Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Ironie jaune-amère

Ironie jaune-amère

Ecrit le 6 février 2019

Lors des vœux de la Com’Com’   de Nozay, le 29 janvier 2019 des Gilets Jaunes ont obtenu le droit de faire une déclaration. Celle-ci s’adressait au député (mais celui-ci était absent). «  à notre député qui est le représentant du peuple le mieux placé pour entendre et faire remonter à l’échelon le plus élevé de notre République les doléances des citoyens qu’il représente  ».


« Nous espérons en premier lieu que la France rurale aura un traitement distinct de la France des métropoles dans le domaine des mobilités. Que nos élites reconnaissent que l’usage de la voiture n’y est pas le même et qu’à l’instar du président de PSA, Carlos Tavares, elles revoient la pertinence des usages du véhicule électrique. Ainsi, le gouvernement japonais a décidé d’attribuer depuis 2015 un bonus de 1000€ pour l’achat d’un véhicule diesel neuf, car les dernières motorisations sont le meilleur compromis écologique pour ce qui est des véhicules particuliers.

Nous espérons, toujours dans le domaine de l’énergie, qu’après avoir bradé les autoroutes, sous la présidence de M. Sarkozy, nous ne braderons pas un tiers de nos barrages hydroélectriques à des compagnies privées.

Nous espérons également qu’une distinction sera faite sur la capacité de chacun à renflouer les caisses de l’État en fonction de sa solvabilité. Rappelons à ce sujet les 57 milliards de bénéfices réalisés en 2018 par les entreprises du CAC 40, entreprises sollicitées par le président Macron pour attribuer une prime de Noël à leurs salariés afin de faire baisser la pression sociale. Ces primes sont régulièrement versées par ces entreprises et assujetties aux charges sociales. Pour 2018, il semble que cette prime serait exonérée de ces charges jusqu’à 1000€, ce qui est un excellent moyen d’apaiser les tensions, d’autant plus que les salariés des TPE n’en profiteront probablement pas !

Nos espoirs vont aussi vers un meilleur respect des conditions de vie de nos aînés et de leurs aidants dans les EHPAD de statut privé dont l’humanité s’exprime principalement dans la rémunération de leurs actionnaires.

Les vœux sont aussi l’occasion de souhaiter une bonne santé à son prochain. À cet égard, 80 % de l’état de santé de la population dépendrait de son environnement et 20 % de la qualité des services de santé. C’est probablement pour cette raison que le gouvernement a mis fin en 2018 aux aides au maintien de l’agriculture bio, un marché pourtant prometteur l

Vous aurez donc compris, M. le député, que nous attendons a minima que les promesses politiques n’engagent plus que ceux qui les croient mais aussi ceux qui les font. Vous aurez sans doute aussi observé que notre société semble se décomposer en un spectre de mouvements revendicatifs multicolore : stylos rouges, gyros bleus et autres gilets jaunes.

Nous vous souhaitons donc, à vous, de porter ces revendications pour plus d’équité et de respect de chacun et, qu’au sortir de cette tempête, un harmonieux arc-en-ciel de réformes éclaire notre démocratie.
°°°
A Commercy, le 27 janvier, 75 délégations de gilets jaunes, soit 300 personnes, se sont retrouvées pour débattre des suites à donner au mouvement. Au menu, échanges d’expérience et débats animés sur une possible structuration du mouvement. Ils appellent à créer ville par ville, village par village, des assemblées populaires.

En attendant, ils multiplient les manifestations, violentes dans quelques villes, plus pacifiques dans d’autres : « manif des riches », discussion avec la gendarmerie, plainte contre le gouvernement, présence aux cérémonies officielles, etc.