Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > Entre divergence et convergence

Entre divergence et convergence

Ecrit le 7 mars 2018

 Entre divergence et convergence

fl5 Amis du débat ouvert et de la reprise bonjour !

fl5 M Le Pen soutient JL Mélenchon qui a apporté son soutien à L Wauquiez contre les médias. Si cela peut surprendre et choquer certains, il y a une logique et une communauté d’intérêts entre ces personnes que tout devrait opposer. Ils se croient ou se disent victimes des médias qui ne leur donnent pas la place qu’ils voudraient ou qui critiquent leurs déclarations. Qu’ils se posent plutôt la question de savoir pourquoi leurs idées ne sont pas plus populaires : sont-elles crédibles ?

fl5 En Égypte, le jeune Mohammad Hashem a été expulsé d’un débat pour avoir déclaré ne pas croire en Dieu. En entendant cette déclaration, le cheikh Mahmoud Ashour, membre de l’université sunnite du Caire présent sur le plateau s’est étran-glé : «  Quoi ? Qu’est-ce que c’est que ça  ? ». Le jeune homme lui a répondu : «  Je n’ai pas besoin de la religion pour avoir des valeurs morales, ou pour être un membre productif de la société ». Au lieu de chercher à comprendre, le cheikh a jugé : «  Écoutez, vous avez besoin d’un traitement psychiatrique… ». Le présentateur enjoint Mohammad de «  quitter le studio pour aller directement à l’hôpital psychiatrique ». Le jeune homme est parti mais en l’occurrence, la déraison n’est pas du côté de celui qui a été écarté de ce débat par des gens bornés !

fl5 Aux États-Unis, après s’être enfermé dans sa classe et avoir tiré un coup de feu, un professeur a été inculpé d’agression aggravée, de port d’arme dans l’enceinte d’un établissement scolaire, menaces de type terroriste et conduite dangereuse. A l’heure où D Trump veut armer les enseignants ça fait désordre…

fl5 La reprise aura-t-elle lieu ? Si on écoute les experts et autres économistes qui se sont pratiquement toujours trompés… ou les politiques qui espèrent cette reprise et veulent nous faire croire que c’est grâce à eux, tout comme un pape voudrait nous faire croire aux miracles, il y a des signes d’une croissance retrouvée. La ministre du Travail, M Pénicaud, mise sur une baisse sensible et durable du taux de chômage vers la fin 2018 et surtout en 2019. Mais certains organismes ne partagent pas cet optimisme. A leur avis, après une longue crise, quand le chômage structurel s’installe à un niveau trop élevé (8 à 9% en France), rien ne permettrait de le réduire, pas même une reprise soutenue. En d’autres termes, nous serons incapables de faire face à une prochaine révolution industrielle et technologique. On ne saurait plus produire et le pays perdrait en compétitivité. En résumé : d’un côté, les officiels annoncent un retour à une croissance durable, à un emploi en hausse et à une comptabilité à l’équilibre ; de l’autre, des oiseaux de mauvais augure alertent sur un trop plein de confiance, sur un chômage structurel qui croît, sur des gains de productivité qui faiblissent et sur des secteurs financiers qui inquiètent. La question est maintenant de savoir qui écouter !
Philou


Ecrit le 14 mars 2018

 La haine des autres

fl5 Amis du pouvoir d’achat et de la galette au beurre bonjour !

fl5 Pour certains, la montée du populisme en Italie, en Allemagne ou d’autres pays d’Europe serait uniquement liée à la situation économique et à la pauvreté, mais pas à cause des migrants. L’immigration n’est évidemment pas la cause de tous les problèmes économiques actuels mais c’est mal vu pour une certaine gauche de dire que c’est à cause de l’immigration ou de la montée de l’islamisme intégriste que les gens votent pour l’extrême-droite. Ce n’est pas en niant des faits que l’on gagne des élections et qu’on fait baisser la xénophobie. Il ne faut pas se voiler la face ! Rappelons aussi que dans les années 1970, la tendance à gauche était plutôt de lutter contre l’immigration, pour une raison de gauche : l’immigration a été encouragée par les patrons et la droite pour concurrencer les travailleurs français à moindre prix, introduisant le dumping social. Ça a été le cas à la fonderie Huard à Châteaubriant.

fl5 JL Mélenchon a écrit récemment que «  la haine des médias et de ceux qui les dirigent est saine ». Est-ce sain de la part d’un élu d’appeler à la haine ? N’est-ce pas la haine des médias de certains islamistes intégristes qui a amené à assassiner les dessinateurs et caricaturistes de Charlie-Hebdo ? Appeler à la haine, c’est effrayant et irresponsable.

fl5 La cote de l’exécutif baisse et, selon les sondeurs, c’est de la faute du pouvoir d’achat qui n’augmente pas aussi vite que ne le voudraient les Français. Le pouvoir d’achat, c’est comme le chômage mais à l’envers, l’État n’en décrète pas la hausse comme il ne décrète pas la baisse du chômage. Fr. Hollande a dû regretter de l’avoir fait croire. Si augmenter la CSG pour faire baisser certaines cotisations sociales et la taxe d’habitation, a plusieurs intérêts, cela augmenter le pouvoir d’achat des Français de manière marginale et baisse celui de la majorité des retraités. Ce fut une erreur de laisser croire le contraire. Si on ajoute à cela les hausses du tabac et de l’essence, pour des raisons de santé publique ou de lutte contre le réchauffement climatique, il n’est pas étonnant que le pouvoir d’achat ne s’emballe pas. Tout cela pour dire que si le pouvoir d’achat moyen doit augmenter ce ne pourra être que grâce à une augmentation significative de la productivité en France qui seule pourra augmenter le revenu disponible et baisser significativement le chômage structurel. Mais ça ne se fera pas en deux coups de cuillère à pot, et les effets ne se feront sentir qu’à long terme.

fl5 Les Thénardier de Levallois-Perret, autrement dit les Balkany, auraient dissimulé 13 millions d’euros au fisc. P Balkany est déjà dans le collimateur de la justice dans au moins cinq autres affaires. Il est soupçonné de favoritisme, mais également de blanchiment et de corruption d’agent public. Depuis des années et malgré toutes ces casseroles, ce modèle d’intégrité est toujours député et maire de sa ville sans que l’ex-UMP ne réclame sa démission…

Philou