Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > La Mée ? > Les pensées de Pascal > Les Pensées de Pascal, août-septembre 2018

Les Pensées de Pascal, août-septembre 2018

Ecrit le 8 août 2018

où quand ma tête tilte !

¤ Google, Facebook, Amazon : des nains en emplois créés.

¤ Nucléaire EPR Flamanville, on n’en voit plus ni le bout, ni le coût. Et qui paie ? EDF, sans modifier le tarif réglementé ?

¤ Facebook : sa valeur boursière chute de –44 % en 2 jours (!). La « croissance se tasse ». à suivre.

¤ La norme du 80 km reste valide pour le Conseil d’État. Mais nouvelle attaque de Députés pour « entrave à liberté de circuler et travailler ». Réponse en octobre.

¤ Lidl fait sa pub en média presse et radio pour le lot de 3 avocats à 0,99€ ou 1kg d’abricot à 2,49€. Question : quel prix de vente possible sans le coût de la pub ?

¤ Céréaliers français : coup de mou sur la rentabilité du blé. « ça eut payé, mais ça paye plus— j’suis qu’un pauvre paysan » disait F. Raynaud vers 1967.

¤ Auto et moteurs – ça sent de nouveau mauvais en sortie de pot d’échappement, par « augmentation artificielle » (?)

¤ TGV : l’État sauve ALSTOM par une commande massive de 100 rames nouvelle génération, dont l’utilité est floue.

¤ Énergie électrique, énergie du futur ? Des pannes gigantesques et récurrentes sous la chaleur (ex. trains) font douter de la fiabilité du réseau.

¤ Selon Deezer (site de musiques), 27 ans est l’âge moyen où l’on commence à se désintéresser de la nouveauté musicale.

¤ Vendée, Le Puy du Fou (Spectacle), selon TripAdvisor, est le 1er parc de Loisirs en France, 1er en Europe et 3e du Monde. Cocori ?

¤« Le réseau social exploite en toute connaissance une faiblesse de la psychologie humaine » dit l’ancien Président de Facebook. Il capte et fixe l’attention, entraînant une addiction, une dépendance, cassant le libre-arbitre.

¤ Fédor est russe, il toise 1m80, pèse 100 kg. D’apparence humanoïde, c’est un robot « intelligent ». Il change une ampoule, évite les obstacles, manie une perceuse, conduit une voiture, insère une clé, éteint un feu, tire au revolver. Il est fidèle et malléable, ne boit pas de vodka. Mais sait-il éclater de rire ?

¤ 20e sommet Chine-Union Européenne, le 16/07. Opération diplomatique de charme. Un long communiqué commun abordant la révision possible de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), l’accès au marché intérieur chinois, les investissements croisés et la guerre commerciale (taxes) menée par les USA …


Ecrit le 29 août 2018

Brexit : la hâte devient urgence. Date fatidique : 29 mars 2019. Et si un accord entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni est trouvé, il devra être au préalable ratifié par les deux parlements, parcours de plusieurs mois. M. Barnier estime que « 80 % du chemin est fait ». Mais le 20 % restant (dont la barrière douanière en Irlande) est épineux. Si aucun accord, la sortie sera brutale pour le R.U., alors soumis aux règles rigides de l’O.M.C. (Organisation Mondiale du Commerce), avec pénurie de biens prévisible.

¤ Eau potable -partie 1 : »le tuyau est vieux et poreux ». C’est le dur constat de l’état du réseau des canalisations qui distribue l’eau potable en France. Ce réseau, c’est près d’un million de km de tuyaux, souvent enfouis, qui débite 19 millions de m³ (ou de tonnes) d’eau par jour. Ce réseau laisse « évaporer » 20 % de son contenu, soit 1 litre sur 5, par fuites ou porosité. L’eau potable, dont le coût de traitement pour certification de potabilité ne cesse d’augmenter, est précieuse et chère. La fuite massive vaut 5,5 milliards d’€ par an, somme répercutée au centime près aux abonnés. Les « Assises de l’eau » du 24/04/18 ont créé un Comité Anti-Fuite. Mais là, aucune ‘fuite’ sur l’avancement des travaux de ce Comité !

