Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes âgées, retraités > Retraites > Retraite - et retraités - 2007

Retraite - et retraités - 2007

Ecrit le 7 février 2007

J’aime la galette, savez-vous comment ?

Janvier est le mois de la galette ... des Rois. Une occasion de plus, pour les Retraités de la CGT et de la CFDT, de se retrouver pour faire le point sur leur situation personnelle et sur la situation en général.

J’aime la galette
Savez-vous comment ?
Quand elle est bien faite
Avec du beurre dedans ....

Du beurre, dans la galette des boulangers, il y en a. Mais dans les épinards des Retraités, point ! Et de moins en moins.

augmentation des cotisations sociales
– augmentation de la valeur de rachat des points de retraite
Hausse des produits énergétiques, des loyers et des aliments de première nécessité
Déremboursement de médicaments et hausse du forfait hospitalier, etc.

Tout ceci limite le pouvoir d’achat des Retraités, et surtout de ceux qui ont les plus faibles pensions. Ils entendent pourtant parler de la valeur du travail mais se trouvent mal récompensés de celui qu’ils ont effectué dans leur période d’activité.

Les Retraités CGT et CFDT demandent un minimum de pension égal au SMIC, le retour à l’indexation des retraites sur les salaires et un rattrapage de 200 € par mois tout de suite.

Les Retraités s’intéressent aussi à la situation des actifs. Par exemple on les a vus dans les manifestations contre le CPE en début d’année, pour protester contre la précarisation croissante qui touche les jeunes et les autres.

Les Retraités CGT demandent un partage équitable des richesses : « Les groupes financiers s’octroient d’énormes bénéfices. A la Bourse, le CAC 40 a augmenté de 17 % en 2006 après 23 % en 2005 ».

Les Retraités CFDT s’inquiètent de la pénurie de personnel soignant et de la dégradation des moyens accordés aux hôpitaux publics.

En pensant à leurs enfants et petits-enfants, tous déplorent les attaques renouvelées contre le Code du Travail