Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > 11 novembre, lettre au Président

11 novembre, lettre au Président

Ecrit le 7 novembre 2018

 11 novembre Lettre au Président

Lettre au Président

Lors de la présentation de la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918 un équilibre avait été trouvé entre, d’une part, la victoire militaire de la démocratie sur le totalitarisme et les sacrifices des poilus, et d’autre part, les effets de la crise économique durable que vivent aujourd’hui les habitants sinistrés des régions qui avaient déjà été profondément meurtries par la guerre de 1914-1918. Un programme mémoriel avait été annoncé avec comme point d’orgue à Paris, une cérémonie militaire et un défilé.

Or, depuis cette communication, il semblerait que, sous votre impulsion, un changement profond ait été opéré, la partie « victoire sanctionnée par un armistice » étant purement supprimée, la partie militaire serait réduite à sa plus simple expression, afin, semble-t-il, de ne pas heurter la chancelière allemande, et l’hommage aux maréchaux artisans de cette victoire de la liberté sur i’obscurantisme passé à la trappe, ce qui nous apparaît excessif vis-à-vis de l’histoire et du devoir de mémoire que notre pays doit entretenir pour renforcer la démocratie auprès de la jeunesse française et européenne.

En outre, des membres de I’Elysée estiment que les Poilus, « n’étaient finalement que des civils à qui on avait donné une arme », ce qui est une véritable injure à leur esprit de sacrifice, et à l’histoire. Car, en disant cela, ils rayent péremptoirement l’esprit de sacrifice des soldats qui ont combattu pour que vive, encore aujourd’hui, notre pays. C’est l’âme de la nation en armes qu’ils entachent par ce type de discours, en laissant entendre que ces civils ne sont partis à la « boucherie » que parce que forcés et sans l’idée de défendre leur pays.

En 1914, André Maginot, disait : « C’est la guerre, la partie suprême d’un peuple qui ne veut pas mourir », ce qui explicite tout à fait cet esprit qui animait les soldats de l’époque : ne pas tomber sous la coupe de l’envahisseur et réintégrer l’Aisace-Lorraine, coûte que coûte. Si cet état d’esprit n’avait pas profondément habité les soldats de France, je pense que la 1re bataille de la Marne ou Verdun auraient été perdus et que nous ne serions plus aujourd’hui en mesure de savourer notre indépendance et notre liberté.

Vous voulez en revanche magnifier la paix, (…) mais vous ne pouvez pas laisser ignorer le mérite des soldats et faire disparaître de la pensée collective l’essence même de la Nation en armes pour sa survie, le sens du sacrifice suprême pour le bien commun.

La paix d’ailleurs n’était pas acquise (…) puisque le traité de Versailles n’a été signé qu’en juin 1919 et nous avons subi 20 ans plus tard un conflit aussi meurtrier et génocidaire ! (…)
(extraits de la lettre de Hanri Lacaille Président de la Fédération Nationale André Maginot)


 Semaine du souvenir

Mémoire collective

Dans toutes les communes se dérouleront des cérémonies commémoratives autour du 11 novembre.

Treffieux à 15h, cérémonie officielle
- 17h, cinéma, dans l’église, projection du film de Xavier Beauvois « Les Gardiennes » soulignant le rôle des fem-mes rurales pendant la guerre 14-18
- à 19h30, soirée amicale, salle du temps libre, verre de l’amitié, avec lecture de lettres de soldats, par l’historien castelbriantais Christian Bouvet, auteur de « Hommes et femmes du Pays de Châteaubriant   – 14-18 » qui révèle l’existence d’un Treffiolais devenu « un as de l’aviation ». En même temps dans la salle du conseil, exposition sur « Treffieux au début du XXe siècle et pendant la guerre ». (Photo prise à Treffieux)

St Vincent des Landes, recueillement, dépôt de gerbe et animation au Monument aux Morts, dimanche 11 novembre 11h30.

13-18 novembre, exposition à l’Espace Campagn’Arts, écrits de Poilus, hommes et femmes de Châteaubriant.
L’historien Christian BOUVET viendra animer une conférence samedi 17 novembre à 16h à L’Espace Campagn’Arts. Il présentera l’ouvrage qu’il a écrit à ce propos.

Semaine du souvenir

« La Paix... une victoire à construire », sera la thème de la 4e édition de la Semaine du Souvenir, organisée par la Ville de Châteaubriant du 3 au 11 novembre.

• Cérémonie « 1000 élèves pour la Paix » le mardi 6 novembre, 10h30 au Monument aux morts.
• Trois conférences gratuites
- mardi 6 novembre par Le Père de Dona et Le Général Paitier, 20h, Théâtre de Verre  .
- mercredi 7 novembre par Christian Bouvet, 20h, Théâtre de Verre  .
- samedi 10 novembre par M. Toulza, 15h, Médiathèque  .

Cérémonie de la commémoration du 100e anniversaire de l’Armistice 1914/1918, le dimanche 11 novembre, 11h45 au Monument aux morts.

De nombreuses expositions à l’Office de Tourisme   Intercommunal, au Passage Yves Cosson, à la Médiathèque   Intercommunale, au Marché Couvert  , Place de la Motte et à la Maison de l’Ange  . Au Marché Couvert   par exemple on peut voir une exposition sur la Grande Guerre : les opérations année par année, mais aussi la vie dans les tranchées, la guerre de l’information, les progrès de la médecine, l’engagement des artistes. Au centre du Marché Couvert   figure une reproduction du fameux wagon de la clairière de Rhetondes, réalisée par les animateurs de l’Outil en mains.

Des actions pédagogiques seront menées auprès des scolaires : Prix de l’éloquence, Prix littéraire, et Parrainage par les porte-drapeaux.
Programme détaillé 

Nozay : cérémonie le 11 novembre et exposition « Nozay se souvient » jusqu’au 18 novembre, salle du Conseil Municipal

 Antimilitariste

« Plus jamais ça ! » « C’est la der des ders »
À l’occasion du centenaire de 14-18, il vous est proposé de ne pas vous joindre aux commémorations officielles. Célébrer les guerres du passé ne change rien ni au présent ni au futur.
Retrouvons-nous plutôt pour réfléchir ensemble, entendre des voix qui questionnent la guerre hier et aujourd’hui, ici et ailleurs.

Vendredi 9 novembre – Treffieux salle du Temps Libre – 19h Apéro-soupe et chorale éphémère. Puis conférence « Histoire et enjeux de la réhabilitation des fusillés pour l’exemple »

Samedi 10 novembre : Treffieux salle du Temps Libre – 18h Discussion : Le mouvement ouvrier face à la première guerre mondiale. - Puis chorale éphémère et, à 20 h , conférence spectacle : « le militarisme en 1914-1918 » - et enfin à 21h30 : chants de luttes, chants de paix.

Dimanche 11 novembre – Treffieux, bibliothèque municipale – 10h30 – lectures jeunesse pacifistes.

Les vendredis et samedis, restauration à prix libre, bar sur place.