Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Pays de Châteaubriant : ça ronfle

Pays de Châteaubriant : ça ronfle

Ecrit le 13 décembre 2006

Les élus s’essoufflent-ils ? « Nous saturons » dit Michel Houllier Président de la Communauté de Communes du secteur de Derval. On peut le comprendre au vu de la multitude des réunions qui leur sont imposées.

Donc, ce 5 décembre 2006 avait lieu la réunion du comité syndical du Pays de Châteaubriant   (c’est-à-dire 33 communes des trois Communautés de Communes). Il ne s’est pas passé grand chose apparemment depuis la précédente réunion du 13 septembre 2006.

 Ca ronfle !

Ah, si ! Nous avons appris un mot rare : la tardiveté. Cela évoque le caractère de ce qui se produit tardivement ! Bravo ! Nous sommes moins ignares. !

Pour une fois le compte-rendu est détaillé avec les interventions des uns et des autres. C’est intéressant ! Il faudrait que ces compte-rendus figurent sur un site internet pour permettre aux citoyens de se tenir au courant.

Passons donc à l’ordre du jour de ce 5 décembre. Il est question de désigner des rapporteurs. Suivez bien :
– 1. Le pays de Châteaubriant   a retenu quatre axes stratégiques
– 2. Il est proposé de créer quatre pôles de compétence, soit un par axe stratégique
– 3. Et de désigner un élu rapporteur qui présidera les séances et rendra compte des débats et propositions au Bureau et au Comité Syndical.

En d’autres lieux on aurait parlé de « commissions » mais il faut avouer que « pôle de compétence associé à un axe stratégique », ça ronfle davantage !

Quiqui va être rapporteur ? Eh bien ça ne se bouscule pas au portillon ! Faut dire que le comité syndical ne comporte que 12 membres qui sont déjà bien chargés par ailleurs. Faut dire aussi que ces pôles de compétences ont un petit air nébuleux peu engageant. Enfin bon, après avoir bien supplié les uns et les autres :
– Jean Blandin s’occupera de la communication
– Georges Garnier du développement économique et de l’emploi
– Jean Louër et Michel Houllier des services à la population
– Michel Rétif du cadre de vie et de l’environnement
On n’est pas plus avancé mais au moins tout est en ordre : il y a des noms dans les cases.

 Communication

Une délibération de 2 pages, sur la communication ... 2 pages pour décider que :
– On va soutenir l’ADT   qui va éditer un document sur le fer et un autre sur le schiste
– On approuve l’ADT   qui a participé à de nouveaux salons du tourisme  
– On verse 1500 € pour réserver un espace d’information et de promotion dans le cadre d’un salon qui a eu lieu il y a 7 mois.
Bon, vous savez tout. Y avait pas besoin de deux pages où l’on se noie. Mais deux pages, ça fait sérieux ! Ca ronfle !

Allez, on continue : cette fois voilà une page de texte accompagnant un « règlement d’intervention » sur deux pages , tout ça pour créer « un fonds d’intervention visant à améliorer les supports de promotion touristiques existants ». Ce fonds d’intervention sera de 10 000 € versés par le Conseil Régional .

Et un site internet ! Enfin le Pays de Châteaubriant   va se doter d’un site internet. C’est vrai que tout le monde n’a pas accès à internet, mais ce moyen de communication s’est largement démocratisé et devient incontournable. [Juste une petite idée : le site internet de ce modeste journal qu’est La Mée attire, lui, 40 000 visiteurs par mois !]

Donc le Pays de Châteaubriant   va faire son site internet, pour 30 000 € (bigre !). Espérons qu’il sera facile à utiliser. Il devra « faciliter la compréhension de l’articulation, des rôles et des missions des différents organismes oeuvrant pour le développement du Pays : Syndicat mixte, Communautés de Communes, Conseil de développement, associations de dimension de Pays à champ d’intervention thématique ».

S’il y arrive, tant mieux, mais notons qu’il n’y a pas grand monde à comprendre ce

que sont les « associations de dimension de Pays à champ d’intervention thématique » . Allez, on vous le dit : ce sont les 5 associations suivantes :
– ADT   (association pour le développement du tourisme  )
– Mission Locale (jeunes de moins de 25 ans)
– CLIC   (personnes âgées)
– PCI   (Pays de Châteaubriant  -Initiative  , aide à la création d’entreprise)
– Conseil de développement

Enfin Le Pays de Châteaubriant   a validé les fonds européens accordés à des actions diverses et variées : accès des personnes à mobilité réduite à la piscine, création d’une section Handisport à Nozay, sensibilisation aux métiers d’aide à domicile, etc.

  Trop de chômeurs

En octobre 2004 le Pays de Châteaubriant   avait décidé de mettre 20 000 € pour soutenir l’emploi et la formation. Nous avions dit « c’est pas grand chose ». Finalement c’est 50 000 € qui a été mis (moitié payé par la Région).à raison de 300 € par chômeur.

Mais il y en a eu 70 chez UFM et Atlas, et encore 30 chez Edwimode et Cèdre. Il s’en annonce 45 chez Atlas encore. On arrive donc à un total de 43 500 €. Et les derniers licenciements chez Edwimode ne sont pas encore connus.