Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Personnes âgées, ORPAC > Manif-retraités

Manif-retraités

Ecrit le 21 mars 2018

Une manifestation a eu lieu le 15 mars 2018 à Châteaubriant au sujet de l’augmentation de la CSG (Contribution Sociale Généralisée), Pour la CGT Serge Adry a déclaré :

E,Macron, lors de sa campagne électorale, s’était bien gardé de préciser que cette hausse s’appliquerait non pas en fonction des pensions mais sur l’ensemble des revenus des retraités. De nombreux retraités ont été touchés alors qu’ils pensaient que la mesure ne leur serait pas appliquée . Une mesure particulièrement injuste, baisser le revenu de celles et ceux qui ont travaillé leur vie durant pour avoir le droit à une retraite méritée est indigne de la 5e puissance du monde .

RIEN NE JUSTIFIE CETTE INJUSTICE, l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés aurait pu facilement être accordée en réduisant la part réservée aux dividendes sur les profits dégagés par les entreprises, car la France bat le record d’Europe des dividendes versés aux actionnaires !

Pour faire passer la hausse de la CSG, le gouvernement invoque la solidarité intergénérationnelle et accuse les retraités qui s’y opposent de faire preuve d’égoïsme. Comme si les retraités n’aident pas leurs enfants et petits-enfants, ne participent pas bénévolement à des activités pour pallier les carences de l’Etat et ne contribuent pas ainsi à la cohésion de notre société !

UNE MESURE DANGEREUSE : Cela fait 30 ans que les gouvernements successifs multiplient les cadeaux aux grandes sociétés et imposent l’austérité aux salariés. Les pensions ont été très très peu revalorisées de 0,1 et 0,8% en 5 ans et 2018 est annoncée comme une année blanche . En 2018 les retraités, comme tous les salariés, subiront les augmentations du coût de la vie, l’augmentation du gaz de 6,9%, des carburants, du forfait hospitalier, des cotisations des complémentaires santé, des assurances, la baisse des APL , etc.. La perte du pouvoir d’achat des retraités se situe à hauteur de 25 à 30 % depuis 1993.

La CGT revendique l’augmentation des retraites sur l’évolution des salaires et au 1er janvier de chaque année, un niveau de retraite minimum égal au SMIC à 1700 Euros.

En terminant, Serge ADRY a évoqué la situation dans les EHPAD.
Les résidents, leurs familles, les personnels, les directions, ont dénoncé cette situation scandaleuse, indigne d’un pays développé. Depuis des années, la CGT agit pour que des moyens financiers, humains, soient attribués pour un accueil digne de ce nom des personnes âgées dépendantes. Les déclarations de la ministre de la santé, relayées par les Députés de la majorité tentent une nouvelle fois de tromper les familles des résidents et les personnels. Ainsi MACRON/PHILIPPE prévoient une économie de 30% sur les dépenses de santé soit 1,6 milliards Euros sur les EHPAD et à grand renforts de communication sur la mission flash EHPAD qui accorde 100 millions d’euros en deux étapes. Faisons le calcul : 1,6 milliard en moins et 100 millions en plus ça fait 1,5 milliard en moins.

Pourtant des moyens financiers existent, il faut simplement une véritable politique volontariste :
- Mettre fin à la fraude fiscale c’est 80 milliards d’euros par an,
- Mettre fin aux exonérations des cotisations sociales des entreprises et en socialiser les richesses créées, par le monde du travail, dans notre pays, c’est des dizaines de milliards d’euros par an pour financer la Sécurité Sociale ,

J’en profite pour remercier les actifs de la métallurgie qui eux aussi agissent pour la défense de leur convention collective qui est mise à mal ,

« Le 22 mars , nous seront à Nantes ou St Nazaire pour continuer l’action avec les salariés de la fonction publique et les cheminots, pour faire front au gouvernement qui entend passer en force avec les ordonnances pour démanteler tous les services publics en commençant par faire sauter le 1er verrou que sont les statuts et introduire la concurrence et la privatisation de tous les services publics ».

Serge Adry pour le collectif des retraités