Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Une unité d’hébergement renforcé

Une unité d’hébergement renforcé

  Sommaire  

Ecrit le 21 novembre 2018

Le centre hospitalier Châteaubriant-Derval-Pouancé est l’un des principaux acteurs de santé du département et il dessert la population même hors département compte-tenu de sa position géographique. Le 15 novembre 2018 a été inaugurée une unité d’hébergement renforcée, composée de 14 lits sur le site de la Résidence du Parc de la Lande à Châteaubriant. La responsabilité médicale est confiée au Docteur Tamim et l’encadrement à Mme Béatrice Coutelet.

Cette unité intéresse les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer   ou d’une maladie apparentée et présentant des troubles du comportement. Les travaux ont coûté 35 500 € TTC et 40 650 € pour l’équipement.

Psychologue, psycho-motricien, aide-soignantes de nuit, assistantes en soins de gérontologie : la création de cette unité s’inscrit dans une logique de renforcement et de diversification sur le territoire.

En effet, à Châteaubriant et dans les communes proches, il y a :
- court séjour gériatrique
- équipe mobile de gériatrie
- hôpital de jour de gériatrie
- deux unités de soins de longue durée
- huit maisons de retraite (EHPAD)
- une unité cognitivo-comportementale
- deux PASA, pôles d’activités et de soins adaptés,
- des places d’accueil temporaire à Nozay et bientôt à Pouancé.

Sans oublier de nombreuses structures annexes comme le CLIC  , centre local d’information et de coordination, ou le Bistrot-Mémoire.

 Objectifs

Cette unité doit permettre de limiter les troubles du comportement, maintenir ou réhabiliter les capacités fonctionnelles et les fonctions cognitives, mobiliser les fonctions sensorielles, favoriser la stimulation des actes de la vie quotidienne et maintenir le lien social.

Qu’y fait-on ?
Activités sensorielles :
jardinage, cuisine, chant, arthérapie, médiation animale.
Activités de stimulation cognitive.
Lecture du journal, ateliers mémoire, ateliers créatifs, jeux...

Activités motrices :
activité physique adaptée, gymnastique douce, travail de l’équilibre et de coordination des mouvements.

Activités de relaxation et apaisement :
toucher-massage, toucher relationnel, musico-thérapie, esthétique,

Activités sociales :
maintien et travail des relations sociales et familiales, aide aux aidants : groupe de parole mensuel animé par une psychologue de France-Alzheimer  , suivi psychologique individualisé, repas avec participation des familles.

Contact : uhr@ch-cnp.fr – 07 61 71 26 29

Dans son allocution le directeur de l’hôpital a annoncé que l’agence régionale de santé (ARS  ) a attribué1,8 million d’euros à l’établissement, pour tenir compte du degré de dépendance des résidents. Cela va permettre la création de 15 postes.

Mme Neyrolles a indiqué que l’ARS   est sensible à l’équité entre les établissements de santé de la Région, qu’elle tient à la coordination avec le secteur libéral et qu’elle veille au développement des technique non-médicamenteuses. La place des familles est renforcée, le partenariat avec des structures extérieures, et des bénévoles est souhaitée, de même que l’appel aux nouvelles technologies. « Les EHPAD doivent devenir davantage des pôles de services locaux » a-t-elle dit.


 Le Grand Age

Vous pouvez vous exprimer jusqu’au 9 décembre. …

La qualité de vie des personnes âgées, le financement du grand âge sont de vrais enjeux de société. Comment mieux prendre soin de nos aînés ? C’est la question que pose le ministère des Solidarités et de la Santé à travers une grande consultation publique en ligne.

Chaque citoyen peut faire part de ses propositions, de ses expériences, de son vécu… pour avancer vers une société plus protectrice pour les personnes âgées.

Au moment de l’élaboration d’une vaste réforme sur le grand âge et l’autonomie, il importe de donner son avis ...
Vous pouvez participer ici :
voir le site grande-consultation-aines