¤ Selon l’Office Mondial de la Santé, et pour la première fois, l’espérance de vie d’un bébé chinois est plus élevée que celle d’un bébé américain : 68,7 ans dans l’Empire du Milieu contre 68,5 ans chez l’Oncle Sam. Ce spectaculaire et révélateur croisement des courbes, indépendant de la différence de niveaux de vie et de l’orientation politique dirigeante, montre une croissance continue du côté de la Chine contre un léger recul (depuis 5 ans) côté U.S.A. . En « espérant que les statistiques soient justes », la France se classe 5e avec 73,3 ans. Pas si mal.

¤ Eau potable -partie 2 : rappelons que, dans notre usage domestique d’eau, seul 3 à 5 % demande la ‘potabilité’ (boisson, cuisson, hygiène, …). Donc quand j’achète 100 l d’eau potable Toutes Taxes Comprises (TTC, environ 20 % de taxes), je paie pour : 5 l qu’il faut potables, j’évacue 95 l par les toilettes, machines, gaspillage, etc, et je paie aussi pour 20 l que je n’ai jamais reçus pour cause de fuite. Et à l’autre bout du ‘tuyau’, il y a l’assainissement, le retraitement de l’eau usée pour la détoxifier. Résumons : le prix d’un litre d’eau potable, c’est proche de 45 % d’eau, 35 % d’assainissement et 20 % de taxes.

¤ Un modeste auto-entrepreneur est flashé en excès de vitesse, dans sa propre voiture. Il règle son amende. Mais l’Administration lui retourne qu’il aurait dû s’auto-dénoncer en tant que conducteur professionnel avant. D’où Tribunal !


Ecrit le 5 septembre 2018

¤ Israël semble poursuivre son isolement en se décrétant « l’État-Nation du peuple juif ». Cette loi fondamentale, votée par la Knesset, relègue d’office les Arabes israéliens -soit 20 % de sa population- au rang de citoyens de « seconde zone ». Cette loi, qui divise tant au sein de l’État hébreu que de son influente diaspora, entérine le passage à une « démocratie illibérale ». Une dérive nationaliste, possiblement électoraliste, qui rajoute un mur administratif à des murs physiques dans la fermeture à ‘l’autre’.

¤ Dans « la conférence nationale des territoires », nouvel espace de dialogue entre l’État et les Collectivités, en partie boycottée. « La vision binaire d’une France métropolitaine et d’une France périphérique à la dérive est fausse » dit M. Chapuis. « On n’habite pas un Scot  , un Plui, un PLH ou un PDU ». On habite une commune, un quartier, un paysage, une rue, une ambiance, un patrimoine, des us et des liens sociaux. On a une vision ‘sensible’ (de par nos sens) du lieu où l’on vit. En mobilité accrue, le vrai besoin est de l’adopter et de s’y adapter.

¤ Labyrinthe à patates : sa femme voulait une cave pour conserver ses patates. Un Arménien a creusé et creusé. Sans plan et avec des outils manuels. Il a creusé 18h par jour sur plus de 23 ans ! Résultat : sous sa maison, des tunnels pour 280 m2, jusqu’à 21 m de profondeur, sur 3 ou 4 niveaux. Bonjour la frite.

¤ Climatisation (clim) et frigos : deux fléaux contre le réchauffement climatique. L’énergie consommée pour refroidir dépasse celle pour le chauffage, au niveau mondial.

¤ USA (mais pas seulement) : l’attrait pour les armes rebondit avec des modèles réalisables par une imprimante 3D. En plastique costaud, l’arme est indétectable par les portiques actuels. Sans n° de série, elle est intraçable. Enfin, elle peut anonymement tomber « entre toutes mains ». De justesse, la mise en ligne des fichiers ‘ad hoc’ a été ‘suspendue’. Mais il y a eu des fuites. Attendons un tweet de M. Trump.

¤ Management : « … dans l’incertitude de l’environnement, soit tu es agile, soit tu meurs ». La réforme accélère son rythme, le numérique devient tsunami, l’information est instantanée. Fluidiser l’organisation et la prise de décision, favoriser le lien transversal, (re)donner du sens au travail ou à la mission, casser la gangue de l’immobilisme, valoriser l’innovation sont des pistes émergentes, où les « bienheureux de la marge brute » ne se hasardent à tort qu’à reculons.
La France recule un peu à 12,5 sur 20.


