Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Défendons la langue française > Main

Main

Ecrit le 03 avril 2019

Etymologiquement, le mot main vient du latin manus qui est conservé dans la locution latine manu militari(1), encore bien vivante en français. Il est le radical d’un petit nombre de mots tels : maintenant, mainmise, maintenir, maintien, mainlevée et mainmorte.

L’un des ancêtres de la famille est le verbe latin mandare qui signifie : mettre en main, confier, donner une mission et qu’on retrouve dans mandat, commande, demande, commandant, commando, commandement.

Un autre ancêtre est l’adjectif latin mancus qui signifie infirme de la main, manchot et qui a donné les mots manche, manchette, manque, manque-ment par exemple.

L’ancêtre principal est évidemment manus dont sont issus manuel, manuscrit, manœuvre, manivelle, manucure ainsi que manigance, manège, manifester, manufacture etc.

Notons que les prénoms Edmond, Raymond se rattachent à la famille car ils descendent du germanique mundo (main, protection).

Emanciper qui signifie libérer de l’autorité paternelle est un invité « masqué » de la famille car il vient du latin mancipium (droit de propriété, composé de manus et de capere (prendre). Le mot menotte, qui n’a aucun rapport avec mener, vient lui aussi de main.

Très curieusement, le mot mâtin qui désigne un puissant chien de garde (2) est issu du latin populaire mansuetinus ( de manus, main, et suetus, habitué à (la caresse de) la main ; on notera que le verbe mâtiner qui a d’abord eu le sens de maltraiter, traiter de chien, a pris celui d’abâtardir au sens où un chien couvre une femelle qui n’est pas de la même race que lui : ainsi on dira au figuré « il parle un français mâtiné de breton ».

Attention aux homonymes et aux étymologies trompeuses :
Il y a mâtin et matin : contrairement à mâtin, le matin n’a rien à voir avec la main car il doit son nom à la déesse Matuta (l’Aurore) dont on retrouve le nom dans matutinal, matinal et matinée.

Demain ne vient pas du mot main, mais de la locution latine mane (=le matin, de bonne heure).

Enfin l’adjectif manuel n’a rien à voir avec le prénom Manuel qui, lui, a une origine hébraïque (abréviation d’Emmanuel= Dieu avec nous).

Le mot main entre dans de nombreuses expressions telles, par exemple :

main-d’œuvre, sous-main, essuie-main, face-à-main, baise-main, haut les mains !, en un tour de main, il s’en lave les mains, prêter main-forte, vote à main levée, avoir la main, être unis comme les doigts de la main, jouer à la main chaude, faire des pieds et des mains, applaudir des deux mains, avoir le cœur sur la main, jouer du piano à quatre mains etc.

(1) manu militari signifie « d’une main militaire », c’est-à-dire brutalement, en employant la force (sans oublier que le mot latin manus signifie non seulement main mais troupe, poignée d’hommes).

(2) dans la fable de La Fontaine Le loup et le chien (Livre 1, 5) on peut lire :

...Mais il fallait livrer bataille
Et le mâtin était de taille
A se défendre hardiment.

DEVINETTE : Que signifie l’expression
« mettre sous main de justice » ?
Réponse dans le prochain numéro.

REPONSE à la DEVINETTE du dernier numéro : Le promeneur du Champ de Mars est un film de Robert Guediguian adapté du roman de Benamou Le dernier Mitterand, dans lequel Michel Bouquet tient le rôle de François Mitterrand (2005).

Elisabeth Catala

Voir une autre chronique sur la main