Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Bâtiments culturels, Campagn’Arts

Bâtiments culturels, Campagn’Arts

Page 611
Ecrit le 30 juin 2004 :

Espace Campagn’Arts  
à Saint-Vincent-des-Landes

« On m’a toujours dit que dans la vie publique il fallait être acteur plutôt que consommateur » dit Jean-Luc COLIN, maire de St-Vincent-des-Landes qui enchaîne alors :

« Apaisées les passions
Des triples élections
Cette inauguration
Est la belle occasion
Pour nos associations
De voir que leurs actions
Avec satisfaction
Deviennent création
D’un lieu à sensation
D’intergénération
Et multiples expressions
Outil de réflexion
Espace d’éducation
Plus que de sélection »

Le 18 juin 2004, Jean Luc Colin inaugurait ainsi la salle de spectacles « Campagn’Arts ». Ancien patronage centenaire et très dégradé, rénové avec l’architecte Gilbert Masson, l‘ensemble a coûté 493 000 € HT   avec apport de fonds européens (25 %), d’une dotation de l’Etat (20 %), du Conseil Général (20 %) et du Conseil Régional (15 %), le reste étant pris en charge par la Communauté de Communes du secteur de Derval. La Commune de St Vincent s’est chargée des voiries, parkings, éclairages extérieurs et plantations.

Cette salle de spectacle, dotée des meilleurs techniques modernes de son et de lumière, est l’aboutissement d’une réflexion avec les associations culturelles locales et les techniciens du spectacle. La salle de spectacle proprement dite comprend 197 fauteuils confortables (rouges), scène, régie, deux loges, écran avec équipement vidéo et retransmission satellite. Elle est complétée par un hall d’accueil pour expositions, et un local pour répétitions et animations diverses.

En quatre mois de fonctionnement, elle a accueilli 34 activités (dont 14 spectacles) dont la sélection du théâtre amateur (10 troupes sur 3 jours) et le spectacle des jeunes de 10-15 ans des ateliers-théâtre de Derval et de Nozay.

Jean Luc Colin a lancé « l’appel de l’Espace Campagn’Arts   » « pour que la Communauté de Communes du secteur de Derval, avec ses équipements et ses forces vives, élus et associations, affirme sa volonté d’être un acteur enthousiaste de proposition, d’action et de coopération, pour mieux répondre aux différents souhaits de la population, consignés dans la Charte de Pays »

Michel Houillier, Président de la CCDerval a rappelé que cet équipement culturel était une volonté intercommunale (comme le futur espace social de Marsac sur Don). « La salle de sports de Derval va être agrandie. Et nous avons en projet une halte garderie, un accueil péri-scolaire, un espace pour les jeunes, un cybercentre et un office de Tourisme   à Derval » - « Nos concitoyens ont droit à la culture et aux services, dans la limite de nos budgets »

Patrick Mareschal, Président du Conseil Général a affirmé que l’aide aux équipements culturels, décidée en 2000, sera poursuivie, dans une optique de solidarité entre les personnes et les territoires et dans le cadre de contrats pluri-annuels »

Michel Hunault (député) et Jean-Bernard Bobin (Sous-Préfet) ont signalé le rôle déterminant de Jean-Luc Colin dans cette opération et expliqué, non sans malice, que « certains services instructeurs ont une conception élitiste de la culture. Il a fallu ferrailler ». M. Bobin faisait ainsi écho à ce que déclarait, quelques minutes avant, la Conseillère Régionale Françoise Gentil parlant du développement culturel qui « ne doit pas se rétrécir à la défense corporatiste d’une élite fermement accrochée aux pouvoirs et aux subventions qui vont avec ». « l’action culturelle est une dimension essentielle du dynamisme social d’un territoire. Le Conseil Régional, nouvellement mis en place, entend continuer à soutenir les initiatives et favoriser ce formidable réseau d’animation culturelle » dit-elle encore