Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Grappillages et Mée-Disances

Grappillages et Mée-Disances

Ecrit le 21 mars 2018

 En direct sur Youtube

Lexpress.fr du 15/03 : En juin dernier, une Américaine de 20 ans avait abattu invo-lontairement son ami tandis que le couple filmait une vidéo destinée à les rendre célèbres sur YouTube. Au début de l’été, le couple avait imaginé un scénario dans lequel la jeune femme devait tirer sur son compagnon au niveau de la poitrine. En guise de protection, ce dernier avait opté pour une encyclopédie, pensant que le livre arrêterait la balle. « Pedro et moi allons probablement enregistrer l’une des vidéos les plus dange-reuses jamais tournées », avait écrit la jeune femme sur Twitter le jour de drame. 

Une tante du jeune homme avait expliqué en juin qu’il lui avait fait part de son idée. « Je lui ai dit, Ne fais pas ça » ! « On veut avoir plus de vues » sur internet, avait-il répondu. En direct sur Youtube, Monalisa Perez avait alors mis leur plan a exécution avec un pistolet semi-automatique de gros calibre Desert Eagle, mais au moins une balle a traversé l’ouvrage. Pedro Ruiz, 22 ans, est mort sur le coup.

Monalisa Perez, enceinte du deuxième enfant du couple au moment des faits, avait plaidé coupable d’homicide involontaire. Mercredi, un juge du Minnesota a prononcé sa peine de six mois de prison, assortie d’un contrôle judiciaire de dix ans.
Outre la peine de prison, Monalisa Perez s’est engagée à ne pas solliciter d’argent en rapport avec l’affaire et a désormais interdiction de posséder une arme à feu.

 Secte « macrobiotique »

Slate.fr du 15/03 : Le créateur du régime macrobiotique « Ma-Pi », Mario Pianesi, était jusqu’à peu un homme respecté en Italie. À la tête d’un empire de diététique comprenant une centaine de boutiques et restaurants, il avait même rencontré le pape à Rome, en 2016.

Il s’avère que son mouvement macrobiotique était une véritable secte qui forçait ses adeptes à se couper de monde, à travailler gratuitement, à lui donner de l’argent et à ne quasiment rien manger.

Après une enquête de cinq ans, la police de la région des Marches vient d’inculper cinq personnes liées à la secte, dont Pianesi, pour maltraitances, évasion fiscale et organisation criminelle visant à réduire des personnes en esclavage.
Une des membres de l’organisation ne pesait plus que trente-cinq kilos, mais tous les adeptes semblaient convaincus que le régime de Pianesi, qui consiste à ne manger que des céréales, des légumes et des légumes secs, les guérirait de nombreuses maladies. Selon la presse italienne, le gourou répétait souvent que la médecine tuait et que les docteurs étaient des « assassins ». Au sein de la secte, une petite fille dont les parents suivaient ses préceptes est devenue sourde à cause d’une otite non traitée.

« Il s’agit de personnes qui souffraient de maladies physiques et mentales. Elles étaient convaincues que le régime leur faisait du bien et en échange, elles travaillaient gratuitement pour l’entreprise de nourriture macrobiotique et sacrifiaient leurs propres vies », a expliqué le chef de la police d’Ancône.

Originaire d’Albanie, Mario Pianesi, 73 ans, n’a jamais étudié la médecine ; il n’avait qu’un diplôme honoraire de l’Académie des sciences de Mongolie. Sa méthode a été enseignée dans une université privée de Rome, et il était citoyen honoraire de plusieurs villes.

 Un décollage en or

Lifestyle du 15/03 : Lors de son décollage depuis l’aéroport de Iakoutsk, capitale de la République de Iakoutie, un Antonov An-12, appartenant à la compagnie Nimbus, a vu l’une de ses trappes arrachée, laissant s’échapper une partie des 9,3 tonnes d’or que l’avion contenait. Selon l’enquête, l’incident se serait produit en raison d’une mauvaise fixation de la cargaison. Environ 3,5 tonnes de ce précieux métal seraient ainsi tombées, principalement sur la piste. Si 172 lingots, d’un poids unitaire de 20 kilos, ont d’ores et déjà été retrouvés, on ne sait toujours pas si d’autres restent manquants.

