Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2016-2017 > CCRN - Des polarités fortes

CCRN - Des polarités fortes

Ecrit le 1 novembre 2017

 CCRN   - Des polarités fortes

Nous continuons ici la préserntation du projet de territoire de la CCRN  , Com’Com’   de la Région de Nozay, en abordant le deuxième volet : des polarités fortes pour bien vivre ensemble.

Polarités : le mot est à la mode. En géographie, le pôle n’est pas un nœud, le pôle n’est pas un centre, « c’est un lieu qui attire et concentre les flux de personnes et de biens. La pratique du recours au service le plus proche organise des niveaux de polarité hiérarchisés selon la plus ou moins grande rareté de l’usage des services, qui se traduit elle-même par une hiérarchie de la taille des pôles et de la dimension de leur aire d’influence  ».

A l’échelle d’un petit territoire, on parle de polarités pour désigner les communes : le centre-bourg et les hameaux.

La CCRN   est vraiment un territoire rural : 27 600 hectares :
• 95,9% espaces naturels et agricoles
• 2,7 % espaces urbanisés
• 1,4 % espaces urbanisation future

Dans la CCRN  , les élus souhaitent « conforter les polarités en privilégiant le regroupement de l’offre de logements, des activités, des services et des équipements, ce qui permettra un développement territorial plus solidaire, facilitant la mixité sociale et limitant la consommation d’espace  ». Alors qu’une partie de la croissance démographique (et de l’étalement urbain) s’est concentrée sur les hameaux, les élus souhaitent affirmer la position des centres bourgs des sept communes comme pôles de développement urbain.

ENJEU N°1 : Accompagner la croissance démographique et résidentielle tout enpréservant et valorisant le cadre rural, atout majeur d’attractivité du territoire.

- réhabilitation de logements en cœur de bourg.
- aménagement des entrées de ville.
- de nouvelles formes urbaines moins consommatrices d’espace.

Un Plan Local d’Urbanisme intercommunal sera élaboré.

 Politique du logement

La CCRN   note, dans les nouveaux arrivants, une sur-représentation des actifs des classes moyennes. Les élus pensent aussi aux autres en souhaitant mieux répondre à la demande de logements locatifs publics, en développant une offre à bas niveau de loyer tout en veillant à la qualité des opérations à vocation d’habitat. En effet, 11 % de la population est en-dessous du seuil de pauvreté.

La CCRN   a décidé de porter une démarche offensive et innovante visant à renforcer la qualité de l’offre en logement.
- prendre part au subventionnement de la production de logements publics.
- maintenir la qualité du parc privé ancien
- développer le « logement solidaire » par la mise en relation des besoins en logement des jeunes et l’offre existante chez l’habitant,
- renforcer le partenariat avec les bailleurs sociaux sur l’attribution de logements aux publics en grande difficulté.

 Appel à projets

Pour concrétiser ces orientations, la CCRN   lance un appel à projets : «  réinventer la Région de Nozay  ».

Ce projet consiste dans la réalisation d’un programme d’habitat péri-urbain de qualité et emblématique porté par la Communauté de communes et décliné sur chacune des sept communes selon les axes définis par elle (éco construction, intergénérationnel, habitat à énergie positive, …).

ENJEU N°2 : Veiller à l’existence d’une offre en services et en équipements suffisante et de qualité proposée à travers un maillage pertinent et équilibré du territoire.

Quelques précisions :
- Soutien aux activités commerciales,
- Réflexion sur le commerce ambulant et les marchés locaux.
- Mise en œuvre d’une politique tarifaire garantissant l’accès de tous à l’offre.
- Répartition géographique équilibrée et cohérente.
- Mise en accessibilité des équipements.
- Réduction de la fracture numérique.

En ce qui concerne les services liés à l’enfance, les tarifs étant fixés par la CAF notamment, une réflexion sera menée sur le « taux d’effort » afin d’ajuster au mieux les facturations de services et d’offres aux possibilités réelles des habitants.

Afin de garantir une équité dans l’accès aux services et aux équipements, les élus travaillent sur une répartition de l’offre de services, soit via un maillage du territoire
(exemple du réseau de lecture publique), soit via une délocalisation ponctuelle de certains services.

Pour renforcer les solidarités et la cohésion sociale, la CCRN   souhaite accentuer sa fonction de coordination entre les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS  ). Des actions spécifiques pourront être menées en direction de publics ciblés. «  Ainsi, diverses initiatives seront développées en faveur de l’enfance et de la jeunesse afin de favoriser, notamment, l’autonomie des jeunes et leur accès à l’emploi. Des actions seront également proposées permettant l’accompagnement du vieillissement et rompant l’isolement des personnes âgées, notamment dans le cadre de la mise en œuvre des projets sportif et culturel, mais aussi dans lecadre de la politique du logement. ».

 Haut débit

Pour garantir l’égalité d’accès à l’internet en centre-ville comme en milieu rural, le Département de Loire-Atlantique fait du numérique un enjeu de développement équilibré des territoires.

Ainsi, la CCRN   sera l’un des premiers secteurs du département à bénéficier du déploiement de la fibre optique. Concrètement, ce sont près de 4 300 personnes qui bénéficieront d’un débit supérieur à 8Mbps, ce qui facilitera de nombreux usages comme la vitesse de transmission des données, les connexions internet en simultané ou encore l’accès à la télévision par une box internet.

[Ndlr : le Département avait fait une proposition analogue à la Com’Com’   du Castelbriantais. Celle-ci n’a pas donné suite].

Par ailleurs la CCRN   accompagne les habitants du territoire dans leur découverte, apprentissage et perfectionnement de l’outil numérique, à des fins de loisirs ou professionnelles.
À suivre !


 La délinquance à Nozay

Les orientations retenues par la CCRN   :
1 Lutte contre l’augmentation des cambriolages et les vols à la roulotte,
2 Prévention sécurité routière,
3 Prévention auprès des jeunes exposés au risque de la délinquance,
4 Prévention des violences intrafamiliales.

Un crédit de 3000 € a été attribué pour :
• acheter des éthylotests mobiles à mutualiser, avec accessoires,
• participer à l’achat de gilets jaunes, achetés par les communes avec les fournitures scolaires,
• organiser un temps fort multi partenarial d’information grand public sur les violences conjugales, qui aura lieu le 24/11/2017 à Nozay à 20h.