Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > Le grand écart

Le grand écart

Ecrit le 7 novembre 2018

fl5 Amis de la méditation transcendantale et de la poule au pot réunis bonjour !

fl5 Sondés en folie : selon un sondage réalisé après la démission du ministre de l’écologie N Hulot, 78 % des Français souhaitaient que l’écologie soit la priorité du gouvernement. Aujourd’hui selon un autre sondage, 78 % des Français soutiendraient les appels à manifester lancés un peu partout en France contre les hausses des taxes sur les carburants destinées à «  changer les habitudes des Français  » et réduire la pollution…

Une démonstration de la grande contradiction des Français qui, d’un côté ne cessent de réclamer cette transition écologique, parce qu’il sont conscients de ce qui est en train de se passer, mais qui, d’un autre côté, ne sont pas encore prêts à accepter tout ce que cette transition nécessite pour tout un chacun parce que ça les emmerde individuellement…

fl5 A l’issue de la conférence COP21 qui s’est tenue à Paris en décembre 2015, plus de 197 pays se sont portés volontaires pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Une étude du groupe d’expert américain indépendant World Ressources Institute et de deux centres de recherche britanniques démontre que trois ans après, seuls 16 d’entre eux sont de « bons élèves » de l’accord de Paris sur le climat. La Norvège, le Monténégro et la Macédoine sont les seuls pays européens à avoir pris les mesures politiques appropriées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre correspondant aux promesses faites lors de la signature de l’accord de Paris sur le climat. Mais aucun d’entre eux n’appartient à l’Union européenne. Outre les trois pays mentionnés, le Canada, le Costa Rica, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, le Pérou, l’Algérie, l’Éthiopie, Singapour, le Samoa, les Tonga, le Guatemala et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont également reçu une mention honorable.

Le rapport se termine tout de même sur une note positive. Car même si les ambitions ne sont pas à la hauteur des attentes, environ 1 500 lois et mesures ont été adoptées dans le monde en octobre 2018 dans le but de ralentir le changement climatique et de faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Allez encore un peu d’énergie !

fl5 Les aides des comités d’entreprise pourraient bientôt devenir imposables et supporter les charges sociales ce qui diminuerait de manière conséquente le net perçu. C’est en tout cas le souhait de certains députés de la majorité qui ont déposé un amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019. Une franchise de 331 euros par an sera mise en place, et pourra être multipliée par deux si le bénéficiaire a au moins un enfant. Toutefois, pour les syndicats, cette mesure est un coup porté au pouvoir d’achat des salariés, a fortiori celui des plus modestes. Sans doute une nouvelle mesure pour redonner du pouvoir d’achat aux salariés...

Philou


Ecrit le 14 novembre 2018

 Ça bloque et ça débloque

fl5 Amis de l’intelligence collective et du pigeon farci bonjour !

fl5 On se souvient que le mouvement des « bérets rouges » bretons avait fait reculer le gouvernement de l’époque sur l’écotaxe. Résultat : pour compenser, au lieu de faire payer les transporteurs, ce sont les automobilistes lambda qui ont payé la note avec des augmentations de taxes sur les carburants sans que ça provoque de mouvement de protestation... Aujourd’hui les « benêts jaunes » succèdent aux « benêts rouges » !

A Hamon, un père de famille, a poussé un coup de gueule sur Facebook contre les blocages du 17 novembre : « Je mate une putain de vidéo de WWF qui explique qu’on a dézingué 60% des espèces animales en 40 ans à côté de mon fils qui tripe sur son bouquin « T’Choupi au Zoo » et je reçois une 126e putain d’invitation pour ce fameux putain de « Blocage du 17 Novembre ». Nos générations butent tout sur cette planète, mon fils ne verra pas la moitié des animaux du Zoo de T’choupi dans 20 ans. Y’a plus de plastique que de poissons dans nos océans... Un Français sur quatre galère en dessous du seuil de pauvreté. Des millions de gosses crèvent de faim au Yémen. Y’a sûrement un putain de bateau avec une centaine de migrants qui est en train de couler en méditerranée en ce moment même. On découvre des putains de camps de concentration pour homo en Tchétchénie et pour musulmans en Chine... le plus grand pays d’Amériques du Sud vient d’élire un président raciste, homophobe et anti-environnement. Y’a pas une journée qui passe sans un tsunami, un tremblement de terre ou un putain d’ouragan. Et y’a pas UN SEUL putain de blocage de la planète pour ça. Pas un ! En gros, je te fais un dessin, ce putain de « Blocage du 17 Novembre » est aussi stupide que si les parents des gamins handicapés par le putain de glyphosate Mosanto manifestaient dans la rue contre l’augmentation du prix des produits Bayer... » Je souscris !

fl5 L’appel à manifester contre la hausse du prix des carburants est soutenu par le FN   et la FI… Et des politiques de droite et de gauche trouvent aujourd’hui qu’il y a trop de taxes sur les carburants. Taxes qu’ils ont pourtant bien contribué à augmenter quand ils étaient au pouvoir ! Curieux comme leurs positions peuvent changer quand ils sont dans l’opposition !

fl5 Des députés projettent de taxer d’un euro les livraisons à domicile de colis commandés sur internet pour aider les commerces de proximité. Ils reprennent une proposition de l’Association des maires de France (AMF) pour «  corriger l’inégalité fiscale entre le e-commerce et les commerces physiques  ». Mais ce n’est pas le e-commerce qui a provoqué la désaffection des clients pour les centre-villes… Elle a commencé bien avant l’expansion du commerce sur internet ! En fait, le véritable enjeu est qu’ils touchent des taxes sur les magasins qui ouvrent en périphérie, mais pas sur les achats sur internet fait par leurs administrés…

