Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Rentrée : une bonne hygiène de vie

Rentrée : une bonne hygiène de vie

Ecrit le 29 août 2018

René, ‘vieux’ lecteur de La Mée, s’intéresse à l’hygiène de vie à l’orée d’une nouvelle année de travail.

Chaque année un nombre effrayant de décès sont imputables au non-respect de certaines règles d’hygiène de vie : de l’alimentation à la qualité de l’air en passant par le stress, l’activité physique et les médicaments, il s’agit d’éviter certains risques et d’adopter de bons réflexes.

Les causes de mortalité évoluent peu chaque année, nous retrouvons en tête les cancers et maladies cardio-vasculaires avant les accidents et des suicides. La plupart des cancers et maladies cardio-vasculaires peuvent-être retardés ou évités grâce à une hygiène de vie mais cela demande quelques efforts, un peu de courage et un soupçon de connaissances.

Le terme hygiène vient du grec et signifie à l’origine tout simplement santé. L’hygiène de vie recouvre les moyens et pratiques utilisés afin de nous maintenir en bonne santé. Cela concerne l’environnement, l’alimentation, l’activité physique et psychologique. Nos cellules vieillissent plus ou moins vite selon nos comportements quotidiens, nos choix de vie, notre alimentation, nos cosmétiques, nos traitements, nos activités, ce que l’on respire, ce que l’on ressent, ce que l’on pense et la façon dont nous vivons nos interactions avec le monde et notre environnement. Par exemple celui qui vit à la montagne dans une famille aimante, libre de faire ce qu’il aime, mangeant des produits locaux, marchant au grand air et s’amusant chaque jour, sera en meilleure santé que celui qui vit dans une grande ville polluée, stressé par son travail, dans une famille toxique.

 Ce qui nous ronge

Il est important de reconnaître et de comprendre quels sont les toxiques qui nous rongent à petit feu. Parmi eux, bien évidemment, on retrouve le tabac, les excipients dans les vaccins, la pollution, les médicaments, le stress, l’activité physique. Oui même l’activité physique car le sport augmente notre consommation d’oxygène qui est brûlé et augmente la production de radicaux libres qu’il faut absolument compenser par des antioxydants en complément alimentaire sous peine d’augmenter le risque de cancer.

 Manger bien

Il est bien anxiogène de dresser la liste de ce qui nous ronge à petit feu. De nombreux poisons nous entourent mais il existe des antidotes par exemple privilégier les aliments crus, les aliments locaux de saison, sans pesticides, sans OGM. Crus ils contiennent des enzymes facilitant la digestion. Le bêta-carotène que l’on trouve dans les fruits et légumes orange et jaune comme la carotte bien sûr mais aussi les courges, le melon ou la patate douce ont des effets bénéfiques sur les yeux, ces substances diminuent les facteurs de risque de DMLA et de cataracte tout comme les épinards, le jaune d’œuf et le maïs.

On pourrait parler aussi de nombreux antioxydants par exemple le gingembre, les radis et le cresson et de nombreux aliments crus.

Une bonne hygiène de vie implique de consommer plus de bonnes matières grasses que de sucres en tout genre.

A savoir : les produits dits allégés sont une très mauvaise idée. Un soda light à zéro calorie fait grossir alors qu’un avocat à 160 calories fait maigrir ! Un soda light contient de l’eau gazéifiée, du colorant caramel, de l’acide phosphorique, de l’acide citrique, des OGM et de l’aspartame. il est allergisant et pour couronner le tout néfaste pour les dents et les intestins. L’avocat protège le corps des maladies cardiovasculaires grâce à sa richesse en graisses mono-insaturées, en « bon » cholestérol, en acide linoléique (réduisant le mauvais cholestérol), en vitamine E anti-oxydante et en fibres (qui permettent l’élimination du mauvais cholestérol). En outre l’avocat est une source importante de nombreux vitamines et minéraux permettant de limiter l’apparition de divers cancers.

Eviter des maladies grâce à notre hygiène de vie oui, c’est une découverte enthousiasmante qui devrait nous motiver pour modifier nos comportements. La revue Alternative santé donne une liste de conseils en matière d’alimentation :
Voir :voir le site alim-sante

Mais … le régime idéal c’est celui qui correspond à nos besoins à l’instant T. Quelqu’un qui subit un énorme stress dans sa vie peut très bien avoir besoin un soir de manger un cassoulet et de boire un verre de vin parce que c’est ce qui va lui permettre de ne pas péter les plombs.

Le plaisir participe à la qualité de vie C’est le cas de cet artiste local qui vendait ses paniers cet été à la fête de la Hunaudière

 Le repos

Un principe clé : le repos. Le repos n’est pas que physique. Il est aussi digestif et mental. La suractivité mentale est une cause majeure d’épuisement, plus encore que la suralimentation. A notre époque l’épidémie, c’est le pack épuisement-dépression-anxiété. Heureusement le corps humain a le pouvoir de s’auto-réparer.

Chaque fois qu’on privilégie le repos dans sa tête et dans son alimentation, on favorise les opérations de réparation.

Au niveau du rythme de vie prenez l’habitude de vous coucher avant minuit. Pour être réparateur, le sommeil doit être sans
apnée, sans ondes wifi, sans source lumineuse, ni aimants (télévision, enceintes), sur une bonne literie. Écrire les idées qui perturbent le sommeil avant de se coucher, lire, éviter de boire le soir, manger à heure fixe, manger tôt et laisser trois heures de digestion avant de dormir pour alléger le foie et le système digestif. Stopper toute caféine et dopants à 15h pour les ondes cérébrales du sommeil profond.

 Etre heureux

L’équilibre alimentaire, et l’équilibre physique sont importants mais ne pas oublier l’équilibre psychique. Prendre soin de soi,
aimer, rire, s’amuser, lire, se reposer, se faire masser, communiquer, créer, contribuer... L’environnement bien entendu a son importance : aérer l’habitation chaque jour, arrêter de fumer et retrouver un poids de forme.

Une alimentation saine c’est le plaisir de la gourmandise mais ce n’est qu’une partie de la nourriture dont nous avons besoin. D’autres choses nous nourrissent comme nos relations. Manger un blanc de dinde avec des légumes bouillis, tout seul dans son coin, c’est très mauvais !

Que faut-il pour être heureux ? Selon votre profil et vos motivations profondes, pour être heureux, il faut se sentir connecté au monde, avoir des amis, être utile, aimer et se sentir aimé, faire ce que l’on aime, jouir de la sécurité et d’un cadre équilibrant.

Votre hygiène de vie est bonne quand vous êtes plein d’énergie et serein, avec des amis et une famille harmonieuse. Vous avez envie de vous lever le matin pour profiter de chaque instant en vous félicitant d’avoir fait des choix de vie qui vous rendent heureux. Si ce n’est pas le cas, il est temps de rassembler votre courage et de déterminer les stratégies à court et moyen termes pour que votre avenir vous corresponde. Notre bonheur est un état d’être à l’instant T fortement dépendant de la qualité de notre hygiène de vie.

Pour que les enfants aient un sommeil suffisant et de bonne qualité, il est essentiel d’adopter certaines habitudes : un emploi du temps bien réglé, un environnement calme, une activité physique régulière et peu de temps passé devant les écrans. Enfin, le savez-vous ? La colère multiplie par cinq le risque d’infarctus et par six le risque de rupture d’anévrisme.

Alors, du calme et du repos !