Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Salaires, revenus > Mon revenu de base

Mon revenu de base

Ecrit le 8 novembre 2017

Mon revenu de base

L’association MonRevenuDeBase organise la première expérimentation citoyenne du revenu de base en France.

« A chaque fois que nous collecterons 12.000 euros, nous les redistribuerons en désignant par tirage au sort une personne qui s’est inscrite sur le site, et qui recevra 1000 euros par mois pendant un an, sans contrepartie. L’inscription pour participer à la désignation au tirage au sort est gratuite. Nous organisons également un suivi scientifique de cette expérimentation pour en tirer le plus d’enseignements possibles ».

Pour MonRevenuDeBase, l’objectif est de susciter le débat en France et obtenir une loi d’autorisation des expérimentations pour enfin mettre en place un vrai revenu universel. Toute proportion gardée, c’est la même démarche que les expérimentations des mutuelles ou de la couverture des accidents du travail au siècle dernier : ça semblait impossible, jusqu’à ce que quelques personnes non seulement le rêvent mais les expérimentent pour convaincre, avant que ça ne devienne la norme.

Lancé le 2 novembre, les premiers 12.000 euros ont été atteints en une journée, aussi l’association organisera prochainement une première désignation par tirage au sort. Et la collecte continue, elle atteint presque maintenant les 24 000 euros.

Lors de la dernière présidentielle, le candidat socialiste Benoît Hamon avait inscrit le revenu universel dans son programme. Une mesure également avancée par le Conseil national du numérique. En janvier dernier, ce dernier l’a inscrit dans ses 20 recommandations pour l’avenir. Selon ces experts, avec l’automatisation des tâches à grande échelle que la révolution du numérique va imposer, il n’y aura pas assez d’emplois pour tout le monde, y compris pour les gens qualifiés. D’où l’idée de verser un salaire pour permettre à toutes les personnes de vivre.
Chaque donateur a versé environ 30 € -

Voir la suite


Ecrit le 17 janvier 2018

 De l’utopie à la pratique

ll y a quatre mois a été lancée, avec quelques motivés, l’association MonRevenuDeBase pour organiser la première expérimentation citoyenne du revenu de base. «  Le principe est simple : à chaque fois que nous collectons 12.000 euros, nous les redistribuons à une personne tirée au sort inscrite sur le site. L’inscription est gratuite et le revenu est versé sans condition ». dit Julien Bayou.

L’idée est d’expérimenter bien sûr, de voir quels enseignements tirer de cette expérience et casser au passage quelques idées reçues, mais également de mener une radiographie des inscrits au tirage au sort, et surtout, de sensibiliser l’opinion publique au projet du revenu de base.

 Début décembre nous avions récolté 36.000 euros et les avons redistribués par tirage au sort (sous contrôle d’huissier) à 3 personnes tirées au sort.

78 629 personnes se sont inscrites à MonRevenuDeBase dès son lancement, soit plus d’1 personne sur 500 en France. Les participants viennent de tout le territoire et 89% des codes postaux français sont représentés. Les dons sont déductible des impôts.

37 000 inscrits ont témoigné. Ils souhaitent pourvoir faire des choix de vie, pouvoir faire face aux dépenses incompressibles, améliorer le quotidien, et vivre dignement. 
“Je donnerais à manger à nos enfants de façon plus digne qu’à l’heure actuelle.”
“Payer mes facture, acheter à manger, vivre !”
“Améliorer les conditions de vie de mon foyer, plus de précarité.” 
“Pouvoir vivre correctement tout simplement et ne plus survivre.”

Les heureux bénéficiaires (deux femmes et un homme résidant en Nouvelle Aquitaine, en Bourgogne-Franche-Comté et en Bretagne) ont été tirés au sort. « Ces versements vont littéralement changer leur vie et au passage, nous découvrons l’envie de travailler, de travailler mieux, de vivre plutôt que survivre ».

A travers les participants (20.000 réponses), c’est une vraie radiographie de la France précaire qui se présente sous nos yeux, loin des radars classiques. C’est en cela que le revenu de base est une réponse aux maux de notre société, entre chômage et pauvreté d’un côté, mal-être au travail et précarité de l’autre.

Et bien sûr, au-delà, il s’agit de sensibiliser de manière concrète au revenu de base. De plus en plus de collectivités souhaitent expérimenter, et il faut qu’en 2018 le parlement autorise l’expérimentation du revenu de base.