Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Entreprises diverses > Garage Le Men’Tech

Garage Le Men’Tech

Ecrit le 19 décembre 2018

JEREMY a décidé de perpétuer la tradition garagiste de la famille en ouvrant un atelier de mécanique, carrosserie et dépannage 10 rue de LINDBERGH à Châteaubriant (derrière le magasin BUT).

Avec son père Gérard très renommé et apprécié pour ses compétences acquises au cours de ses 45 années de réparations mécaniques dans divers garages régionaux, JEREMY va développer de nombreux services, notamment pour les camping-cars en s’étant équipé de deux ponts adaptés, pour les professionnels tributaires de leur véhicule utilitaire.

Grâce à un service personnalisé et bien sûr aussi pour les particuliers, il est ouvert de 7 h à 19 h sans interruption, du lundi au vendredi et le samedi de 8 à 12 h...…

Dans un local spacieux aménagé professionnellement qui a abrité il y a quelques années le Garage MERCEDES, vous recevrez tout ce que vous attendez de ces spécialistes que ce soit en conseils, en avis, en informations et naturellement en réparations. N’hésitez donc pas à vous rendre au 10 rue Lindbergh, les appeler au 06 42 72 01 40 ou leur adresser un mail à garage.le.mentech@gmail.com


AcierPlus et …. moins

Selon Ouest-France, l’entreprise AcierPlus a fermé à Châteaubriant. Située rue de la gare, elle était spécialisée dans la fabrication et montage d’ossatures métalliques pour la construction des pylônes, tabliers, passerelles, équipements industriels, baraques de chantier, éléments modulaires pour expositions et cabines téléphoniques.

Cette usine appartenait au groupe ACIERPLUS avec les établissements de Héricourt, Biars-sur-Cère et Ancenis. Le groupe a été acquis en 2016 par Arcelor-Mittal CLN Distribuzione Italia dans le cadre de sa diversification géographique et de sa stratégie industrielle.

Dix-sept salariés sont concernés par des licenciements qui prendront effet en février. Une cellule de reclassement aurait été mise en place et un accord trouvé avec les organisations syndicales. 

Les soudeurs, caristes, usineurs devraient retrouver facilement du travail mais cette fermeture n’est pas une bonne nouvelle pour Châteaubriant.