Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 07 juin 2018

Mée-disances du 07 juin 2018

Ecrit 6 juin 2018

 La patrie reconnaissante

Libération.fr du 28/05 : Mamoudou Gassama est un héros. C’est le Spiderman de Paris. Il a sauvé un enfant de 4 ans. Aux migrants extraordinaires, la patrie est reconnaissante... Derrière la dictature de l’émotion choisie, derrière la belle histoire déculpabilisante, derrière la leçon d’humanisme, que reste-t-il ?

Si vous êtes un exilé et que vous avez bravé la faim, la soif, si vous avez brûlé les frontières sans que votre carcasse ne s’échoue en Tunisie ou en Libye, si vous n’êtes pas allé remplir la panse insatiable de la Méditerranée, si vous venez d’atteindre l’Europe, encore un effort. Vous n’êtes qu’en demi-finale ! Vous n’êtes qu’à un acte de bravoure. Vous n’êtes qu’à une marche de l’exploit. Qu’à un coup d’éclat de rejoindre les modèles républicains que sont Lassana Bathily et Mamoudou Gassama. Vous n’êtes qu’à une prouesse d’être le Omar Sy des « migrants économiques » – qui ne peuvent pas prétendre au statut de réfugié.

Seuls les plus forts obtiennent le sésame. Pour les autres, vous serez confinés sur un bout de trottoir, rongés par le désespoir, l’ennui et la tristesse. Consumés par l’impossibilité d’un retour bredouille au pays. La mort plutôt que l’anathème. Vous autres les riens. Sur le boulevard des rêves brisés, l’Histoire vous toise, la chronique griffonne des traces indistinctes de votre traversée du monde.

 Un juteux marché

Le Point.fr du 31/05 : Selon le réseau de médias EIC et Mediapart, Renault et PSA ont utilisé le même logiciel, Partneo, permettant d’augmenter discrètement le prix de pièces détachées dites « captives » de 15 % en moyenne. Les constructeurs bénéficient en France d’un monopole pour ces pièces captives, essentiellement des éléments de carrosserie.

Renault et PSA auraient ainsi généré 100 millions d’euros de profits supplémentaires par an au niveau mondial, soit un total de 1,5 milliard d’euros. Grâce aux complexes algorithmes et à la base de données de Partneo, les prix de certaines pièces ont ainsi bondi : + 264 % pour une protection de roue de Dacia Sandero, + 100 % pour un rétroviseur de Clio III…

Alertée en 2017 sur des soupçons de pratique concertée anticoncurrentielle, l’Autorité de la concurrence n’a pas donné suite à la procédure, estimant à l’époque ne pas avoir assez d’éléments à sa disposition. L’Autorité recommande néanmoins depuis 2012 la fin du monopole des constructeurs sur les pièces visibles de carrosserie.

Il est de notoriété publique que, dans l’industrie, le prix des pièces détachées est infiniment plus élevé que celui de la même pièce montée en usine sur une machine à laver, un robot ménager ou une automobile.

« Les pratiques de Renault et PSA sont d’autant plus choquantes qu’avant la mise en place du logiciel d’Accenture ils vendaient déjà leurs pièces de rechange à des tarifs exorbitants : jusqu’à cinq fois leur prix d’achat ! les pièces de rechange pèseraient « 9 à 13 % du chiffre d’affaires » des constructeurs, mais « jusqu’à 50 % de leurs revenus nets ».

Interrogées, les trois sociétés incriminées ont naturellement botté en touche, voire démenti avec vigueur.

 Les repas de luxe du FN  

LeMonde.fr du 01/06 : Le FN   a décidément un problème avec les fonds européens. Après le scandale des assistants fictifs, ce sont désormais des repas de luxe et des bouteilles de champagne financés par le Parlement de Strasbourg qui créent une ambiance délétère dans le groupe constitué autour du parti de Marine Le Pen.

Le coprésident néerlandais d’Europe des nations et des libertés (ENL), Marcel de Graaff, a vivement critiqué les largesses de ses alliés français . Au nom du Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders, l’eurodéputé s’est dit «  offusqué  » des pratiques d’enrichissement de la part de la délégation française « , et a assuré » s’en distancier totalement ".

Au regard des mœurs néerlandaises, les détails de l’audit des comptes du groupe sont accablants. Repas à 449 euros par tête au restaurant triplement étoilé L’Ambroisie, place des Vosges à Paris ; à 401 euros chez Ledoyen. Dîner de Noël à 13 558 euros pour 140 personnes. Factures astronomiques de champagne – jusqu’à 81,67 euros par bouteille.

Toutes ces dépenses ont été détaillées par l’administration du Parlement, qui se penche depuis le printemps 2017 sur les comptes 2016 du groupe ENL. Formé en 2015, ce groupe d’extrême droite rassemble, outre le FN   et le PVV, des eurodéputés italiens de la Ligue ou autrichiens du Parti de la liberté. Il a bénéficié de 3,2 millions d’euros de subventions publiques en 2016. Lundi soir, le bureau du Parlement a donné une ultime occasion aux représentants du groupe de s’expliquer, avant de demander « le remboursement des montants correspondant aux dépenses non conformes », soit 477 780 €

Des tensions avec les alliés néerlandais étaient déjà apparues en marge du dossier des assistants parlementaires Front national travaillant en réalité pour le parti. Mais au groupe FN  , on minore les critiques néerlandaises en les mettant sur le compte de différences culturelles. « Ce n’est pas perçu de la même manière selon les pays », assure un cadre du parti.

La presse néerlandaise se délecte de l’affaire et rappelle qu’en mars Geert Wilders lançait «  Mettez fin à cette bande ! » en réagissant à une information sur l’augmentation des coûts du Parlement européen. Lui qui s’est fait une spécialité de dénoncer le salaire des eurodéputés voit désormais le groupe auquel appartient son parti mis en cause pour des frais excessifs, ironise le quotidien De Volkskrant.

 Manifestants complices

LeJDD du 27/05 : Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a réagi à la mobilisation des anti-Macron : « Ce qui étonnant, c’est que des black blocs puissent intervenir au milieu d’une foule qui ne réagit pas. Je crois que si demain on veut garder le droit de manifester, qui est une liberté fondamentale, il faut que les personnes qui veulent exprimer leurs opinions puissent aussi s’opposer aux casseurs et ne pas, par leur passivité, être complices de ce qui se passe », a-t-il lancé.
 
Des propos qui ont provoqué l’indignation de nombreux responsables. Ainsi Benoît Hamon a jugé sur BFMTV « scandaleux que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb mette sur le compte des manifestants le fait qu’il y ait des violences », notamment de blacks blocs que « même les CRS ont parfois du mal à canaliser ». « La police doit protéger les manifestants au lieu de nous faire porter la responsabilité du comportement de quelques-uns, ultra-violents »,

Selon Olivier Besancenot : « Les diarrhées verbales sortent souvent du Collomb ».

 Recyclage

20minutes.fr du 31/05 : Une enquête révèle un trafic illégal de billets au Louvre. Des revendeurs à la sauvette achètent des dizaines de billets d’entrée valables une journée et les donnent à des groupes de touristes chinois. A la sortie du musée, les escrocs récupèrent les billets avant de les donner à un autre groupe. « Des agences en Chine organisent la rotation de leurs groupes sur la base de la réutilisation des billets », affirme un guide.

Une pratique connue par le musée et qui lui porterait préjudice à hauteur d’un million d’euros. La préfecture de police, saisie par la direction du Louvre, a ouvert une enquête.