Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2018-2019 > Echos de Mée et d’autre - septembre-octobre 2018

Echos de Mée et d’autre - septembre-octobre 2018

Ecrit le 29 août 2018

Pour La Mée aussi c’est la reprise ! Rendez-vous maintenant toutes les semaines jusqu’à Noël. N’hésitez pas à nous filer des infos au 09 77 81 55 98 ou
journal-la-mee@orange.fr

Morosité : on voudrait pouvoir reprendre gaiement, mais le ciel est gris quand on apprend que :
- le service IRM de Châteaubriant a été fermé cet été par refus d’embaucher du personnel !
- des aide-soignantes de l’hôpital quittent massivement le service hospitalier pour chercher un emploi en usine où les conditions de travail seront moins dures et où le personnel sera mieux respecté.
- les inscriptions dans les établissements scolaires sont parfois erratiques. Des familles s’inquiètent ….
- « mais enfin, trouvez donc du travail ! », facile à dire. Car souvent l’accueil dans les agences d’intérim laisse à désirer. « Inscrivez-vous donc par internet ! ». Comment font ceux qui n’ont pas d’ordinateur ou de smartphone ?
- « formez-vous ! ». Encore une injonction comminatoire qui souvent ne débouche sur rien ! Désespoir. Colère.

Le téléthon cherche un coordinateur pour la région de Châteaubriant – S’adresser à Michel Demé. 07 87 68 55 21

Des missions de service civique sont proposées aux jeunes à Nozay, à Châteaubriant, et au Département. Consulter :
https://www.service-civique.gouv.fr/

♦ Des députés « En Marche » proposent de développer le travail le dimanche. Le directeur d’un Intermarché de l’Hérault a proposé à ses salariés de voter pour la suppression des vacances durant l’été. La dérégulation est … en marche accélérée.

♦ Pour maîtriser les dépenses publiques, trois prestations sociales (l’aide personnalisée au logement, les allocations familiales et les pensions de retraite) « progresseront de façon plus modérée, de 0,3 % par an en 2019 et en 2020 », a révélé le premier ministre. C’est nettement moins que l’inflation, qui a accéléré et s’élevait en juillet à 2,3 % sur un an.

Les contrats aidés vont continuer à diminuer. Le gouvernement prévoit également la suppression de 4500 postes environ dans la fonction publique d’Etat en 2019, et le chiffre sera « supérieur à 10 000 en 2020 ».

♦ En France le volume du courrier ne cesse de diminuer. Selon la Cour des Comptes, entre 2009 et 2014, le nombre annuel de plis distribués est passé de 15,9 à 12,9 milliards (-22%) et cette baisse pourrait encore s’accélérer à l’avenir. Mais le chiffre d’affaires du groupe La Poste augmente grâce à la livraison de colis et à l’activité bancaire. En perspective : la livraison de repas et de médicaments ou la tournée des personnes âgées ?

Allez, bonne rentrée à tous !


Ecrit le 5 septembre 2018

Rentrée : nous re-publions l’histoire de nos maîtresses d’école car deux d’entre elles, Marthe et Andrée, viennent de décéder. Une façon de leur rendre hommage tout en redisant quelles étaient les conditions de travail, il y a 60 ans.

 Jean Cudesot : un peu de parler gallo, d’il y a 90 ans. Nous en apprécions la saveur et nous n’en avons pas honte.

Noir et blanc : une des machines de La Mée est en panne. Vétusté. Cela augmente considérablement notre travail. Mais le tirage sur la machine couleur est hors de prix. C’est pourquoi il nous arrivera d’imprimer parfois en noir et blanc.

Douze pages : comme d’hab’ La Mée fait 12 pages, nous aimerions en faire seize plus souvent mais le coût et la durée de fabrication (écriture, tirage, pliage, expédition) dépassent nos moyens, aussi bien financiers qu’humains. Désolés.

 Macron : déception !

 Ceux qui avaient encore un petit espoir en Macron l’ont perdu. Les vacances dispendieuses voire luxueuses du Monarque ont choqué ceux qui ne parviennent pas à joindre les deux bouts.

 Les cadeaux aux chasseurs (200 € par an) ont surpris tous ceux qui voient baisser leurs aides au logement.

