Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > Rencontres > Rencontres : une activité intense

Rencontres : une activité intense

Ecrit le 2 mai 2018

Dans toute association, l’assemblée générale annuelle (qui, rappelons-le, n’est pas une obligation légale) est le temps privilégié du bilan de l’année écoulée. Ce fut le cas le 20 avril pour l’association Rencontres  . Une assemblée générale très dynamique, avec présentation des nombreux bénévoles qui interviennent tout au long de l’année. Une commune ayant une telle association peut se réjouir des services apportés à la population.

Famille, jeunesse, enfance : les champs d’action sont nombreux.

Familles :

- Jardins familiaux : 32 familles inscrites,
2 bénévoles, 2 parcelles libres.

- Apprentissage du français : 41 adultes inscrits, 8 bénévoles, différents niveaux. Russie, Roumanie, Bulgarie, Ukraine, Maroc, Vietnam : un certain nombre des adultes sont venus témoigner de leurs capacités à parler français !

- Mémoire collective : Faire connaître l’histoire des personnes venues s’installer à Châteaubriant. Donner la parole à des personnes ayant peu/pas l’occasion de s’exprimer. Mettre en avant la petite histoire de l’immigration. Un livre se prépare avec environ 60 témoignages oraux et 20 témoignages écrits. Cinq bénévoles.

- Sorties : musées, événements locaux, spectacles, parcs et zoo. Une trentaine de familles.
- Ateliers : cuisine, couture, Arts plastiques, et même un atelier avec Nantes Angers Opéra.

- Accueil et accompagnement au quotidien : malgré l’exiguïté du local, l’association Rencontres   offre un espace convivial, un lieu ouvert sur le quartier.

Enfance :
- Lire et Faire Lire : 3 écoles, 10 classes, 8 lecteurs-lectrices. Cela se fait de façon ludique à l’aide d’un petit théâtre ambulant ! Nommé kamishibai. Nous avons eu droit au spectacle : le petit chapeau rond rouge !

- Accompagnement scolaire : Aide aux devoirs, sorties, ateliers, animations autour du livre. 29 enfants de 3 écoles de Châteaubriant, 14 bénévoles, 1 salarié, 4 intervenants.

- Activités culturelles : Atelier peinture, ou couture, stage théâtre, visite et/ou organisation d’expo, cirque, théâtre, « dessiner son quartier », arts plastiques, cuisine, sorties loisir, spectacles de poche. Une cinquantaine d’enfants. 2 salariés et 7 intervenants.

- Education à l’environnement, notamment au Jardin des Lilas. Une vingtaine d’enfants et 9 bénévoles jardiniers, 1 animatrice.

- Accueil libre des enfants au local.

Jeunesse :

- Accompagnement scolaire, 13 jeunes, 5 bénévoles.

- Activités culturelles et de loisirs pour tous : le Sciences Tour 2017, Nettoyons le
quartier…

- Permettre aux jeunes d’être acteurs : Médiation culturelle : autour de la musique, une vingtaine d’enfants et de jeunes, 3 jeunes ont participé au festival
Choc 2 Cultures Zic’hope à Puceul

- Accueil libre au studio de musique (une quinzaine de jeunes), atelier création sonore.

- En Arts Plastiques a été créée une carte subjective « Ma petite Ville aux Roses » avec 25 enfants et jeunes, tandis qu’une dizaine de jeunes s’exerçaient au dessin avec un intervenant spécialisé.

Et puis … et puis … un court-métrage est en préparation, stage de cirque, bidouilles et collages, activités voile à Vioreau, exposition gourmande, fête au Jardin des Lilas, Festival « Bienvenue » inter-associatif, participation à Quartiers en Fête et à la Fête de la Soupe, formation des bénévoles, accueil de stagiaires … Tout un foisonnement d’activités.

L’association a aussi participé au Conseil citoyen : 30 enfants et jeunes, des bénévoles, des architectes urbanistes & un paysagiste.

Le Centre Socio-Culturel Châteaubriant Derval a été créé le 7 février 2018. C’est une structure associative regroupant les associations agréées « Espace de Vie Sociale » par la Caisse d’Allocations Familiales : l’ARCEL  , le RAP  , Rencontres  , Les Potes de 7 lieux et une association récemment constituée dans le nord du territoire.

Pour tout ce fonctionnement, le budget est tiré au plus juste. 120 600 € de dépenses dont 74 000 € de frais de personnel. D’où viennent les fonds :
La CAF : 53 160
Etat : 24 200
DRFIP : 18 230
Com’Com’   12 500
CD44 : 10 500
Le travail des bénévoles est évalué, lui, à 20 000 € pour l’année. Appel est fait à de nouveaux bénévoles !

Réflexion :

Les institutions par choix politique, ou financier, développent des partenariats tous azimuts, déléguant aux associations la prise en charge d’une partie de la solidarité en faveur des moins favorisés socialement. Les associations dont le travail était d’animer et proposer des activités culturelles et de loisirs, deviennent également accompagnantes, assurant un suivi beaucoup plus social que culturel.

Les bénévoles sont ainsi des serviteurs de l’Etat, et des collectivités territoriales, pleins de bonne volonté, et surtout gratuits. Les animateurs salariés, animent et coordonnent les actions de l’association. Pour tous, l’épuisement devient possible.

Il faudra bien qu’un jour les partenaires intègrent ces données dans leurs projets. Pour cela le financement doit correspondre aux activités et assurer la viabilité des associations… sans que les associations ne soient obligées de consacrer des heures et des heures à répondre à des « appels à projets ». Actuellement l’association Rencontres   prépare la réponse à neuf appels à projets ! Travail administratif considérable !