Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Défendons la langue française > Chien

Chien

Ecrit le 29 novembre 2017

Chien

Le nom de ce mammifère carnivore de la famille des canidés, qui a été domestiqué par l’homme depuis la préhistoire pour en faire des chiens de chasse, de garde* puis de compagnie ou de salon, entre dans de nombreuses expressions familières : se regarder en chiens de faïence, être reçu comme un chien dans un jeu de quilles, quelle chienne de vie !, il- ou elle- lui garde un chien de sa chienne, être d’une humeur de chien, mourir comme un chien, avoir un mal de chien, être comme chien et chat , nom d’un chien !, ne pas être bon à jeter aux chiens, ne pas donner sa part aux chiens, ce n’est pas fait pour les chiens, un temps à ne pas mettre un chien dehors.

Au figuré, au siècle dernier, on disait d’une femme qu’elle avait du chien, pour dire que sans être d’une grande beauté, elle avait un charme un peu « ca-naille ** », ou qu’elle avait une coiffure à la chien quand elle portait une longue frange de cheveux. Au XVIIe siècle on rompait les chiens quand on mettait fin à une situation embarrassante.

Le vers de Molière dans Les femmes savantes « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage » est devenu pro-verbial .

Entre chien et loup se rapporte au crépuscule, moment où l’on distingue mal ce qui vous entoure.

D’une personne très regardante, on dira qu’elle n’attache pas ses chiens avec des saucisses. Et à un correspondant de presse on confie d’abord la rubrique des chiens écrasés.

L’expression se coucher en chien de fusil (en se recroquevillant) fait référence au chien d’un pistolet ou d’une carabine qui venait frapper l’amorce pour l’enflammer (aujourd’hui cette pièce s’appelle le percuteur ).

On trouve aussi des chiens dans la mer : un chien de mer désigne plusieurs espèces de squales de petite taille, tels que la roussette. Et dans le ciel : le Grand Chien et le Petit Chien sont des constellations.
Le loup et le chien, une des plus célèbres fables de La Fontaine illustre à merveille le goût de la liberté affirmé par le loup à la vue de la blessure faite sur le cou du chien par le collier que lui fait porter son maître.

Le chien est le symbole de la fidélité et de la loyauté. Dans la mythologie grecque, le chien d’Ulysse, Argos, fut le premier à reconnaître son maître à son retour à Ithaque malgré son déguisement de mendiant ; à peine le vit-il qu’il mourut sur place. Toujours dans la mythologie grecque, Cerbère, le chien monstrueux à trois têtes, était le gardien des Enfers.

Enfin l’astrologie chinoise comprend le signe du Chien ; 2018 sera l’année du Chien.

* chien de garde se dit d’une personne qui défend avec ardeur les intérêts de quelqu’un ou d’un groupe. En 1999 l’association Les chiennes de garde a été créée par des féministes désireuses de défendre les femmes contre les attaques sexistes auxquelles elles sont en butte dans la publicité, les médias et l’espace public.

** canaille, anciennement chienaille, de l’italien canaglia, a pour origine le mot latin canis (chien). Notons que canaille est un mot épicène : on peut donc dire d’un homme sans scrupules qu’il est une canaille. Le mot peut aussi être employé par antiphrase comme un compliment : « quelle adorable petite canaille ! ».

DEVINETTE : qu’est-ce qu’un chien bleu ?
REPONSE à la DEVINETTE du dernier numéro de la Mée : l’expression dès potron-minet qui signifie « dès que le chat montre son postérieur », c’est-à-dire « dès les premières lueurs du jour », est formé de potron (= poistron, déformation du latin posterior, postérieur) et de minet (le chat ). A l’origine, en 1640, on disait dès potron-jacquet : le jacquet désignait alors un écureuil, qui avait la réputation de s’activer très tôt le matin.
Elisabeth Catala-Blondel