 La démission de Nicolas Hulot n’est pas un bon signe surtout quand, dans le même temps, on entend parler de la possibilité de construire de nouvelles centrales nucléaires. Pour nous, reconnaissons le rôle important joué par N. Hulot pour parvenir à l’annulation du projet-inutile de Notre-Dame des Landes.

 Gel du RSA  . On sait que les arbitrages budgétaires donnent souvent lieu à des échanges musclés entre les ministres et la tête de l’exécutif. La ministre Agnès Buzyn est contre le gel du RSA  , insistant sur le profil des bénéficiaires : 21% de femmes isolées avec enfants et 15 % de jeunes entre 25 et 29 ans.Elle estime que certains titulaires de cette prestation sont dans une situation sociale tellement difficile qu’ils ne peuvent pas s’en sortir par leurs propres moyens. Mais les Princes qui nous gouvernent ne fréquentent que les milieux riches.

 La Ministre du Travail, Muriel Penicaud, déplore, également dans une note confidentielle, une ambigüité sur les effectifs de Pôle emploi qui doivent baisser, mais dans des proportions telles que l’organisme ne serait pas en mesure, selon elle, de remplir les nouvelles missions qu’on lui fixe, notamment dans le cadre du plan pauvreté. 

 Réformes ? Les ‘Gaulois’ contre les réformes ? Non ! Seulement ils souhaitent des réformes allant dans le sens de la justice et non pas dans le sens des profits.
BP  


Ecrit le 5 septembre 2018

 Echos de Mée et d’autre

 Rentrée : nous re-publions l’histoire de nos maîtresses d’école car deux d’entre elles, Marthe et Andrée, viennent de décéder. Une façon de leur rendre hommage tout en redisant quelles étaient les conditions de travail, il y a 60 ans.

 Jean Cudesot : un peu de parler gallo, d’il y a 90 ans. Nous en apprécions la saveur et nous n’en avons pas honte.

 Noir et blanc : une des machines de La Mée est en panne. Vétusté. Cela augmente considérablement notre travail. Mais le tirage sur la machine couleur est hors de prix. C’est pourquoi il nous arrivera d’imprimer parfois en noir et blanc.

 Douze pages : comme d’hab’ La Mée fait 12 pages, nous aimerions en faire seize plus souvent mais le coût et la durée de fabrication (écriture, tirage, pliage, expédition) dépassent nos moyens, aussi bien financiers qu’humains. Désolés.

 Macron : déception !

 Ceux qui avaient encore un petit espoir en Macron l’ont perdu. Les vacances dispendieuses voire luxueuses du Monarque ont choqué ceux qui ne parviennent pas à joindre les deux bouts.

 Les cadeaux aux chasseurs (200 € par an) ont surpris tous ceux qui voient baisser leurs aides au logement.

 La démission de Nicolas Hulot n’est pas un bon signe surtout quand, dans le même temps, on entend parler de la possibilité de construire de nouvelles centrales nucléaires. Pour nous, reconnaissons le rôle important joué par N. Hulot pour parvenir à l’annulation du projet-inutile de Notre-Dame des Landes.

 Gel du RSA  . On sait que les arbitrages budgétaires donnent souvent lieu à des échanges musclés entre les ministres et la tête de l’exécutif. La ministre Agnès Buzyn est contre le gel du RSA  , insistant sur le profil des bénéficiaires : 21% de femmes isolées avec enfants et 15 % de jeunes entre 25 et 29 ans.Elle estime que certains titulaires de cette prestation sont dans une situation sociale tellement difficile qu’ils ne peuvent pas s’en sortir par leurs propres moyens. Mais les Princes qui nous gouvernent ne fréquentent que les milieux riches.

 La Ministre du Travail, Muriel Penicaud, déplore, également dans une note confidentielle, une ambigüité sur les effectifs de Pôle emploi qui doivent baisser, mais dans des proportions telles que l’organisme ne serait pas en mesure, selon elle, de remplir les nouvelles missions qu’on lui fixe, notamment dans le cadre du plan pauvreté. 

 Réformes ? Les ‘Gaulois’ contre les réformes ? Non ! Seulement ils souhaitent des réformes allant dans le sens de la justice et non pas dans le sens des profits.
BP