Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCCD - ComCom’ De Châteaubriant-Derval > CCCD-2018 > PCAET : Plan Climat Air Energie

PCAET : Plan Climat Air Energie

Ecrit le 10 octobre 2018

Le PCAET c’est le Plan Climat Air Energie Territorial, adopté définitivement par la Com’Com’   Châteaubriant-Derval le 27 septembre 2018. Le vice-président Michel Poupart a expliqué qu’il comporte d’abord une analyse de la situation actuelle : les consommations d’énergies, les émissions de gaz à effet de serre et les émissions de polluants atmosphériques à l’échelle de la Communauté de Communes Châteaubriant-Derval. Il fait le bilan de ce qui est fait sur la production de chaleur, la production d’énergie et les autres actions en faveur de l’environnement. Il comporte enfin une boîte à outils pour aider les habitants à connaître les bonnes pratiques pour conserver et améliorer leur qualité de vie dans le contexte de mutation des énergies et du changement climatique. 

Trente-six actions ont été listées pour conforter l’exemplarité du territoire, améliorer les performances durables des entreprises, aider les habitants à moins et mieux consommer, encourager les mobilités autonomes et développer les énergies renouvelables. Cette liste peut être consultée ici :
voir le site journal-la-mee.
PCAET-36-actions.ods

Dix actions sont déjà lancées et onze sont en préparation.

Parmi les actions lancées, notons :
- Poursuivre la sensibilisation sur le réemploi des objets usagés (recyclerie, repair café…) et le tri des déchets.
- Rendre plus économe et moins polluante la flotte de bennes de collecte des ordures ménagères et de voitures de service de la Com’Com’   .
- Expérimenter une (ou des) boutique(s) de créateurs et du faire soi-même pour apprendre à consommer différemment.
- Conforter les dispositifs de partage de logement à l’image de l’habitat temporaire chez l’habitant organisé par l’Association pour le Logement des Jeunes ou l’habitat groupé ou coopératif

Notons cependant que, derrière les belles idées, il peut y avoir de difficiles réalités. Par exemple un local a été promis à l’association Véli-Vélo pour permettre des réparations … mais toujours rien. Il doit y avoir un blocage sur la route.

 Trois actions-phares

Parmi ces outils ont été évoquées les deux opérations suivantes :
- Maîtriser ses consommations d’énergie à la maison avec le défi familles à énergie positive,
- Réduire ses dépenses de mobilité en automobile avec la plateforme internet OuestGo de covoiturage de proximité.

TuPerdsWatt

Objectif : accompagner les habitants volontaires souhaitant réduire les consommations d’énergie et d’eau dans la vie quotidienne sur le lieu d’habitation. Le défi « Familles à énergie positive » est une animation gratuite conviviale et ludique où des familles volontaires réunies en équipes font le pari de baisser d’au moins 8 % leurs consommations d’énergie et d’eau durant la période hivernale du 1er décembre au 30 avril en appliquant des éco-gestes.

Chaque équipe de 5 à 10 familles se choisit un capitaine, est accompagnée par un animateur et est dotée de matériels d’économie d’énergie et d’eau, et de mesure (thermomètre hydromètre, thermomètre infrarouge, wattmètres, programmateur de prises électriques, mousseur, sablier de douche…). Il s’agira de faire plus d’économies que les autres équipes.
Des moments conviviaux ponctueront le défi avec échange d’astuces lors des soirées « TuPerdsWatt » !

Les familles volontaires peuvent s’inscrire au : 02 40 14 59 00 ou sur le site internet : Voir le site energie-positive

Cette opération concerne tout le territoire de la Loire-Atlantique.

 OuestGo

To Go, en anglais, c’est le verbe : aller.
OuestGo est le nom d’un service de covoiturage.

La plateforme Internet Ouestgo a été créée par la Région Bretagne avec le Département du Finistère, les métropoles de Nantes, Rennes, Brest et l’agglomération de St Nazaire et le département de Loire-Atlantique avec l’appui de l’Etat et de l’ADEME pour développer le covoiturage de proximité :

• Le covoiturage du quotidien (domicile-travail, services à la population, loisirs…) ;
• Le covoiturage événementiel pour se rendre sur les grands et petits évènements du territoire ;
• Le covoiturage solidaire pour faciliter la mobilité des personnes en recherche d’emploi ou les personnes isolées.

Le site internet :
voir le site ouestgo
Seul souci : le site internet met du temps à s’ouvrir et il est plutôt lent ! Et pour leur écrire c’est bien compliqué à cause des « captchas » à cocher à partir d’images petites et sombres. Les concepteurs de sites internet ne se soucient-ils que des jeunes ? Dommage car ce Ouestgo est une bonne idée.

 Des économies

La Com’Com’   Châteaubriant-Derval s’est vraiment engagée dans la voie des économies d’énergie. Par exemple, les élus ont été dotés de tablettes leur permettant de recevoir les documents par voie électronique. « Nous économisons ainsi 4 tonnes de papier par an » a dit Olivier Dusautois.
Des vélos ont été fournis aux services, pour limiter les déplacements en voiture. Le co-voiturage est systématiquement proposé aux élus lors de leurs réunions sur le territoire. Les éco-gestes sont encouragés : éteindre les lumières inutiles, ne pas laisser les appareils en veille. Rougé a investi dans une voiture électrique pour son service de restauration.

En ce qui concerne les énergies renouvelables, l’usine de méthanisation de Derval va ouvrir prochainement. Des particuliers ont des projets aussi au Petit Auverné et La Chapelle Glain, cette dernière commune aura bientôt des éoliennes.


 Vélos

Quinze vélos à assistance électrique sont proposés à la location à tous les habitants du territoire avec des points de distribution sur cinq communes : Derval, Issé, Rougé, St Julien de Vouvantes, Soudan. Les mairies de chaque commune assurent la mise en location des vélos.

25€ au mois, 70€ au trimestre, 135€ au semestre. Ce sont des tarifs abordables.

Mais il y a des pénalités prévues pour le vol du vélo. En cas de détérioration du vélo, l’emprunteur devra s’acquitter du montant exact des réparations.

Les maires de Rougé et Louisfert

Le coût de l’investissement porté par la Com’Com’   Châteaubriant-Derval s’élève à 35 904 € TTC soit près de 1 800 € par vélo avec ses accessoires. Une aide de l’Union européenne à hauteur de 80 % soit 28 723 € est sollicitée.