Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ACPM - Insertion Economique > L’ACPM est-elle de trop ?

L’ACPM est-elle de trop ?

Ecrit 6 juin 2018

Assemblée générale annuelle des ACPM  , Ateliers et Chantiers du Pays de la Mée, ce 29 mai 2018, une bonne participation sauf du côté des maires, Ceux-ci se pressent voire se bousculent aux céréùonies officielles, par exemple aux vœux du Sous-Préfet, mais sont plus indifférents vis-à-vis du travail des ACPM  . Tiens, à propos, et le Sous-Préfet ? Eh bien il était absent lui aussi. Ses bureaux se situent pourtant juste en face de ceux des ACPM   mais la distance psychologique est sans doute trop longue pour justifier une petite visite de sa part !

 Inquiétude et colère

Pourtant les ACPM   ont un rôle considérable dans le soutien aux personnes en chômage. Personnes sans intérêt sans doute. C’est d’ailleurs ce qu’a dit le président Yves Blais dans son discours liminaire : « Un court instant se sera nécessaire pour exprimer mon inquiétude et ma colère. » a-t-il dit, « Depuis un an les actes et les propos de nos gouvernants nous prêtent à rugir, bondir ou blémir :
1 – suppression des contrats aidés
2 – propos du ministre de l’économie : «  à partir du moment où nous réussissons à créer des emplois, il peut être légitime de réduire la politique sociale sur l’emploi »
3 – propos ce jour du ministre des comptes publics : «  il y a trop d’aides sociales »
et point d’orgue : fermeture de la Maison de l’Emploi à Châteaubriant.

Les ACPM   seront-ils les prochains sur la liste. Ce que vous allez voir vous prouvera notre incontournabilité.

Servons-nous encore au pays ? Servons-nous encore aux femmes et aux hommes de notre bassin d’emploi ? Sommes-nous de trop ?

 Le Chantier d’inclusion

Le chantier d’inclusion a suivi 64 personnes en 2017 dont 83 % d’hommes et 17 % de femmes. Ces personnes viennent de la Mission Locale (21%), du RSA   (63%), du monde du handicap (4%) ou du chômage-fin-de-droits (12%). Le chantier a travaillé pour les collectivités, les particu-liers, les associations et très peu pour les entreprises.

Espaces verts
peinture

 L’association Intermédiaire

L’association intermédiaire porte aussi le nom de « Mise à disposition » : elle fournit des salariés à ceux qui en ont besoin. Ce sont majoritairement des femmes : 64 % de femmes et 36 % d’hommes. Environ 70 % sont demandeurs d’emploi depuis plus de deux ans et 21 % ont une reconnaissance de travailleur handicapés. Enfin 31 % ont plus de 50 ans. Ces caractéristiques leur sont défavorables sur le marché du travail. Bricolage, jardinage, nettoyage, manutention sont les activités les plus fréquentes, intéressant les collectivités (47%), les particuliers (27%), les entreprises (20%) et les associations (6%).

Atelier-bois

 Ateliers

Des ateliers sont organisés sur le code de la route, la mobilité, le budget, l’informatique, la santé, la cuisine, le sport, le secourisme, le don du sang, le micro-crédit social, l’image de soi. En 2017, 29 salariés ont réalisé des périodes d’immersion dans 15 entreprises différentes. Visites d’entreprises et participation aux événements emploi/formation (Réseau emploi, Proximité emploi, Forum des métiers et informations collectives). Les ACPM   poussent à l’inscription à l’auto-école, informent sur la vaccination et les infections sexuellement transmissibles, organisent les bilans de santé. Ainsi c’est toute la personne qui est accompagnée dans son évolution,

 Sorties dynamiques

Les services départementaux du travail sont très attentifs aux « sorties dynamiques »,
- sur le chantier : 34 sorties en 2017, dont 16 sorties dynamiques
- association intermédiaire : 42 sorties en 2017 dont 35 sorties dynamiques,

Globalement les ACPM   comptent 66 % de sorties dynamiques, ce qui est un bon résultat.

La situation financière est bonne avec un résultat positif dans les deux secteurs d’activité.

 Faites appel aux ACPM  

La loi de finances pour 2017 généralise le crédit d’impôt pour l’emploi d’une personne à domicile : actifs et non actifs bénéficient désormais du même avantage. à savoir un crédit d’impôt. Jusqu’à présent, seuls les salariés au les personnes au chômage pouvaient bénéficier de ce crédit d’impôt, les inactifs étaient seulement éligibles à une réduction d’impôt. La mesure favorise désormais les inactifs faiblement imposés et non imposables (retraités et personnes handicapées).

Le crédit d’impôt permet de déduire la moitié des frais engagés (charges sociales comprises) de l’impôt sur le revenu, dans la limite d‘un plafond variant entre 12 000 et 20 000 euros. Si le contribuable est faiblement imposé ou non imposable. le contribuable est remboursé de la différence par I’administration fiscale.


Ecrit le 8 août 2018

 L’ACPM   contre l’isolement social

Aux Ateliers et Chantiers du Pays de La Mée on sait bien aussi que l’isolement social est un fléau à tout âge. D’où l’utilité d’un vrai travail et de montée en compétences professionnelles et sociales. Exemples :

Adrien, après de nombreuses démarches (ateliers en techniques de recherche d’emploi, immersions en entreprises et recherche de formation), a pu rester dans une entreprise pour un CDD de 4 mois avec l’opportunité de démarrer une formation en alternance dans cette société.

Aline, qui cherchait une formation en alternance en peinture, a pu réaliser un stage dans une entreprise qui lui a proposé une intégration dans le cadre d’un CAP en alternance.

L’ACPM   intervient dans de nombreux domaines : fabrication et pose d’un portail bois, réalisation d’une peinture sur terrasses, entretien d’espaces verts, aide au grand ménage annuel, repassage, équipement de magasin, manutention, etc. Et prochainement : aide au montage de la Foire de Béré.

ACPM   : 02 40 28 09 70. Les travaux sont, dans certains cas, déductibles en partie des revenus de la personne.