Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Les agriculteurs > Un jeu : rallye à la ferme

Un jeu : rallye à la ferme

Ecrit le 26 septembre 2018

 Un jeu : rallye à la ferme

Le jeu « Rallye à la ferme » est un outil pédagogique prêt à l’emploi, adaptable à tous les publics, toutes les fermes en agriculture biologique. Il utilise des approches pédagogiques, ludiques, sensorielles et scientifiques. Il est utilisable en autonomie par des personnes non expertes et permet aux établissements scolaires ou associations de pouvoir découvrir la ferme sans nécessairement avoir un animateur ou animatrice avec soi.

Après avoir décrit le périmètre du jeu et expliqué le déroulement du rallye, les participants peuvent se mettre par 2 ou 3
pour répondre aux « missions ». L’avantage de l’outil, c’est que l’on peut être sur une ferme et mettre les indices à l’abri sous un bâtiment. Il est donc utilisable à toutes les saisons. 30 min de préparation avant l’animation sont nécessaires. Grâce à un guide d’utilisation, chacun peut le mettre en place. Enfin tout le monde peut participer au Rallye à la Ferme.

Inauguration du jeu « Rallye à la ferme » Dimanche 30 septembre, à Nort-sur-Erdre, à la ferme de la Tindière qui ouvre ses portes dans le cadre de la Rando Bio.


 Retraites agricoles

+0,3 %, de qui se moque-t-on ?

L’annonce faite par le gouvernement de revaloriser le montant des pensions de 0,3 % est une véritable provocation alors que l’inflation pour 2018 est de 1,6%.

Au printemps dernier, le gouvernement a bloqué au Sénat la proposition de loi visant à revaloriser les petites retraites agricoles, portée par le député André Chassaigne et adoptée à l’Assemblée nationale. A l’époque, pour se justifier, le gouvernement avait promis de faire « un geste » en faveur des retraité-e-s de l’agriculture avant la mise en place d’une réforme globale. Les retraité-e-s agricoles ont les plus basses pensions de France avec une moyenne de 740 €/mois.

Il est donc proprement inadmissible que des paysan-e-s ayant acquitté des cotisations pendant toute leur activité professionnelle perçoivent une pension inférieure au minimum vieillesse. En effet, la récente décision du gouvernement d’augmenter l’ASPA, l’allocation de solidarité aux personnes âgées, pour la porter très légitimement à 903 euros en 2020, creuse un peu plus l’écart et renforce l’injustice que constitue le montant des retraites agricoles.

La Confédération paysanne demande donc un rattrapage immédiat et un traitement à l’équivalent, soit une augmentation de 100 euros pour les retraités agricoles.