Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > St-Vincent sur Scène : du nouveau

St-Vincent sur Scène : du nouveau

Ecrit le 14 février 2018

La petite commune de St Vincent des Landes, 1500 habitants, prend résolument une dimension culturelle.

Depuis longtemps, elle accueille l’orchestre fanfare et Danse « La St Vincent »

Puis elle a accueilli le « Théâtre au Pays de la Mée » pour un festival annuel. Sans oublier d’autres troupes venues se produire à l’Espace Campagn’Arts. Elle a d’ailleurs décidé de louer cet espace à des prix très bas, 75 € la soirée, pour attirer des spectacles dans la commune.

Elle a recruté aussi une animatrice socio-culturelle à mi-temps. Et dernière nouveauté : l’implantation du Théâtre Messidor.

 Un beau palmarès

La St-Vincent

La St-Vincent se réunit régulièrement à La Boîte à Musique pour des cours de musique et de danse et pour des répétitions. La qualité de ses prestations est reconnue si on en juge par la liste des distinctions en Batterie Fanfare, Ensemble de cuivres, Percussions, Parade de rue.

 Festival de théâtre amateur

Théâtre au Pays de la Mée

Théâtre au Pays de la Mée a tenu son assemblée générale à la salle municipale de Saint-Vincent-des-Landes. Le président Pascal Lehec a présenté un bilan positif de l’année 2017, avec un nombre de spectateurs en hausse pour le festival de mars (500 entrées), et la réussite de deux actions complémentaires : la soirée des « Gars de bonne compagnie » en avril et la journée théâtre du dimanche 12 novembre ont connu une belle audience.

« La réussite des spectacles organisés hors festival doit nous encourager à poursuivre dans cette voie, tout en confortant l’assise de notre événement phare, » proposait Pascal Lehec. C’est ainsi qu’un rendez-vous est fixé sur le site de La Forge à Moisdon-la-Rivière avec la venue de la compagnie L’Ourson Blanc, de Segré, pour Brèves de comptoir, le 2 juin 2018. « Nous souhaitons étendre notre action sur le territoire. D’ailleurs une proposition sur le secteur de Nozay pourrait voir le jour au second semestre. ».

Côté financement, l’association compte sur le soutien de la Communauté de communes Châteaubriant/Derval, et de celle de Nozay, partenaires depuis la création du festival.

Huit spectacles en trois jours.

L’annonce de la programmation du festival 2018 était très attendue. Elle devrait attirer à l’Espace Campagn’arts de nombreux amateurs de théâtre de la région les 23, 24 et 25 mars prochains. Le vendredi soir sera consacré aux comédiens du secteur qui donnent rendez-vous avec Molière pour quelques morceaux choisis. La compagnie du Grain de riz (Fany et Manée) continuera avec un spectacle de contes : Au rendez-vous des sages et des fous.

Samedi après-midi, l’atelier du lycée Môquet-Lenoir, Motus et bouches décousues, animé par Alexis Chevalier, sera suivi de La Capsule de Saint-Omer de Blain (Où vont les clowns quand ils rêvent ?). Le soir, place à La Compagnie Kéole, qui viendra de Châlons-sur-Saône présenter Compartiment fumeuses. Le Théâtre La Belle Rouge, de Saint-Herblain, conclura la soirée avec une version déjantée du Colonel Oiseau.

Une randonnée théâtralisée aura lieu le dimanche matin. Puis, la troupe brestoise Cahin-Caha offrira un Impossible Don Quichotte suivi de L’Ecarquille, de La Roche/Yon, pour une création autour de pièces courtes de différents auteurs. Ces deux compagnies ont laissé de leurs précédents passages au festival le souvenir de moments très forts.

 Amandine

Amandine

Amandine Dupuis, animatrice socio-culturelle, travaille en partenariat avec les élus municipaux et les associations vincentaises pour :

- Accompagner le développement socio-culturel de la commune dans l’organisation, la gestion et la communication des différents événements (expositions, nuit des étoiles, marché de Noël…), dans la mise en place d’outils de communication pour les habitants de la commune (journal communal, affichage, diffusion sur internet via les réseaux sociaux) et dans la réflexion et la mise en place de nouveaux projets à destination des familles vincentaises.
- Soutenir et accompagner les associations dans leurs projets dans le but de structurer et dynamiser le réseau associatif (relations presse, outils de communication, réflexion sur les projets, soutien dans la mise en place et la dynamique des activités).

Contact : 02.28.04.38.81

 Messidor, se-réinventer

A.Chevalier - A.Rabu

Après 21 ans de présence à Châteaubriant, le théâtre Messidor a dû quitter son local de la rue Marcel Viaud pour permettre un réaménagement de l’école puisque, à la rentrée 2018, les deux écoles Terrasses et Marcel Viaud seront regroupées sur le site de Marcel Viaud.

« Pour trouver un autre local, nous avons sollicité la commune de St Vincent des Landes que nous savions culturellement engagée » explique Alexis Chevalier. « Le Conseil municipal de St Vincent a donné un avis positif à l’unanimité » dit le maire Alain Rabu. Le Théâtre Messidor a donc déménagé le 27 janvier 2018 et occupe maintenant la salle située au 2 rue de l’église, une grande pièce de 25 m2 qu’il partage avec Amandine Dupuis. Tout le matériel du Théâtre est entreposé provisoirement dans le grenier de la mairie en attendant un autre local espéré à proximité.

« Nous travaillons déjà avec l’école Lucie Aubrac dans le cadre de l’Office Central de Coopération à l’Ecole » dit Alexis. La municipalité souhaite travailler avec le Théâtre Messidor en direction des jeunes et, pourquoi pas, des résidents de la maison de retraite.

Dans l’immédiat, une Fête de la Confiture est en projet, avec confection des confitures, goûter, contes, chansons, petits sketches, se déroulant en divers lieux de la commune et, bien sûr, à l’Espace Campgn’arts » . « Que la confiture nous réunisse comme la Fête de la Soupe à Châteaubriant ! »

Photo : A.Chevalier – A.Rabu

« Nous avons été très heureux à Châteaubriant, maintenant une nouvelle page va s’écrire, avec enthousiasme, l’occasion de nous réinventer » dit encore Alexis en citant Erich Maria Demarque : « L’habitude efface la merveille ». Une joie partagée par les 135 adhérents du Théâtre. « Nous sommes heureux d’accueillir le Théâtre Messidor » dit Alain Rabu. « Cela me plaît, quand je rentre le soir et que je vois de la lumière dans les bâtiments communaux. Cela m’indique que les habitants ont plaisir à se retrouver ici. ».