Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCCD - ComCom’ De Châteaubriant-Derval > CCCD-2018 > Soudan : le cri du bocage

Soudan : le cri du bocage

Ecrit le 27 juin 2018

 Le cri du bocage

Le projet de SCoT   aborde la thématique des carrières et la nécessité d’anticiper les besoins futurs, faisant état d’un projet d’extension de 15 à 20 hectares pour la carrière du « Bois de la Roche » à Saint-Aubin-des-Châteaux et d’un projet d’une nouvelle carrière sur la commune de Grand-Auverné.

« Ces deux projets n’ont pas encore fait l’objet d’une demande auprès du service des installations classées pour la protection de l’environnement. Il est donc prématuré d’intégrer sans réserve ces deux projets, et notamment une surface dans le premier cas, en l’absence de justifications satisfaisantes relatives à la qualité du gisement, aux besoins et aux enjeux environnementaux  ».

Etrangement, il y a un projet de carrière de sable à Soudan, et le SCOT   n’en parle pas. Une association s’est mise en place et explique : En effet les deux propriétaires des fermes de La Villanger et de La Gourbillère, partant à la retraite, ont déjà signé chacun des promesses de vente de leurs fermes pour la création d’une gigantesque carrière sur leurs terres (entre 40 et 60 hectares). Les terrains se situent le long de la D14 au sud de la commune à quelque 700 mètres de l’entrée du bourg (complexe stade/étang/aires de jeux), des engins de forage y ont déjà été aperçus de part et d’autre de la route.

Quelques citoyens ont déjà eu à leur demande un entretien avec le maire à ce sujet. Celui-ci est resté très réservé quant à nos inquiétudes et les nombreux dangers d’un tel projet. Pétition à signer ici :

voir le site lecridubocagecarriere


Ecrit le 8 août 2018

 Une pétition

Le projet de carrière de sable à Soudan, évoqué par plusieurs organes de presse, a suscité une réelle inquiétude non seulement chez les riverains proches, mais bien au-delà dans une partie de la population de la commune. Les deux propriétaires des fermes de La Villanger et de La Gourbillere, partant à la retraite, ont déjà signé chacun des promesses de vente de leurs fermes pour la création d’une gigantesque carrière sur leurs terres (entre 40 et 60 hectares).

Il est difficile de croire à l’intérêt général d’un tel projet, quand on connaît les nuisances et les conséquences qu’il apporte dans les endroits où il existe déjà : pollutions de rivières, bruit, poussières, danger de circulation par un grand nombre de camions ; enfin, comme le montre l’expérience de l’implantation dans d’autres régions, possibilité de réaction sur les nappes phréatiques entraînant l’assèchement des puits et, ce qui va concerner l’ensemble de la population, baisse générale des prix du patrimoine immobilier.

C’est donc avec une claire conscience des dangers, qu’un nombre significatif de citoyens se sont réunis et ont fondé récemment l’association « LE CRI DU BOCAGE SOUDANAIS » pour traiter dans un premier temps ce projet de carrière , mais au-delà, toutes les questions concernant l’environnement sur la commune, mais aussi sur tous les territoires de la Communauté de Communes et du Pays.

L’association sera administrée par un collectif de 10 membres dont un représentant légal , un trésorier et des secrétaires. Les statuts ont été déposés auprès de l’administration compétente. Une pétition circule qu’on peut lire et signer ici

On peut aussi écrire à : lecridubocage@gmail.com pour tous renseignements ou adhésions.

Ignorant jusqu’à ce jour, l’état d’avancement du projet, la toute jeune association a dans un premier temps et par courrier, demandé un rendez-vous avec le maire de Soudan