Ecrit le 12 septembre 2018

¤ L’activisme désordonné et imprévisible de M. Donald Trump (USA) dans sa politique étrangère aboutit à la consolidation des liens entre Chine et Russie. Un nouvel « ordre mondial » émerge. L’Inde progresse. L’Europe hésite encore à pousser ses dominos, faute d’accord. Encore.

¤ Notre Terre se peuple trop, et trop vite. Le cap des 7,5 milliards d’humains est franchi. La coexistence devient difficile et source de conflits. D’autant plus qu’une frange (environ 4%) de ces peuples fuit l’horreur, la misère ou l’aridité du sol natal et erre en quête d’accueil. En France, elle est nommée pudiquement « migrants ». L’enjeu, tabou mais inévitable, devient la maîtrise d’une démographie trop croissante. Mesure quasi-inhumaine.

¤ « Les droits des femmes sont des droits de l’homme » répète en boucle Mme M. Wallström, ministre suédoise des Affaires Étrangères. Donc répéter une évidence.

¤ Nouveau métier : « responsable du bien être » ou mieux, Chief Happiness Officer (CHO). 9 250 offres d’emploi sur Indeed.fr. Le poste : responsable du bonheur des salariés au travail. Ça peut prêter à sourire mais ça existe. Le constat est basique : un salarié épanoui est plus efficace, plus motivé, moins absent, donc plus productif. La mission est de s’assurer que chacun est bien dans son poste et dans sa tête ; que ses relations avec ses collègues et sa hiérarchie sont harmonieuses ; que les conditions optimales sont réunies pour aboutir au plaisir du travail. Alors métier de ‘mode’ ou véritable facilitateur en boite à idées ?

¤ Daniel Cohn-Bendit dit, au sujet du départ de M. N. Hulot du gouvernement : « L’écologie reste très minoritaire en France… le départ de M. Hulot pose un vrai problème de société. Ce n’est pas une question de lobbies... ». Dont acte.

¤ Sang universel : au Canada, une équipe pense avoir trouvé le moyen de transformer le sang des groupes A, B et AB en sang universel, comme l’est le groupe O (donneur universel). Cette technique simplifierait énormément la problématique contraignante des transfusions, actuellement bloquée (hors groupe O) à des personnes du même groupe sanguin (par incompatibilité vitale). Espoir.

¤ Provocation ? Geert Wilders, député d’extrême-droite néerlandais du parti PVV, a lancé en juin un concours de caricature du prophète Mahomet (sa représentation est un blasphème dans l’Islam). Le résultat devait être publié en novembre, doté de 5.000€. Devant la menace diffuse, en particulier pakistanaise, il a renoncé par tweet. Guerre ou Paix ?


Ecrit le 18 septembre 2018

¤ Quand la Chine s’éveille … et regarde loin, très loin. Avec un budget de 1.000 milliards d’€ (!), elle investit dans des dizaines de pays (environ 60) dans un nouveau réseau commercial nommé « Les Nouvelles Routes de la Soie ». Les infrastructures sont tout à la fois routières, ferroviaires, fluviales et portuaires, en direction de l’Europe et de l’Afrique. Cet immense chantier, lancé en 2013, contourne soigneusement l’Inde. Officiellement, son objectif est double : écouler sa production manufacturière ; sécuriser son accès aux matières premières et énergétiques. S’accommodant des régimes politiques des pays traversés, l’Empire du Milieu, sans l’avouer, construit ses velléités géo- stratégiques et semble créer une nouvelle forme de colonialisme, dans son avidité de puissance et d’influence.

¤ Rentrée scolaire du 44 : sur les 208 communes du département de Loire-Atlantique, 123 (soit 62%) ont acté le retour de la semaine à 4 jours (école publique). Les métropoles (Nantes, St Nazaire) restent à 4,5 jours. Alors où se situe l’intérêt de la « chère tête blonde » ?

