Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 06 décembre 2017

Mée-disances du 06 décembre 2017

Ecrit le 6 décembre 2017

Le salaire des femmes

Lexpress.fr du 01/12 : 17 740 euros nets par an pour les femmes, contre 23 260 euros pour les hommes. En 2015, les femmes salariées ont eu en moyenne une rémunération inférieure de 24% à celle de leurs collègues masculins. C’est le triste constat que révèle une étude de l’Insee. 

Deux facteurs expliquent cette différence : des salaires moyens moins élevés et un temps de travail moyen moins important. Ainsi, l’écart de revenu salarial moyen entre femmes et hommes s’explique pour plus des deux tiers par des écarts de salaire en équivalent temps plein (ETP) et pour moins d’un tiers par des différences de volume de travail. 

Par ailleurs, l’écart générationnel est également très important, sans considération du sexe. Ainsi, le salaire moyen grimpe avec l’âge des salariés jusqu’à 54 ans. Il atteint alors pour les 50-54 ans un montant moyen 3,5 fois plus élevé que celui des moins de 25 ans. 

L’institut note toutefois que le revenu salarial moyen de l’ensemble des salariés progresse de 0,6 % en 2015 en euros constants. La hausse en 2015 est plus marquée dans le secteur privé (+ 0,7 %) que dans la fonction publique (+ 0,3 %), les évolutions y étant globalement plus favorables depuis 2010. 

Gâteau au cannabis

Le Point.fr du 30./11 : Un goûter organisé la semaine dernière dans une classe de troisième s’est mal terminé pour plusieurs élèves et leur professeur. À l’initiative de l’enseignant, ses élèves ont apporté des gâteaux. Mais l’une des préparations avait un goût inattendu. Un jeune garçon a en effet servi un gâteau au cannabis. Sept élèves et le professeur ont ressenti les effets de la substance illicite.

À la suite de cette intoxication, la mère d’une élève a décidé de porter plainte contre la direction du collège. «  Ma fille est allée à l’infirmerie, où on lui a simplement dit qu’elle devait manquer de sucre. Et le principal n’a jamais daigné décrocher son téléphone pour nous expliquer ce qui s’était passé. J’ai donc porté plainte contre l’établissement, et écrit à l’inspecteur d’académie, au rectorat et au ministère de l’Éducation nationale  ».

L’affaire est rapidement remontée jusqu’à l’académie de l’Essonne. Le directeur académique a fait savoir que la direction de l’établissement avait pu penser «  que les produits n’étaient pas frais. Il y aura évidemment une sanction, mais surtout nous allons mener un travail de pédagogie et de prévention auprès des élèves, notamment sur les risques du cannabis. L’affaire sera suivie  ». L’élève qui avait préparé ce «  space cake » a été mis à pied pour huit jours.

Visite annulée

LaTribune.fr du 01/12 : « Des diplomates américains ont abandonné les plans en vue d’une visite de Donald Trump en Grande-Bretagne en janvier sur fond de guerre des mots entre les dirigeants des deux pays ». Le projet est remisé et aucune nouvelle date n’est fixée pour ce qui devait être une visite de travail à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle ambassade de Etats-Unis à Londres.

Ces révélations surviennent alors que la « relation spéciale » entre Washington et Londres a été une nouvelle fois écornée par le président américain à la suite de ses retransmission de vidéos anti-islam mises en ligne par Jayda Fransen, dirigeante du groupe d’extrême droite Britain First.

La porte-parole de Theresa May avait dénoncé cette initiative de Donald Trump. Le président américain a répliqué par un tweet agressif à l’adresse de la Première ministre britannique à laquelle il a conseillé de s’occuper de la sécurité dans son pays.

Theresa May avait invité Trump à venir en Grande-Bretagne lorsqu’elle-même s’était rendue à Washington en janvier dernier.

Les dents en or des Roms

Lexpress.fr du 28/11 : Franck Sinisi, élu municipal d’extrême droite de la banlieue de Grenoble, a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour ses propos prononcés en février 2017. Le tribunal correctionnel a également prononcé contre lui une peine de quatre ans d’inéligibilité et 2000 euros d’amende.

L’ex-élu frontiste comparaissait pour « provocation à la discrimination ou à la haine raciale » après ses propos tenus le 27 février lors d’un conseil municipal. Elu sous la bannière Front National, il avait déclaré notamment, concernant les Roms, que « pour les loger, il pouvait y avoir un autofinancement ». « Il suffit au niveau de la métropole d’investir, de leur payer des dentistes », poursuivait-il. « Oui, je m’explique, de leur payer des dentistes, de leur mettre des dents nickel, de récupérer leurs dents en or, je pense que juste ça, ça leur permet de se nourrir et de se loger », avait-il continué. Ses propos avaient été enregistrés et diffusés sur le site internet de la section locale du Parti communiste.

Mauvaise conduite

Lexpress.fr du 30/11 : Un ressortissant russe a été arrêté en Bretagne par les forces de l’ordre. C’est sa conduite qui a interpellé la police. Il avait percuté un autre véhicule dans le centre de Saint-Martin aux alentours de 20 heures provoquant des dégâts matériels, avant de prendre la fuite. Déjà connu des policiers, l’homme avait déjà été arrêté, sans permis et en train de circuler en état d’ivresse en octobre dernier. Quand les policiers ont retrouvé sa trace, le trentenaire avait un taux d’alcoolémie de 0,51 mg par litre d’air expiré et toujours pas de permis. Unijambiste, il avait placé un manche à balai recoupé à la « bonne hauteur » pour appuyer sur l’accélérateur. 

Descendant d’esclave

L’Obs du 22/11 : Pour appeler le gouvernement à agir contre l’esclavage en Libye, révélé par un reportage de CNN , le député Max Mathiasin, de Guadeloupe, apparenté Modem a raconté son histoire personnelle : « Ma grand-mère m’a raconté, son grand-père, il est né en Afrique, en homme libre. Il a été capturé et vendu. Il est arrivé en Guadeloupe en esclave. Il est mort après l’abolition de l’esclavage, et cela se passait en colonie française », a-t-il rappelé. Avant d’en appeler à toute la représentation nationale : « Mes chers collègues, n’est-ce pas dans cet Hémicycle même qu’a été votée en 2001 la loi reconnaissant la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité ? La France et l’Union européenne doivent réagir face à ce drame humanitaire insoutenable qui sévit en Libye et dans d’autres pays et nous les connaissons. »

Un très cher verre

AFP du 17/11 : La femme la plus riche de Norvège a écopé d’une peine de 18 jours de prison avec sursis et d’une amende de près de... 26.000 euros après avoir été contrôlée au volant avec un taux d’alcoolémie positif. En Norvège, pays extrêmement strict en la matière, le taux d’alcoolémie autorisé est de 0,21 gramme par litre. Les infractions de ce type sont généralement punies d’une amende équivalant à 1,5 mois de salaire brut.

La jeune femme de 22 ans étant encore étudiante et ne disposant pas de salaire, le tribunal d’Oslo a décidé de calculer l’amende à partir de sa fortune qui s’élève à 7,7 milliards de couronnes (environ 800 millions d’euros).

La riche héritière a aussi écopé d’une suspension de 13 mois de son permis qu’elle devra repasser à l’issue de cette période.