Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > Des cars vétustes ?

Des cars vétustes ?

Ecrit le 18 septembre 2018

Des cars vétustes ?

 La Région doit s’assurer de la sécurité des cars scolaires

Depuis le 1er septembre 2017, ce sont les Conseils régionaux qui sont compétents pour la gestion et l’organisation du transport scolaire.

Cette semaine, un mouvement social affecte les sociétés d’autocars, notamment dans le département de Loire-Atlantique. Les conducteurs sont dans leur rôle lorsqu’ils dénoncent la vétusté de leurs bus qui se trouvent surchargés ou qui tombent trop régulièrement en panne. C’est un enjeu de sécurité, notamment de celle des jeunes qui prennent chaque jour les cars scolaires pour se rendre dans leur établissement.

Dans ce contexte, il revient au Conseil régional de s’assurer que la sécurité de nos enfants est rigoureusement garantie.
Les élus du groupe Socialiste-écologiste demandent en conséquence à la présidente du Conseil régional de prendre toutes les mesures nécessaires et d’exiger un contrôle des cars comme en d’autres régions en France, notamment en Nouvelle Aquitaine.

Viviane Lopez


Ecrit le 31 octobre 2018

 Saffré : 10 km/h

À l’occasion de la session budgétaire du Conseil régional, Viviane Lopez a interrogé la présidente Christelle Morançais sur la situation du transport scolaire dans la commune de Saffré : « Cinq autocars seulement (et un minibus pour un seul enfant) ont été affectés au transport des élèves de Saffré, malgré l’engagement pris le 7 avril dernier par la Région d’affecter à ce secteur un sixième et indispensable autocar ».

Malgré les efforts du Syndicat de transports qui a procédé à des ajustements afin d’améliorer les dessertes, cette situation oblige les collégiens à quitter leur domicile à 6h50 le matin pour être au collège de Nozay, situé à seulement huit kilomètres, à 7h50. Il en va de même le soir : les enfants quittent le collège à 17h00 pour être chez eux à 18h20. Pour Viviane Lopez, « la longueur du voyage nuit à la qualité de vie comme aux apprentissages de nos jeunes ».

« Nous demandons la recherche de solutions rapides dans le cas spécifique de Saffré ». dit Viviane Lopez dans un communiqué.


Ecrit le 7 novembre 2018

 Transports, vers la gratuité ?

Viviane Lopez, pour le groupe socialiste, s’est exprimée en octobre 2018, au sujet des transports scolaires, en disant :

Alors que la Région a pris, au 1er septembre 2017, la compétence en matière de transports scolaires, vous nous annoncez, dans les orientations budgétaires soumises à notre assemblée pour 2019, que la Région définira en fin d’année 2018 un règlement scolaire unique.
 
Enfin ! Lors de la session de juin, j’avais déjà appelé votre majorité à se saisir de la question de l’harmonisation tarifaire. Je suis à cet égard satisfaite d’avoir été entendue même si je regrette que vous ne vous saisissiez que bien tardivement de la question. Nous avons tous perdus au moins un an dans cette affaire !

Cependant nous ne somme pas dupes. Si vous nous annoncez en octobre qu’un document sera soumis au vote en décembre, vous devez en connaître dès aujourd’hui, le contenu. Nous ne sommes pas dupes et nous commençons à être habitués à cette méthode. En effet à la session de décembre 2017, quand vous nous avez présenté la nouvelle convention avec la SNCF, nous avons regretté de ne pas disposer alors de la grille tarifaire - renvoyée elle à la session de mars 2018. Nous aurions aimé avoir une vision globale du dispositif. Vous nous avez avoué après, en commission, que votre grille tarifaire était bien prête en décembre 2017 et que c’était votre choix de ne pas en parler.
Vous nous refaites le même coup.

 Mais revenons aux transports scolaires.
Nous n’avons aucun retour sur cette rentrée 2018, pas la moindre impression. À part le traditionnel « Tout s’est bien passé »

ET POURTANT......

Comme dans toutes vos annonces, politique après politique, nous ne percevons toujours pas quelle est votre recette en matière de transports scolaires.

Vous avez les ingrédients : le nombre d’élèves (130 000 élèves transportés quotidiennement), les circuits, le nombre de cars, les différents organismes en charge de la gestion, l’enveloppe financière.

Vous avez la marche à suivre puisqu’une étude a été menée sur la tarification des scolaires.

Vous avez l’intention puisque vous nous dites que vous voulez assurer le transport pour tous et en toute sécurité .

Mais malgré cela la mayonnaise a l’air d’être difficile à prendre. Permettez-moi alors de faire quelques suggestions.

En cuisine, nous parlons parfois de recettes d’antan. Alors je vous fais faire un petit retour en arrière. Fin 2015, campagne électorale des régionales. Nous avions proposé la gratuité des transports scolaires. Cette mesure avait provoqué des réactions vives de la part de votre camp, Mme la Présidente. Mais cette proposition était le fruit d’une réflexion profonde. Je vous en rappelle les principes.

Il s’agit de faire progresser le caractère gratuit de l’Education et compléter la décision de la gratuité des manuels scolaires prise en 2004. D’ailleurs, Mme la Présidente, vous avez l’occasion de vous reposer cette question puisque les Régions sont de nouveau ré interrogées sur la mesure.

Il s’agit de donner un vrai coup de pouce au pouvoir d’achat des familles. Enfin il s’agit d’apporter un soutien fort aux familles des espaces ruraux et périurbains. Et l’équilibre des territoires est bien une de vos préoccupations. Cela représente une économie moyenne de 132€ par famille. Pourquoi ne pas s’y référer ?

En cuisine, nous parlons aussi de recettes venues d’ailleurs...… Alors effectuons un petit voyage vers d’autres régions.

La Région Occitanie mobilise dès la rentrée 2018, 180 millions d’euros afin de plafonner l’abonnement mensuel à 90 € pour une partie de ses départements. Elle a pour objectif la gratuité pour 180 000 jeunes à l’horizon 2021.

En Région Centre. Val de Loire, la gratuité a été instaurée à la rentrée 2018. Cette mesure a permis d’enregistrer une hausse du nombre d’usagers de la Région : 114 000 élèves sont transportés chaque jour soit 6000 de plus que l’année.

Et pourquoi pas en Pays de Loire ? Nous vous invitons donc à faire ce choix courageux de la gratuité. 

Alors Mme la Présidente, M.le Vice-Président, nous attendons de vous que vous alliez talents politiques et talents culinaires afin de concocter pour les Ligériennes et les Ligériens une recette pas trop salée, ni trop lourde, l’objectif est qu’elle soit digeste pour chacun d’eux.

[ndlr : L’Assemblée nationale a rejeté le 8 mars 2018 une proposition de loi présentée par Alain Bruneel et d’autres députés communistes visant à instaurer la gratuité des transports scolaires. « Si l’école est gratuite, y aller doit l’être aussi », ont défendu les auteurs du texte. Au motif notamment du coût de la mesure, la majorité a voté par 36 voix contre 20 une motion de rejet préalable de cette proposition.]