Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Bien dormir

Bien dormir

Ecrit le 14 novembre 2018

Votre sommeil vaut de l’or

Dépendance, agressivité, envies suicidaires… Dans son nouveau hors-série Bien dormir, mode d’emploi (décembre 2018), 60 Millions de consommateurs révèle la face cachée des médicaments qui aident à dormir. Hors-série disponible en version papier et numérique ou chez votre marchand de journaux.

Un Français sur huit a consommé au moins une fois dans l’année des benzodiazépines prescrites sur ordonnance (type Imovane, Stilnox…). Ces substances sont intéressantes uniquement dans les phases aiguës d’insomnies. Au bout de quatre semaines, l’organisme s’habitue et l’augmentation des doses ne sert à rien. Au contraire. Elle ne fait qu’aggraver les nombreux effets secondaires : somnolence, difficultés d’attention ou de mémorisation, état confusionnel, chutes…

L’efficacité de ces médicaments est aussi toute relative : une méta-analyse parue dans le British Medical Journal concluait que les somnifères apparentés aux benzodiazépines étaient légèrement plus efficaces qu’un placebo.

Parallèlement, en un mois, la dépendance s’installe. Résultat ? Quelques semaines de prise peuvent nécessiter jusqu’à un an de sevrage. Lorsque le traitement cesse, les patients connaissent, en effet, l’effet rebond. Les symptômes de l’insomnie sont décuplés et s’accompagnent de crises d’anxiété, de maux de tête, de cauchemars… Les troubles du sommeil sont alors pires qu’avant le traitement…. Bref, des effets indésirables mal connus !