Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCCD - ComCom’ De Châteaubriant-Derval > CCCD-2018 > CCCD : jeunesse, sports, tourisme

CCCD : jeunesse, sports, tourisme

Ecrit le 14 mars 2018

Nous poursuivons cette semaine l’étude du projet de territoire de la CCCD (Com’Com’   Châteaubriant-Derval), feuille de route des élus pour 2018-2022.

 Petite enfance

Selon le projet, l’accueil collectif est onéreux. Il s‘organisera «  sous forme de multi-accueils, centralisés sur les deux pôles de Châteaubriant et Derval ». L’accueil temporaire motivé «  par un besoin ponctuel ou une volonté de socialisation de l’enfant doit trouver d’autres formes de réponses ». Le rôle des multi-accueils est affirmé pour l’accueil d’urgence et pour l’accueil des enfants différents et/ou porteurs de maladies chroniques.

Pour les besoins d’accueil en horaires atypiques, la Com’Com’   sensibilisera les assistantes maternelles et les gardes à domicile pour faire émerger des réponses individuelles pour les familles concernées.

La Com’Com’   favorisera l’offre d’accueil individuel, voire mettra en place «  un dispositif d’incitation financière en faveur de l’installation de projets privés de Maisons d’Assistantes Maternelles, sur les communes en carence de places  ». Par ailleurs, des actions contre l’isolement des Assistantes Maternelles encourageront les regroupements de professionnels au sein d’associations pour proposer des ateliers d’éveil collectifs. Les éducatrices du Relais Petite Enfance (RPE) s’engageront dans l’accompagnement à l’installation et le suivi de ces ateliers.

 Jeunesse

Pour mailler le territoire en structures de loisirs, la Communauté de Communes favorisera les implantations et le soutien d’ALSH (Accueil de loisirs sans hébergement) par secteurs géographiques mais également encouragera l’alternance des périodes d’ouvertures entre structures. Cette ambition se traduira par un accompagnement incitatif de l’intercommunalité n’entravant pas la liberté associative et s’accompagnera éventuellement de la mise en œuvre de moyens de transports privés pour se rendre vers la commune d’accueil du centre de loisirs.

Autour du centre de loisirs intercommunal de Châteaubriant en régie directe, la Com’Com’   s’appuiera uniquement sur des structures ALSH de forme associative. Un accompagnement de ces associations sera structuré autour d’un soutien administratif et technique, mais aussi de subventions de fonctionnement, allouées selon des critères prédéfinis, et constituées d’une part fixe, garantissant la pérennité associative, et d’une part variable, encourageant le développement des activités et des réponses adaptées aux besoins des familles.

En complément de l’offre de loisirs en direction des enfants, les actions en faveur de la jeunesse s’appuieront soit sur des accueils de loisirs structurés en « ALSH ados », soit sur de l’accompagnement d’initiatives et de projets de jeunes, sous la forme d’une « bourse à projets ».

Un portail web famille sera développé à terme pour permettre toutes les démarches à distance. Ce dispositif sera complété par un pôle d’inscription physique géré par les guichets d’accueil des mairies à l’échelle de chaque bassin de vie, tout en conservant le Guichet unique à Châteaubriant.

L’organisation des formations aux métiers de l’animation sera poursuivie avec une alternance de la tenue des sessions entre Derval et Châteaubriant, mais aussi en privilégiant une modulation du nombre de stagiaires en fonction des besoins recensés sur le territoire.

La question de la tarification sur la base d’un taux d’effort ou de quotients familiaux sera définie au cas par cas, selon l’historique, le public accueilli et les particularités de fonctionnement et de financements de chaque structure organisatrice.

[Ndlr : on remarquera la référence, timide, à une facturation au taux d’effort. On remarquera aussi que la Com’Com’  , dans sa globalité, n’a pas parlé d’un soutien aux foyers de jeunes existant par exemple à La Chapelle Glain et à Erbray et encore moins à l’éventuelle création de structures analogues dans d’autres communes. En particulier, à Châteaubriant, seuls les jeunes du Conseil Municipal des Jeunes ont droit à un local et à une certaine liberté. Les autres non. Cela ne nous étonne pas : c’était déjà le cas du temps de Xavier Hunault, père d’Alain Hunault, du temps où il était maire].

 Tourisme  

Le développement des sentiers de randonnées est une priorité de l’action intercommunale. L’entretien des sentiers relèvera des communes, tandis que le balisage et la promotion seront du ressort de la Com’Com’  . Le déveIoppement du bénévolat autour de ce réseau de randonnée sera encouragé.

En termes de communication touristique, il sera privilégié l’organisation d’accueils en complément des deux points touristiques de Châteaubriant et Derval, en ciblant des événements et des sites à hiérarchiser, en s’assurant qu’ils drainent une population touristique extérieure conséquente. La Communauté de Communes engagera par ailleurs la conception et la commercialisation de produits touristiques de groupe à destination de publics ciblés. Cette offre sera prioritaire sur l’offre individuelle.

La disparition des supports papier n’est pas envisageable pour l’instant mais cette
trajectoire devra néanmoins conduire à terme à la suppression du support papier et dès à présent à une offre en évolution progressive vers cette tendance.

L’accompagnement à la professionnalisation des acteurs touristiques sera accompagné de façon très appuyée.

 Sports et Loisirs

La Communauté de Communes poursuivra sa politique d’installation d’équipements sportifs de plein air (skate parc, voie verte, parcours de santé, espace de glisse, fitness ...) pour donner la possibilité d’une pratique libre, sans licence, en sécurité et en autonomie.

Elle favorisera spécifiquement, par tous les moyens à sa disposition, la diversité des pratiques sportives féminines et accompagnera l’émergence de nouvelles pratiques sportives non implantées sur le territoire.

La Communauté de Communes réalisera une communication annuelle sous format papier, diffusée deuxième quinzaine d’août, pour présenter de façon dynamique et attractive, l’ensemble de l’offre sportive et culturelle des associations des 26 communes.

L’intercommunalité soutiendra l’organisation d’événementiels sportifs soit lorsqu’ils sont en lien avec un projet de développement de nouvelles pratiques soit lorsqu’ils concourent par leur impact médiatique au rayonnement de l’image du territoire.

Une réflexion sera engagée pour que les clubs affiliés à une fédération, étant les seuls à proposer leur pratique sur le territoire des 26 communes, soient considérés d’intérêt intercommunal. Dans ce cadre, les clubs pourraient bénéficier de conventionnements avec les communes dont sont issus leurs licenciés, prévoyant un soutien financier proportionnel au nombre de ceux-ci.


 Décisions hors Conseil

Hors Conseil Communautaire, des décisions ont été prises :

- 2500 € HT   pour l’entretien de la climatisation du siège de la Com’Com’   à Châteaubriant.
- 241 € HT   pour l’entretien de la pompe à chaleur du multi-accueil de Moisdon.
- 1935 € HT   pour l’entretien électromécanique de la station d’épuration de la zone de la Bergerie à Louisfert.
- 589 € HT  /personne : coût des séjours de ski des jeunes de la Com’Com’   dans la commune de Bramans Val Cenis.
- 1 666 485 € HT   : coût de la construction de la MCTE (Maison de la Création et de la Transmission d’Entreprise) au lieu de 1 543 062 €.
- 43,21 € : prix d’achat d’un composteur individuel fabriqué par Emeraude (entreprise solidaire d’utilité sociale).