveut pas eu un discours inclusif con-me y vouleut pas d’hein-ne écrivacherie du mein-me nom. Nous, en mitaw gallo-beurton, on n’aveut point tous ces problémes : on écriveut con-me ça se prononceu et on oublieut jameuille les belles dain-mes et le fémi-nain quand on chanwteut les zhon-mes géants d’auwtefaïlle !

« Novembre, mois des brumes, par devant
Réchauffe et par derrière, refroidit »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu