Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Condition ouvrière et/ou salariale > Premier Mai 2018

Premier Mai 2018

  Sommaire  

Ecrit le 9 mai 2018

Une centaine de personnes ce 1er mai 2018, à Châteaubriant, à l’appel de la CGT, de FSU et Solidaires, au nom desquels Serge Adry a déclaré : « Depuis plusieurs mois, la colère gronde dans le pays et de nombreuses luttes se développent contre les attaques libérales du président Macron qui touchent la quasi-totalité de la
population : les salariés du privé, les agents du service public, les retraités, les privés d’emploi, les étudiants et lycéens.

La surdité, l’arrogance et le mépris du gouvernement face à ces mécontentements relèvent d’un dogme libéral assumé qui tend à forger une société au service des intérêts du capital :
- une éducation tournant le dos à l’émancipation et au développement de l’esprit critique au profit de la fabrication d’une main d’œuvre répondant aux exigences du patronat ;
- un service public dé-structuré, sous-financé, bradé à la concurrence où l’on privatise les profits et où l’on socialise les pertes ;
- des droits et garanties collectives des salariés anéantis, tout comme leurs outils de défense, syndicats et tribunaux ;
- des chômeurs stigmatisés où le contrôle prend le pas sur l’accompagnement ;
- des aides publiques versées aux entreprises sans contreparties, y compris à celles qui licencient....

Ces mesures régressives renvoient notre pays en arrière sous couvert de concurrence internationale et d’injonctions de Bruxelles, alors que démonstration est faite, chiffres à l’appui, que les tenants du capital se portent pour le mieux.

 Régis Guyomarch

Après Julien Paitel parlant pour la FSU, Régis Guyomarch a déclaré : « La colère sociale est de retour partout en France. Sont en mouvements divers : les robes noires de la Justice, les bleus de chauffe de la SNCF, les blouses blanches des Hôpitaux, les camionnettes jaunes de la Poste, les blouses rayées de chez Carrefour, les sans-tablier des facultés, les casquettes bleues d’Air France, les vélos et camping-cars des retraités, les cols blancs et bleus de l’Energie, les camions bennes des éboueurs, Bravo Macron, tu as mis une partie de la France en marche....dans la rue !

Mais mon inquiétude grandit face à son plan de casse de toute la société pour le bien des riches. Les attaques contre les Services Publics sont multiples : le rail, le courrier, l’électricité, l’éducation, la santé … tous sont visés. Les votes de l’Assemblée Nationale préparent un musellement, une exclusion du peuple. La «  Loi immigration et asile » limite le droit des étrangers et des soutiens des associations en notre pays des droits de l’Homme. La «  réforme de la constitution » qui diminuerait le nombre de élus nationaux, limiterait leur temps de discussions et d’amendements, donnerait au gouvernement la possibilité d’écarter des propositions de lois, décidant de l’ordre du jour de l’Assemblée, sans écouter l’avis du Sénat !

Le texte sur «  le secret des affaires  » étouffe, censure tout journalisme d’investigation et interdit d’emblée tout lanceur d’alerte. C’est la censure de la liberté d’expression !

Attention, c’est grave ! « Jupiter » prépare doucement mais sûrement une France muselée, silencieuse et soumise. En ce temps où nous fêtons les 50 ans de Mai 68, il y a de quoi s’inquiéter et réagir !

Je ne peux éviter de parler de l’intervention en Syrie avec une autre arrogance de gendarme du monde, sans consultation de l’ONU. Alors que l’on sait que ce genre de bombardement n’a jamais réglé la situation des peuples souffrants ! Certes, il fallait bien tester ces 9 missiles SCALP tout nouveaux ! Déplacer 6 navires, 17 avions, 12 missiles avec les personnels nécessaires, le carburant, etc...Eh oui, avec ces 16 millions d’euros dépensés lors de cette intervention, on aurait pu en faire des choses sympathiques ! Là encore, combien d’hôpitaux sortis de l’asphyxie budgétaire, de bureaux de postes ré-ouverts, de CSG non augmentée, de trains relancés, … ? Mais il faut faire des choix !

Ainsi la ministre Florence Parly claironne : « Le temps de sacrifices est révolu pour l’armée  ». Résultat : augmentation de 1,7 milliard de ce budget militaire chaque année jusqu’en 2022 pour une dépense globale de 295 milliards jusqu’en 2025.

Pendant ce temps-là, pour vous les pauvres, le premier ministre annonce 60 milliards d’économie de dépenses publiques sur les trois prochaines années !!!

«  Comme un fumigène, une fumée brillera, On fera des chansons qui parleront de toi, Comme un fumigène, on fera rentrer les fracas, Et on n’oubliera jamais que le Bonheur est dans l’action ! »

 Invitations

L’Union Locale CGT de Châteaubriant invite à l’inauguration de l’exposition « 60 ans d’expérience au service des salarié.es, actifs et retraités » vendredi 25 mai 2018 à 18h au n°1 rue de la gare – 02 40 81 04 82. Ouvert à la population les samedi 26 mai et lundi 28 mai.