Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > CD44 - Commission permanente juillet 2018

CD44 - Commission permanente juillet 2018

Ecrit le 8 août 2018

Lors de sa commission permanente du 2 juillet 2018, le Conseil Départemental de Loire-Atlantique, CD44, a pris des décisions concernant notre secteur.

 Covoiturage, chez nous ?

L’association « Covoiturage + », fondée en 2002, a développé son activité en Ille-et-Vilaine et souhaite maintenant s’investir pour agir sur le territoire de la Loire-Atlantique, en bénéficiant de la dynamique de promotion du covoiturage engagée par le Département depuis 2009.

Forte de sa compétence sociale, l’association souhaite se mobiliser sur les pratiques de covoiturage « solidaire » à destination des personnes en voie d’insertion dépourvues de solutions de transport traditionnel, pour rallier les secteurs de l’emploi et de la formation notamment.

Cette association conduirait aussi la base de données du service internet afin d’optimiser les appariements de covoiturage entre usagers d’une même zone d’activité dans des secteurs ruraux ou péri-urbains peu desservis par les transports collectifs. Le CD44 accorde 16 500 € pour les six derniers mois de l’année 2018.

Espérons que cette association sera sollicitée pour s’occuper de la région de Châteaubriant.

 Fauche sensible

Le CD44 veille à la fauche des terrains relevant des espaces naturels sensibles pour préserver et valoriser la biodiversité directement liée au terrain et à la nature de la prairie. Dans ce cas, les fauches se font pour l’essentiel après fructification des plantes à fleurs (juillet) permettant une bonne préservation de la flore et, de fait, de l’entomofaune et de l’avifaune. Toutefois, des fauches peuvent également être réalisées de manière précoce afin de favoriser certaines plantes patrimoniales (orchidées par exemple) ;

Il s’agit de prendre en compte la demande sociale et l’environnement de la parcelle (sécurité, riverains à proximité, secteurs urbanisés ou non). Le foin est évacué pour éviter un enrichissement du sol qui favoriserait à terme un changement de flore et un appauvrissement du cortège floristique. Pour ces prestations agricoles sur les espaces naturels de la délégation Châteaubriant un montant annuel maximum de 50 000 HT   est prévu soit pour quatre ans d’un montant maximum de 200 000 € HT  . Aux dernières nouvelles les ACPM   auraient été retenus pour faire ce travail.

 Bravo les jeunes

Le Département entend développer l’approvisionnement de proximité et de qualité dans la restauration collective. Pour atteindre cet objectif, il est important que les futurs agriculteurs puissent découvrir au cours de leur parcours scolaire des fermes engagées dans les circuits courts, la vente directe et le manger local. Aussi, le challenge de l’agriculture paysanne a été réorienté en ce sens. Pour l’année scolaire 2017/2018, huit classes issues de six établissements agricoles (six sites) ont participé à ce concours.
Le 27 mars dernier un premier prix de 1 600 € a été accordé au lycée professionnel Olivier Guichard de Guérande et un deuxième prix de 1 000 € au lycée agricole Saint-Clair de Derval.

 Violences conjugales

Le Département développe une politique de coopération afin d’améliorer la prévention de la délinquance et l’aide aux victimes. Au titre de la citoyenneté et de la prévention des violences faites aux femmes, le soutien aux victimes des violences conjugales constitue une priorité. Avec ce principe : Toute personne, dont la détresse est détectée par une unité de police ou gendarmerie, mais dont le traitement ne relève pas uniquement de sa compétence, a droit à la garantie d’une aide appropriée.

Un poste d’assistant socio-éducatif a été affecté depuis 18 mois à parité dans les locaux du commissariat de police de Saint-Nazaire et de la brigade de gendarmerie de Châteaubriant. Un poste supplémentaire va être créé pour apporter l’aide à la personne ou à sa famille en toute indépendance par rapport aux démarches d’enquête judiciaire, ou de tout acte de police ou de gendarmerie. Le coût du service est supporté par le conseil départemental : 62,5 %, L’Etat 25 % et la mairie de Saint-Nazaire : 12,5 %, La ville de Châteaubriant qui ne perd jamais une occasion de dénigrer le CD44, ne participera en rien.

L’assistant disposera à Châteaubriant d’un bureau individuel afin de garantir une confidentialité des entretiens. Il sera les lundi, mardi et un mercredi sur deux dans les brigades de Châteaubriant, la Meilleraye de Bretagne, Nozay, Derval, Guéméné, Blain et Saint-Nicolas de Redon.

 Vie santé libre

Vie Santé Libre est une association de lutte contre la maladie alcoolique sur le territoire du pays de Châteaubriant  . Elle compte 40 adhérents, assure des permanences hebdomadaires au centre hospitalier de Châteaubriant et organise des réunions mensuelles à Louisfert. Depuis mars 2014, une psycho-praticienne intervient dans l’accompagnement. Des animations sont régulièrement proposées pour rompre l’isolement des malades.
Le CD44 lui accorde 500 €.

 Citoyenneté

Le CD44 a lancé un appel à projets sur le thème de la citoyenneté, il a eu de nombreuses réponses dans notre région, L’Arcel  , les Potes, LaMano, le RAP  , les foyers de jeunes travailleurs, etc.

4 650,00 € sont attribués à l’ARCEL  , St Aubin des Châteaux, pour poursuite des actions jeunesse-citoyenneté avec volonté de favoriser le lien social et l’intergénérationnel appliquée à des ateliers créatifs et de s’ouvrir sur les autres cultures du monde.

