Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Législatives > Législatives 2017 > Hello, M. le Député, un café ?

Hello, M. le Député, un café ?

Ecrit le 7 février 2018

Premiers vœux d’une nouvelle mandature : Yves Daniel et sa suppléante Séverine Lenoble se trouvaient à Châteaubriant le 1er février. « Tradition républicaine » exige : la gendarmerie était là, et le sous-préfet aussi ce qui a permis à des citoyens, « ordinaires », de lui parler. Il y avait aussi Viviane Lopez Conseillère Régionale et deux maires de La Com’Com’ Châteaubriant-Derval. [Deux maires seulement ? Il y avait de la brioche à la fin, pourtant !].

Yves Daniel, avec son équipe salariée, a présenté la composition sociologique de la nouvelle assemblée élue en 2017.

577 députés dont 39 % de femmes … il y a encore du travail à faire pour la parité !

73 % des élus sont nouveaux. Sur les 312 élus « Macron » 9 % sont des députés réélus et 91 % des nouveaux. Globalement peu d’ouvriers et peu d’agriculteurs. Une réflexion dans la salle : « Il faut lutter contre l’infériorisation des classes populaires. Infériorisation interne : les classes populaires se croient incapables. Infériorisation externe : trop de ‘dirigeants’ sont persuadés de leur incapacité, sous prétexte qu’ils ont de petits salaires. Il faut bien dire aussi qu’une personne qui ne sait comment elle bouclera son budget, ne peut s’intéresser à la différence entre un projet de loi et une proposition de loi »

[NDLR : un projet de loi émane du gouvernement. Une proposition de loi émane de l’assemblée nationale ou du sénat].

Commissions et groupes

Yves Daniel a expliqué qu’il est membre de la Commission des Affaires Economiques et de la Commission « Droit à l’erreur », des commissions Foncier Agricole et Evaluation des Politiques Publiques. et qu’il travaille dans quatre groupes : apprentissage, agriculture, économie sociale et solidaire et mobilité. [Ndlr : il y a 85 groupes de travail]. Yves Daniel est aussi membre de la délégation française au Conseil de l’Europe et Vice Président France-Palestine.

Depuis le 20 juin 2017, il y a eu 76 jours de session parlementaire, 627 heures de débats. « Il faudrait revoir l’organisation car il n’est pas normal de siéger jusqu’à 1 heure voire 3 heures du matin » dit-il.

31 textes de loi ont été adoptés, il y a eu 10 490 amendements (1500 adoptés). La loi sur l’alimentation vient d’être adoptée. A venir des lois sur le logement, la mobilité, la santé et le handicap et l’agriculture.

« Souci : les projets de loi nous arrivent très tardivement ce qui complique leur examen » dit Yves Daniel.

Question de la salle : « mais combien de lois adoptées et qui n’ont jamais eu de décret d’application donc qui sont inapplicables » ? Pas de réponse mais un vrai problème !

Cafés à thème

« Faire la loi, un travail collectif et circulaire » dit Yves Daniel qui souhaite associer les citoyens volontaires à la réflexion.
Sous quelle forme ? Cafés citoyens ? Réunions à thèmes ? Il est vrai qu’il faut organiser les débats pour permettre le travail ensemble et sans aller dans toutes les directions.

Voeux du Député

Dans la salle

Les réflexions dans la salle ont porté sur les sujets suivants :

- les inégalités grandissantes et la loi de finances où les plus pauvres vont gagner 60 € quand les plus riches vont gagner 9000 €.
- la lutte contre la pauvreté. NDLR rappelons qu’il y a une consultation nationale à ce sujet jusqu’au 28 février. Les contributeurs ont la possibilité de réagir sur différentes thématiques :
https://pauvrete.type-form.com/to/aCMXOa
- les questions des mobilités, solidarités, travail ensemble.
- la démographie médicale, le rôle de l’Etat dans la mise en place d’une Maison de Santé.
- l’accessibilité dans les petites entreprises.
- l’Europe qui se développe sur le « moins-disant » ce qui favorise la montée des populismes.

Il a été question aussi de la limitation des mandats électoraux (Yves Daniel est favorable à : deux) – de la limitation de vitesse à 80 km/h – du choix entre taxe et redevance pour les déchets ménagers. Une brève intervention a regretté que le vote en faveur de l’aéroport de Notre-Dame des Landes n’ait pas été respecté. La remarque a été vite évacuée par une autre intervention.

D’autres sujets qui font débat au niveau national n’ont pas été abordés, par exemple le malaise des EHPAD, la baisse des dotations de l’État, la fin de vie (droit à mourir dans la dignité), la PMA et la GPA (procréation médicalement assistée, gestation pour autrui), entrée à l’université, etc. Si un « café citoyen » se fait, il y aura de nombreux sujets à aborder !

Le sous-préfet a précisé, à la fin, qu’il espérait que la Maison de Services au Public ouvre à Derval dans quelques mois.