¤ M. D. Trump (USA), appuyé par le Congrès, a coupé tout financement aux « réfugiés palestiniens des territoires occupés », incluant Palestine, Liban et Jordanie. Annuellement, les coupes portent sur 200 millions de $ de l’USAID et 350 millions via l’agence ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa). But poursuivi : relancer le dialogue [?] israëlo-palestinien. C’est une catastrophe pour la bande de Gaza, surpeuplée, où 80 % des 2 millions de Gazaouis dépendent d’une aide extérieure pour seulement survivre. Le peuple y est contrôlé par le Hamas.

¤ La vraie question n’est pas d’aimer ou de ne pas aimer lire. C’est plutôt de savoir «  comment trouver le bon contenu » qui correspond au lecteur. Chacun peut adorer la lecture à condition de tenir en main l’écrit qui lui ‘parle’. Encore faut-il avoir acquis et maîtriser la lecture courante.

¤ Japon : l’accueil de l’hôtel Henn na (‘bizarre’, en japonais !) de Tokyo est tenu par deux dinosaures, à voix grave et métallique, avec coiffes de groom. Ces robots invitent les clients à s’enregistrer par eux-mêmes. Le service en chambre est aussi largement robotisé. Le gérant explique : « Pour 100 chambres, et face à la difficulté à recruter du personnel fiable et disponible, sept à huit robots suffisent au lieu de 30 à 40 personnes. Leur limite actuelle est un problème de durée d’autonomie, et donc d’énergie embarquée  ». C’est presque la preuve par 9 … ! C’est aussi une ébauche imparfaite du quotidien que nous serions prêts à tolérer ?


Ecrit le 26 septembre 2018

¤ Égoïsme : l’homme devient de plus en plus ethnocentré, c’est à dire plus qu’égoïste. M. M. Urvoy, journaliste reconnu, le résume dans sa formule : « moi, ici, immédiatement ». Ces trois maux (et non mots !) opposent l’attente individuelle au bien commun. Ils rongent l’espérance d’un mieux-vivre ensemble. L’homme pense d’abord à lui et à sa ‘tribu’, à son lieu de vie comprenant son environnement, et au moment-pile qu’il vit. En bref c’est : moi d’abord et tant pis pour l’intérêt général ; ici d’abord et tant pis pour celui qui n’est pas d’ici ; tout maintenant et tant pis pour l’avenir de nos enfants. Il est impossible de nier l’instinct naturel de protection, la défense minimale et salutaire face à toute agression. Mais cette vision non-tolérante à ‘l’autre’ et à très court-terme (qui est porteuse de conflit, de chaos et d’incertitude) obère une construction sereine de notre avenir. [pour mémoire, à l’échelle d’un peuple, M. D. Trump fut élu à la tête des USA avec son slogan « America first (l’Amérique d’abord) ». Frissons].

¤ La production de l’information, en particulier celle produite par les organismes de presse et autres média, a un coût : journalistes, rédactions, vérifications, etc (dont La Mée pour sa modeste part). De l’autre côté, l’internet est devenu le plus grand diffuseur de cette même information, un Web qui se veut libre et gratuit, emmené par les leaders Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) qui se refinancent par la publicité et la vente de données personnelles collectées.

Il se pose donc un problème de juste rémunération, de droits d’auteurs. Pour illustrer concrètement, il y a manque de bon sens si un meunier rechigne à payer le blé qu’il transforme en farine, au risque de ne plus avoir de blé de qualité à moudre. Le Parlement Européen, par les eurodéputés saisis de la question, a botté en touche début juillet, avec promesse de décision sur le fond le 12 septembre. Entre-deux, le lobbying des deux côtés fut à son comble, avec avantage financier aux Gafa. Le bon sens est revenu, les géants d’internet seront forcés à rémunérer les journaux et les artistes pour reproduire les contenus gratuits jusqu’ici. Le texte est adopté sans équivoque par 438 votes, 226 contre et 39 abstentions.

Si les modalités restent à définir, l’enjeu est immense : une information vraie, professionnelle, de qualité, vérifiée, fiable et pluraliste face à son exploitation massive, gratuite et incontrôlée. Certes, cela ne suffira pas à éliminer les « fakenews » (fausses nouvelles) envahissantes, mais limitera leur impact. Et c’est un gros « ouf » pour une Presse mal en point.