2000,00 € à l’association pour le logement des jeunes à Châteaubriant pour favoriser la participation des jeunes aux instances déjà existantes (CVS, AG) et créer des temps d’échanges intergénérationnels (soirée des voisins, travail avec les administrateurs...), expérimentation au monde associatif, gestion de projets et lutte contre les discriminations.

Regards de résidents : Les cinq structures (Foyer Jeunes Travailleurs) rurales concernées (sur les délégations de Châteaubriant- St Nazaire, Ancenis, Pays de Retz), co pilotent un projet proposant aux résidents de s’exprimer ou de témoigner à travers la création d’un court métrage sur la citoyenneté, en particulier « la différence ». Ateliers d’écriture de scénarios, tournage et réalisation de 4 courts métrages de 5 minutes sur le thème de « la différence ». La finalité sera d’associer les jeunes hébergés à la construction du projet afin de créer un événement collectif sous la forme de ciné-débats. Des projections publiques des courts métrages seront proposées localement et une rencontre commune départementale sera animée par un.e journaliste, en lien avec le thème et les productions des résidents. Ces soirées permettront aux jeunes de confronter leurs idées et de pouvoir s’exprimer librement. Nombre de bénéficiaires visés : 420. Le CD44 finance pour 40 000 €.

20 000 € à LaMano, Nozay, pour un projet conduit par et pour les jeunes, dans un souci d’engagement, de réflexion et d’autonomisation en lien avec différents publics et associations locales.

1690 € pour les copains d’abord à Saffré pour organisation des journées de sensibilisation des adolescents au monde qui les entoure et favoriser l’échange entre les générations et avec les personnes en situation de handicap. Autre objectif : éducation au multimédia avec les jeunes, pour les jeunes, les parents ou encore les personnes âgées.

2270 € pour le projet : Tous en cuisine, tous à table, au foyer Habitat Jeunes l’Odyssée à Nozay. Ce projet allie l’apprentissage d’une alimentation saine et équilibrée à une consommation éco-responsable des aliments tout en favorisant une ouverture sur le territoire par le partage de repas.

7 500,00 € pour Les Potes des 7 lieux. Cet espace de vie sociale est réellement engagé dans une démarche d’éducation populaire auprès de tous les publics qu’il accueille et notamment les jeunes. Cette action permet des moments de convivialité intergénérationnelle, dans un territoire fragile où la question de la mobilité est toujours très prégnante. Nouveauté : création d’une coopérative jeunesse de services, mise en place de navettes, animations dans les lotissements.

3200,00 € toujours pour Les Potes, pour l’action : Et si nos regards changeaient. C’est un stage théâtre complétant les propositions d’actions et créant du lien avec l’ESAT   ainsi qu’avec le public en situation de handicap.

8000 € au Relais Accueil Proximité (RAP  ), pour l’action : Réseau d’entraide intergénérationnel. Ce projet renforce les liens intergénérationnels et les échanges de savoirs dans une dynamique de soutien et d’entraide. Il demande une grande implication des bénévoles, notamment en terme de mobilité, et répond aux besoins d’un territoire fragile où le RAP   est le seul opérateur. Nouveauté : accompagnement à la formation des jeunes stagiaires BAFA + mobilisation des jeunes sur l’organisation de projets collectifs.

La loi du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active prévoit la possibilité pour les Départements de confier l’accompagnement des allocataires du RSA   à des organismes agréés. Depuis 2009, des centres communaux d’action sociale de Loire-Atlantique réalisent cette mission et sont soutenus financièrement par le Département afin de procéder à l’accompagnement social des personnes isolées allocataires du RSA  . C’est ainsi que, au titre de l’insertion et de l’emploi, le CD44 accorde 4305 € au CCAS   de Châteaubriant.


Ecrit le 8 août 2018

 Une nouvelle liaison cyclable

Dans le cadre de son plan d’actions « La Loire-Atlantique à vélo », le Département va créer une liaison cyclable entre la voie verte Carquefou/Saint-Mars-La-Jaille et Châteaubriant ainsi que le Maine-et-Loire. Ce nouveau tracé long de 118,4 kilomètres sera connecté à celui de la Vélodyssée et permettra donc de relier le réseau cyclable départemental à ceux de la Bretagne et du Maine-et-Loire. Son coût global est estimé à 5 525 000 €.

Liaison cyclable
En rouge, la future liaison cyclable dessinée par le Département de Loire-Atlantique et qui traversera tout le Pays de Châteaubriant. Début des travaux en 2019. (©Département 44)

Cet itinéraire desservira les différentes gares présentes le long de la ligne ferroviaire Nantes-Châteaubriant et permettra de découvrir le pays de Châteaubriant  , les bases départementales de Vioreau et d’Abbaretz et d’assurer un maillage avec les itinéraires cyclables existants. Des travaux de sécurisation au niveau des intersections avec la voie ferrée débuteront dès l’automne 2018. La suite se fera en 2019.

14 communes sont traversées par la nouvelle liaison : Villepot, Soudan, Châteaubriant, Saint-Aubin-des-Châteaux, Louisfert, Saint-Vincent-des-Landes, Issé, Moisdon-la-Rivière, La Meilleraye-de-Bretagne, Joué-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre, Les Touches et Ligné ainsi qu’une antenne vers la base nautique d’Abbaretz.