Philou


Ecrit le 21 novembre 2018

 Démocratie en crise ?

fl5 Amis des services publics et de l’omelette aux cèpes bonjour !

fl5 Grosse affluence vendredi dernier dans les supermarchés et aux pompes à essence à Châteaubriant ! Certainement pour anticiper les blocages annoncés pour le samedi et profiter de la baisse des prix des carburants consécutifs à celle des cours du pétrole. Mais aussi parce qu’à chaque fois que des blocages sont annoncés, des gens se précipitent pour faire le plein par crainte d’une pénurie qu’ils provoquent eux-mêmes par leur comportement… Sur les parkings, quelques véhicules arborent leur gilet jaune : comme ça ils sont tranquilles, samedi ils ont pu tranquillement aller bloquer ceux qui travaillent et n’avaient pas pu faire leurs courses ! Car finalement ils emmerdent qui à part les autres citoyens ?

fl5 Même si on peut moquer les « gilets jaunes » qui protestent contre quelques centimes de plus sur les taxes des carburants, on constate une nouvelle fois que la plupart des gens ne retiennent pas les baisses sur les cotisations sociales ou la taxe d’habitation mais uniquement les hausses si minimes soient-elles ! La fiscalité française, résultat de dizaines d’années d’empilement de mesures votées par les gouvernements successifs de droite et de gauche, est jugée injuste et incompréhensible. Ceux qui veulent payer moins d’impôts sont souvent les premiers à réclamer plus de services publics et dénoncent la fermeture de services de proximité ou l’augmentation des coûts des transports publics… Alors que l’impôt sur le revenu est le plus juste, (à condition de respecter effectivement la progressivité des revenus), on s’est évertué à le diminuer en le remplaçant pas des taxes diverses et variées car il faut bien financer les écoles, les routes, les transports publics, les hôpitaux, la justice, les policiers, etc… Des taxes qui touchent indifféremment suivant les revenus et sont donc foncièrement injustes !

fl5 Dans sa dernière interview télévisée, E Macron a reconnu : « Je n’ai pas réussi à réconcilier les Français avec leurs dirigeants  ». Il a raison mais c’est une question qui dépasse sa personne. La fracture démocratique, la coupure entre l’opinion et la classe dirigeante est ancienne et elle n’a jamais cessé de se creuser, sous les mandats des derniers présidents. Ils ont renoncé, sur une quarantaine d’années, au fondement même de la politique qui devrait être le service de la nation. La politique est devenue une affaire de communication et non plus d’action au service du bien commun. Cela concerne tous les courants politiques, de l’extrême gauche à l’extrême droite qui sont dans la gesticulation et les jeux de posture et n’ont pas de projets crédibles. Pas de quoi réconcilier les Français avec la et les politiques ! D’où l’écœurement, le repli, l’abstention, la révolte, bref, une crise de la démocratie…

fl5 Au vu des incidents parfois graves lors des manifestations du 17 novembre, le gilet jaune ne semble pas très efficace pour la protection de ceux qui les portent.


Ecrit le 28 novembre 2018

 Ne pas franchir la ligne jaune

fl5 Amis du savoir-vivre et des suprêmes de bécasse, bonjour !

fl5 Le mouvement des « gilets jaunes », très désordonné, rassemble finalement très peu de personnes actives dans les filtrages ou blocages. Beaucoup d’automobilistes mettent le gilet sur le tableau de bord pour avoir la paix dans les filtrages et les blocages…

D’ailleurs le caractère « bon enfant » ici ou là est différent dans certains endroits où les manifestants sont agressifs, obligent les automobilistes à arborer le gilet jaune pour passer les barrages (de quel droit ?), empêchent les gens d’aller bosser ou à des rendez-vous médicaux. Dans certaines régions ce sont clairement des militants d’extrême-droite qui manipulent les autres, Pas étonnant qu’il y ait de la violence, des insultes, des propos racistes et homophobes…

fl5 Dans les interviews certains gilets jaunes demandent aux syndicats de rejoindre leur mouvement tandis que d’autres n’en veulent surtout pas... A Châteaubriant parmi les manifestants, je n’ai guère vu de têtes connues pour participer aux rassemblements organisés par les organisations syndicales et encore moins de syndiqués !

fl5 Du côté des organisations syndicales, il n’est pas question de soutenir ce mouvement. La CGT appelle « tous les citoyens, les salariés actifs et retraités » à manifester le 1er décembre en vue d’exiger « des réponses immédiates et précises » du gouvernement et du patronat sur les thématiques de pouvoir d’achat. »

La CFDT avait appelé à «  réunir très rapidement syndicats, patronat et associations pour construire un pacte social de la conversion écologique  ». Une proposition refusée par le Premier ministre. «  La CFDT revendique la mise en œuvre de politiques sociales pour répondre aux enjeux de l’emploi, du chômage, de la précarité, du pouvoir d’achat et de la pauvreté. 

Une majorité de la population voit son pouvoir d’achat stagner, voire baisser, quand celui des plus aisés progresse… Les fractures territoriales structurent ainsi des difficultés matérielles, aggravées par un sentiment d’abandon et d’invisibilité. Autant d’injustices qui alimentent une colère et un ressentiment qui s’expriment notamment dans les blocages et manifestations de ces derniers jours. Le gouvernement a fait le choix d’une pratique très verticale du pouvoir, minimisant trop souvent le rôle et la place des acteurs de la société. Il porte une grande part de responsabilité dans cette situation. »

Le Secrétaire général de FO, a déclaré qu’il se dit « preneur d’une négociation avec le gouvernement qui permette d’aboutir sur des augmentations de salaires et la prise en compte de ce coût du transport ».

Il a également demandé un « moratoire sur les taxes et la généralisation de la prime transport ».
Philou