Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Histoire autour de Châteaubriant > Auguste Martin

Auguste Martin

Ecrit le 15 novembre 2017

Le patrimoine de Derval pleure un grand défenseur et moi j’ai perdu un ami .

Ma rencontre avec Auguste Martin remonte à une trentaine d’années lors de la création de l’association St Patern où il est toujours resté un adhérent fidèle et actif, et d’une exposition sur le patrimoine du canton de Derval. Depuis cette date nous nous sommes retrouvés régulièrement pour de longues et passionnantes rencontres  ...

Car Auguste était un homme du terroir, agriculteur il avait les pieds bien posés sur cette terre et une tête bien remplie, je me souviens du plaisir qu’il éprouvait lors de nos échanges, évoquant avec passion l’histoire de la Bretagne qu’il connaissait si bien, il avait d’ailleurs été la cheville ouvrière de deux ouvrages parus en 1992 et 1994 « Derval dans l’histoire de la Bretagne  » et « Derval un siècle d’histoire 1789-1890 ».

Sur sa commune de Derval il menait un combat actif au sein de « l’association pour la sauvegarde de la tour St Clair » et au sein de l’association pour la « promotion culturelle de Derval » il participait à de nombreuses restaurations de croix avec son ami Hilaire : croix du Plessis  , l’hôtel à l’oie ou encore en inaugurant une croix de schiste plantée sur le site mégalithique du Tertre Mérais...

En 2011 alors qu’il était déjà fatigué, il avait assuré avec bonheur la visite de l’église paroissiale et celle de la chapelle de l’hospice désaffectée et achetée par la Com’Com’   et s’inquiétait de son devenir le mettant en parallèle avec celui de la chapelle de l’hôpital de Châteaubriant. 

Auguste avait la foi chevillée au corps. Sur la religion son regard était bienveillant mais exigeant et critique ; sur la marche de l’église il me faisait part de ses inquiétudes et d’un certain pessimisme que je partageais largement. 

Auguste nous garderons longtemps le souvenir d’un homme bon et passionné, dont le trait principal était de faire partager ses connaissances. Nous te disons A Dieu dans l’attente de l’éternité promise.

Gilbert Massard

Auguste Martin - Gilbert Massard