Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes en difficulté > RAP - relais accueil proximité, bilan 2008

RAP - relais accueil proximité, bilan 2008

Ecrit le 3 juin 2009

 Un arbre a poussé au Grand Auverné

« J’ai choisi mon pays à des lieues de la ville, pour ses nids sous le toit et ses volubilis » (René Guy Cadou)

Relais Accueil Proxi

Que peut-on bien faire dans un petit bourg de 700 habitants ? Pas de cinéma, pas de théâtre, pas de centre culturel, de rares commerces. L’ennui ?

En 1999 deux femmes retraitées, Mado Létang et Marie Jo Beillevaire, installées au Grand-Auverné, ont eu l’idée de créer une structure d’animation : le RAP   (Relais Accueil Proximité). Quelques activités d’abord pour aider les enfants (soutien scolaire, loisirs) et proposer des rencontres   aux femmes et aux personnes seules. Tout à base de bénévolat.

« Nous avons osé jouer le risque ! Il y eut des périodes de fragilité, d’affaiblissement, de dépérissement, mais aussi des moments de re-départ, de croissance, de vigueur, de verdeur » explique Mado.

Notre arbre n’avait nullement besoin de produits intensifs et pesticides, imprégnés de valeurs économiques. Il ne se nourrissait pas de rivalité, de performance, de relations de marché ou d’intérêt calculé.

Non, c’était un arbre planté pour valoriser l’amitié, la créativité, la tolérance, la fraternité. Dans une société qui valorise l’idéologie utilitaire, nous voulions donner à notre arbre une figure d’humanité, faite de gratuit, qui génèrerait du lien social. Nous avons choisi un arbre planté sur le modèle du don qui constitue le sol de toute société humaine ».

L’arbre a grandi : l’association a conquis la reconnaissance des autorités. Des subventions diverses sont venues conforter l’ensemble, des salariées ont été embauchées et 50 bénévoles assurent les diverses activités : côté enfants (soutien scolaire, éveil culturel, vacances, jeux), côté femmes (cuisine facile, activités manuelles, relaxation), côté familles (mini-séjours familiaux, activités artistiques)

109 adhérents : 51 familles du canton de Moisdon, 33 du canton de St Julien, 25 autres…. 300 journées-enfants, 184 participations d’adultes aux 14 ateliers proposés … 13 familles parties en vacances pour la première fois.

Sitôt l’Assemblée générale (un peu plus courte que d’habitude), un repas élaboré par les femmes de l’association a rassemblé 156 personnes au Petit Auverné. Une salle magnifiquement décorée dans un style champêtre n’avait pas omis de noter sur de longues franges, une séquence poétique de Victor Hugo et René Guy Cadou, écrivain et poète qui habitaient ou avaient fait une halte dans une des communes des deux cantons.

Et le RAP   a su marier : cuisine, vins et chansons. Quelle ambiance !

Une longue soirée de bonne détente, dans cette association symbolisée par un arbre qui ne cesse de se développer et d’accueillir de plus en plus de bénévoles et de participants.
– Un arbre, une vie ;
– Un arbre aux quatre saisons ;
– Un arbre, une terre au Pays Alverne,

 Culture et Loisirs Proximité et créativité

 Aujourd’hui, le R.A.P. :

– Accueille des personnes de tous âges, de tout milieu social
– Crée des conditions pour faire exister un groupe
– Crée un lieu d’expression et d’échange
– Crée des dynamiques individuelles et collectives

C’est ce que l’Arbre du R.A.P. permet.

Des femmes isolées, découragées disent reprendre courage ici au R.A.P. Expression de Félicia : « Aller au R.A.P., nous fait oublier le quotidien et nous permet de ne pas être seul. ». Expression de Sylvie :
« Au R.A.P., on fait plein d’activités : Cuisine, bricolage, sorties …. Cela permet de s’occuper ».

Des enfants scolarisés sont accompagnés par des bénévoles. C’est l’occasion pour l’enfant d’apprendre de façon ludique et de confier sa spontanéité.

Expression de Marie-Jo : « Chloé en CM1, à la fin du cours de lecture, déclare : maintenant, je lis comme une maîtresse… ». De même, David en CM2, d’une lecture hachurée, apprend à grouper les mots et tout à coup passe à la lecture expressive. A partir de ce jour là, il accepte de lire en public.

Sarah est venue tête baissée à l’accompagnement scolaire. Son père avoue : Moi je ne suis qu’un manuel. Et Madame ajoute : je n’ai pas de permis. Ils souhaitent que Sarah fasse mieux. Elève attentive, Sarah est bien partie pour faire de bonnes études.

Voilà comment Maël évalue ses compétences : « En calcul, je suis plus fort que mes copains. Je les double… la lecture, c’est pas mon problème… »

Expression d’Hélène :

Comment ces enfants définissent et dépeignent ceux qu’ils jugent « des vieux » ?
– Les vieux diminuent … (en taille)
J’ai la naïveté de pousser le questionnement : « Je suis vieille ? » « Oui, tu as des traits sur le front » - « Tu as des cheveux blancs… des cheveux gris !... » - « Tu as des bosses ! (constatation appuyée d’un geste significatif, main qui passe sous le menton)

 Voyez, il y a échange de savoirs !...

Yvon Gau

Dans les ateliers culturels et d’art manuel, on aime se retrouver pour élargir ou découvrir ses compétences. Expression de Marie-Claire : « Quand j’ai un coup de *moins bon*, je viens au R.A.P. et je repars avec du punch » - Et « Quand on goûte à l’arbre, on y revient, disent d’autres bénévoles »

Notre arbre s’est bien enraciné ici et la terre alverne était bien celle qui lui convenait.

« L’arbre du R.A.P., il est à vous qui participez à sa croissance. Il vit et grandit grâce à vous » dit Mado en ajoutant « Vous. êtes à présent notre Relais et nous vous invitons, chacun, à faire aimer planter un arbre de la même sève que celui du R.A.P. Risquer ce qu’on porte en soi, pour donner du bonheur aux autres, c’est ce que je vous souhaite.

Merci à vous tous et en particulier à nos présidents, passés et présents : Luc, Marie-Claire, Yvon. Merci à tous les membres du Conseil d’Administration ; eux aussi, ont joué le risque.

En conclusion, je partage ces quelques phrases d’un auteur inconnu :

« N’oublie jamais l’arbre que tu es,
Ne perds jamais contact avec ses racines
Et laisse monter, en toi, sa sève
et sa verticalité ».

Le président actuel, Yvon Gautier

Toutes les personnes intéressées pour animer ou bénéficier d’une activité, peuvent rendre visite au RAP   :
– Relais Accueil Proximité
– 7 place du 11 novembre
– 44520 GRAND AUVERNE
– 02.40.55.59.32
– Site internet : http://www.rap-relais-accueil-proximite.fr