Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Le dur métier d’ambulancier

Le dur métier d’ambulancier

Ecrit le 11 juillet 2018

Le dur métier
d’ambulancier

Le savez-vous : les ambulanciers sont payés à 90% de leur temps de travail la jour et seulement 75% la nuit, le week-end, et les jours fériés (1). 200 heures travaillées pour 169 heures payées. En moyenne 31 heures travaillées ne sont pas payées chaque mois. Les ambulanciers sont en grève.

« Nous appelons la veille pour connaître notre prise de service du lendemain, notre vie personnelle s’en trouve affectée, la vie de couple et de famille très perturbée. De plus aucune amplitude horaire ne nous est communiquée. Nous pouvons travailler entre 6 et 15h par jour sans être prévenus et en toute légalité. »

« Nos retards réguliers lors des prises en charge des patients, impactent le bien-être de ces derniers mais entravent aussi le fonctionnement des structures de santé. Ces problèmes relevés par l’ensemble des services hospitaliers sont dus à une surcharge de travail commandé par l’entreprise en raison du sous effectif ».

« Professionnels de santé, nous sommes un maillon essentiel de la chaîne des soins, chaque jour des milliers de personnes sont transportées en urgence ou en transport programmé par des ambulanciers. Nous sommes formés par des médecins, des infirmier(e)s, des professionnels de santé à faire des gestes et des soins d’urgences sur vous, des membres de votre famille, des amis et pourtant aux yeux de l’Etat nous ne sommes que des livreurs de colis car nous dépendons du ministère du transport routier sous la convention collective des transporteurs routiers ».

« Nous souhaitons que les ambulanciers soient payés pour la totalité des heures travaillées de jour comme de nuit. Nous souhaitons que le métier d’ambulancier soit reconnu à juste titre comme profession de santé sous la responsabilité du ministère de la santé et non des transports ».

Pour faire changer cette mentalité, signez la pétition 

Ambulancier

(1) alors que, la nuit, la facture transport est majorée ! Le transport sanitaire en France regroupe 5 200 sociétés d’ambulances employant 50 000 salariés. Chaque jour, près de 40 000 patients sont transportés en ambulance, 14 millions chaque année (chiffres de la CNSA).