L’engin transportait des lingots d’or, des diamants ainsi que du platine, et effectuait un vol depuis la mine de Koupol, à l’extrême Nord-Est de la Russie, jusqu’à une usine d’affinage de Krasnoïarsk, dans le Sud de la Sibérie, et avait atterri à Iakoutsk pour se ravitailler en carburant.

 Oreiller

Lexpress.fr du 11/03 : Deux médecins indiens ont été suspendus et une enquête est en cours après que la jambe amputée d’un patient a été utilisée pour lui servir d’oreiller, ont annoncé les autorités de l’hôpital Laxmibai (centre du pays). 

« Des mesures fermes vont être prises s’il s’agit d’une faute de notre personnel », ont-elles ajouté après la diffusion d’images montrant le patient sur une civière avec sa jambe amputée sous sa tête. Le patient de 28 ans avait été grièvement blessé dans un accident de bus. 
Ses proches ont indiqué que le personnel de l’hôpital avaient refusé de lui donner un oreiller. « Quand nous sommes arrivés à l’hôpital, nous avons vu que sa jambe avait été utilisée comme oreiller », a indiqué l’un d’eux. « J’ai demandé aux médecins d’intervenir, mais ils ont refusé » en suggérant aux proches d’acheter eux-mêmes un oreiller au marché local. 

Les hôpitaux publics indiens sont souvent mal équipés, sous-financés et manquent cruellement de personnel. L’État d’Uttar Pradesh, qui compte 200 millions d’habitants, est l’un des plus pauvres du pays, et les malades doivent souvent attendre pour le moindre traitement. L’an passé, des dizaines d’enfants sont morts dans un hôpital public de cet Etat à cause d’une pénurie d’oxygène. Et un homme se faisant passer pour un médecin y a été arrêté le mois dernier pour avoir contaminé 46 personnes au HIV en réutilisant la même seringue. 

 Hausses de salaire

Franceinfo du 13/03 : Une pétition a été lancée fin février 2018 par 700 médecins et internes ainsi que 200 étudiants pour dénoncer les augmentations destinées au corps médical du Québec. Ils souhaiteraient que l’argent soit réinvesti dans le système de santé publique.

Dans cette province, en 10 ans, les généralistes ont vu leur salaire augmenter de 75%, tandis que les revenus des spécialistes ont doublé. À titre d’exemple, les cardiologues ont obtenu une hausse de près de 60 000 euros par entre 2015 et 2016, et le gouvernement doit débourser 300 millions d’euros supplémentaires dans les prochaines semaines.

L’argument invoqué est le rattrapage entre les salaires versés au Québec et ceux des autres provinces. Ironie, le ministre de la Santé, lui-même ancien radiologue, a réclamé ces augmentations alors qu’il présidait la Fédération des médecins spécialistes. Les revenus des médecins au Québec dépassent maintenant ceux de leurs confrères du reste du Canada.

Certains affirment que le Québec est dirigé par des médecins. Le Premier ministre, celui de la Santé, et il n’y pas si longtemps celui de l’Éducation, sont tous issus de cette profession. Et la note très salée indigne la population. D’autant plus que les Québécois éprouvent plus de difficultés aujourd’hui à rencontrer un médecin spécialiste. Le Québec, en effet, repose sur un système public de santé. Pour rencontrer un pneumologue ou un orthopédiste, il faut être recommandé par un généraliste et les temps d’attente sont très longs. Depuis l’augmentation des salaires, plusieurs spécialistes ont ralenti leurs activités, allongeant encore les délais nécessaires pour se faire soigner.

Chaque jour, les médias racontent des histoires de patients coincés aux urgences pendant 7 ou 10 heures, ou d’infirmières complètement épuisées après avoir enchaîné deux journées de travail. Au Québec, comme dans plusieurs pays occidentaux, les gens vieillissent. Ils ont donc de plus en plus besoin de se faire soigner. Or, le système actuel répond difficilement à leurs besoins. Pour le gouvernement, qui prépare la prochaine campagne électorale, cette question de l’augmentation de la rémunération tombe donc bien mal.