Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCCD 2017 > Programme d’actions PCAET

Programme d’actions PCAET

Ecrit le 1 novembre 2017

Dans le cadre de la préparation du PCAET - Plan Climat Air Energie Territorial, des réunions publiques ont eu lieu les 5 et 9 octobre 2017, Voici la synthèse de ce qui a été retenu, classée en cinq catégories.

1 - Conforter l’exemplarité globale du territoire

1-1- Mettre en œuvre le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT  ) concourant à la sobriété dans l’usage des ressources et à la poursuite de l’avance dans la production d’énergies renouvelables

1-2 -Améliorer la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations pour s’adapter au changement climatique

1-3- Rendre plus performants énergétiquement les bâtiments communaux et intercommunaux avec des travaux adaptés (isolation, énergie...) et un suivi des consommations

1-4 - Réduire la consommation d’énergie liée à l’éclairage public

1-5- Stimuler la pratique du télétravail avec des espaces de cotravail sur les principaux pôles économiques du territoire

1-6- Créer une flotte de vélos traditionnels et à assistance électrique pour les déplacements des agents de la Communauté de Communes entre les différents sites à Châteaubriant

1-7- Rendre plus économe et moins polluante la flotte de bennes de collecte des ordures ménagères et de voitures de service de la Communauté de Communes

Photo prise le samedi 23 septembre dernier sur le stand « défi familles à énergie positive » lors du festival écolo « Laudato Si » à Châteaubriant.

1-8- Promouvoir les bonnes pratiques et services des citoyens, des associations, des entreprises et des collectivités en faveur du climat, de l’air et de l’énergie

Photo prise le samedi 23 septembre dernier sur le stand « défi familles à énergie positive » lors du festival écolo « Laudato Si » à Châteaubriant.

2 — Améliorer la performance durable des entreprises

2-1 - Accompagner les échanges parcellaires entre exploitations agricoles

2-2— Réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre dans les exploitations agricoles du territoire

2-3- Encourager la diversification vers les cultures de matières biosourcées ou les cultures à vocation énergétique

2-4- Organiser un « éco-défi » avec les artisans et commerçants

2-5 - Engager la démarche « répar’acteurs » sur le territoire

2-6 - Encourager l’économie circulaire via les mutualisations inter-entreprises sur les principales zones d’activités économiques du territoire

2-7- Promouvoir les outils d’aide à la sobriété énergétique et à la gestion des déchets dans les entreprises

3 — Aider les habitants à moins et mieux consommer

3—1- Engager une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat avec un axe sur la lutte contre la précarité énergétique

3-2- Organiser le défi « famille à énergie positive »

3-3— Distribuer 2 000 packs d’ampoules LED aux habitants aux revenus modestes

3-4- Promouvoir les systèmes d’échange local de bonnes astuces économes (informer sur comment mieux utiliser sa
maison, prêt de matériel du quotidien) (photo prise sur le stand « défi familles à énergie positive » lors du festival « Laudato Si » à Châteaubriant. Elle présente une mallette destinée à la sensibilisation sur les économies d’eau)

3-5 - Conforter le salon cuisines et saveurs, les initiatives associatives pour une alimentation équilibrée, et la promotion des producteurs alimentaires locaux

3-6 - Poursuivre et essaimer les pratiques des jardins partagés à l’image du jardin des Lilas à Châteaubriant

3-7- Poursuivre la sensibilisation sur le réemploi des objets usagés (recyclerie, repair café...) et le tri des déchets

3-8 - Expérimenter une (ou des) boutique(s) de créateurs et du faire soi-même pour apprendre à consommer différemment

3-9— Conforter les dispositifs de partage de logement à l’image de l’habitat temporaire chez l’habitant organisé par l’Association pour le Logement des Jeunes ou l’habitat groupé ou coopératif

4 — Encourager les mobilités économes

4-1- Encourager les créations d’itinéraires sécurisés pour les piétons et les cyclistes avec signalétique et marquage au sol

4-2- Promouvoir la pratique du pédibus ou du cyclobus auprès des parents d’élèves pour les trajets à pied ou à vélo des enfants entre le domicile et l’école

4-3 - Encourager la pratique du covoiturage, du cocamionnage, et l’expérimentation d’un auto-stop de proximité sur le territoire

4-4- Essaimer la pratique du transport solidaire   de l’association « Relais Accueil Proximité » sur d’autres secteurs du territoire

4-5- Expérimenter un service de location de vélo à assistance électrique en libre service sur un ou plusieurs pôles de services publics du territoire

4-6— Tester une évolution du service de transport collectif Castelbus à Châteaubriant avec recours à l’alimentation par énergie électrique

4-7- Expérimenter un service d’auto partage électrique en libre-service sur un ou plusieurs pôles de services publics du territoire

5 - Développer les énergies renouvelables

5-1- Sensibiliser les habitants aux enjeux de la production d’énergies renouvelables pour faciliter l’acceptation des projets d’envergure

5-2- Sensibiliser les exploitants agricoles à l’avantage de la plantation de haies bocagères et à la plantation intraparcellaire (agroforesterie)

5-3- Soutenir les projets d’expérimentation de nouvelles pratiques ou process de production d’énergie renouvelable (autoconsommation, cotoiturage...)

5-4— Encourager les projets d’expérimentation de nouveaux financements (participatif, compensation carbone...)

Mais où étiez-vous ?

C’est décourageant : il n’y avait guère qu’une vingtaine de personnes le 25 octobre à Derval, pour la réunion de concertation. C’est décourageant (et rageant !) : les citoyens ne devront pas se plaindre si, plus tard, les choix faits ne leur conviennent pas !

Les deux groupes, qui ont réfléchi séparément, ont mis en tête la même priorité : la mobilité, pas celle des promenades des soirs d’été, mais celle qui permet d’aller d’une commune à l’autre, pour les courses, la santé l’école, la culture. Ce qui suppose des infrastructures mais aussi une organisation de transports solidaires, de co-voiturage, d’auto-stop sécurisé.

Il a été retenu aussi la nécessité d’une amélioration de l’habitat pour réduire la précarité énergétique, et la distribution de kits économisateurs d’eau.