Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Pays de Châteaubriant - Réunion du 31 janvier 2007

Pays de Châteaubriant - Réunion du 31 janvier 2007

Ecrit le 14 février 2007

Question sur le rôle de la presse

cartePays-2

 Réunion du 31 janvier 2007

Rappelons que le Pays de Châteaubriant   est la structure qui rassemble les trois Communautés de Communes de Châteaubriant, Derval, Nozay. Il s’est engagé sur 15 actions ( à réaliser en 2006, 2007, 2008) autour de 4 thèmes :

– communication
– développement économique
– Développement des services
– Cadre de vie environnement

1) communication : 170 000 €

– Plan de communication global
– Promotion économique
– Renforcement communication touristique
– Renforcement signalétique touristique
– Fonds de soutien communication OTSI

Sur ce thème il y a eu seulement une dépense de 1500 €. sur 170 000 prévus.

2) Développement économique et emploi : 460 000 €.

– Etude de faisabilité d’une zone industrielle intercommunautaire
– Fonds de soutien à la valorisation des métiers
– Fonds de soutien commerces-services
– Fonds de soutien innovation
– Fonds de soutien emploi-formation.

Comme on le voit, il ne s’agit pas vraiment d’actions, mais plutôt de subventions accordées à divers organismes. En quelque sorte le Pays de Châteaubriant   sert de boite à fric sans réflexion réelle. Le montant des dépenses effectuées en 2006 est plutôt faible : 91 445,55 €

3) développement des services : 93 000 €

– Etude de faisabilité d’une offre de loisirs aquatiques
– Structuration de la vie associative
– Fonds de soutien mobilité
– Fonds de soutien insertion des femmes

Rien n’a été fait en 2006

4) Cadre de vie environnement : 32 000 €

Il s’agit de rechercher un site d’enfouissement des déchets ménagers.

Rien n’a été fait en 2006.

L’animateur-coordonnateur du Pays, M. Michel Evain, espère cependant que d’ici la fin de l’année 2007, la moitié des dépenses programmées seront engagées. Va falloir cravacher !

 Donnez-nous 4 mois !

C’est alors que François Favry, Président de la Communauté de Communes de Nozay est intervenu pour demander que soit expressément financée la préparation de la candidature du Pays de Châteaubriant   à un futur programme européen. Cette préparation étant assurée par le Conseil de Développement.

Houlà ! Cette demande a provoqué des grimaces de la part du Président Alain Hunault ! En effet, même s’il écrit l’intention de « renouveler le partenariat avec le Conseil de Développement », le Président Hunault se souvient que ce Conseil de Développement est issu du Comité de Bassin d’Emploi que son père a bloqué pendant longtemps et qui, finalement, a été mis en place par Martine Buron ; péché originel que nul sauveur ne peut effacer !

François Favry argumente : « le conseil de développement va prolonger le contrat de Pierre Cosnet pendant 4 mois, soit une dépense globale de 10 000 € qui peut déboucher sur l’attribution de subventions européennes de 1,5 à 2 millions d’euros. C’est un bel effet levier ! ». Son argumentation a porté et la presse était là pour l’entendre.

Alain Hunault a commenté : « mais c’est le même texte que nous avons lu en réunion du bureau et vous n’avez rien dit ! ».

C’est que le Conseil de développement s’est réuni dans l’intervalle et a pris cette décision.

La réflexion d’Alain Hunault est symptomatique du fonctionnement de la démocratie locale : on lit, mais on n’cause point !

François Favry a enfoncé le clou : « Hier soir, il y avait une réunion au Conseil de Développement. Il n’y avait encore personne de Châteaubriant ».

C’est que les élus de Châteaubriant n’aiment point les réunions où on discute. Ils préfèrent écrire. Parce que : écrire est une façon de parler sans être interrompu !!

 Mo-bi-li-té

Yves Daniel a relevé, dans les 15 actions inscrites, celle-ci : soutien à la mobilité. Et il a signalé que les deux premières actions à engager sont :
– 1.- Mise en place d’une centrale de mobilité
– 2.- Mise en place d’une action de prêt de véhicules.

Jusqu’à maintenant seule la Communauté de Communes de Nozay a donné un avis favorable à ces deux propositions. Celle de Derval s’est arrêtée à la première, celle de Châteaubriant n’a pas fait savoir sa position (du moins en séance publique).

Mais voilà que le Conseil Général met les élus castelbriantais au pied du mur : il prend à sa charge la totalité du financement de la centrale de mobilité. ! Du coup les élus locaux vont bien être obligés de faire quelque chose pour le prêt de véhicules. D’autant plus que cela se fait en de nombreux endroits en France.

Une réunion aura lieu à ce sujet le 8 mars. En attendant, dans le cadre des fonds européens, 10 171 € ont été attribués à l’association Projet-emploi de Blain, pour étudier la faisabilité d’une structure de mise à disposition de véhicules

 Enfouissement

François Favry est revenu à la charge sur un autre point : la recherche d’un centre d’enfouissement pour les déchets ménagers. Derval, qui n’en voulait pas il y a deux ans, est pressé maintenant. Mais du côté de Châteaubriant on traîne les pieds. La région de Nozay s’insurge : « Nous, nous avons fait l’effort nécessaire, et vous nous demandez de payer pour vous qui n’avez encore rien fait ! »

A part Alain Hunault, et un peu Georges Garnier, les autres élus de Châteaubriant se taisent, comme toujours !

 ZI-ZIC-ZID

On connaissait les ZI : zones industrielles (ou encore zones d’activité).

– Il y a eu les Zones d’activité intercommunales.

– Voilà maintenant les ZID (zones d’intérêt départemental) : le Conseil Général veut en créer une dans la région Nozay-Derval

Une ZIC, zone d’intérêt intercommunautaire, est en réflexion au Pays de Châteaubriant  . Le cabinet KPMG est chargé de faire une étude pour 19 524 € TTC
Pourvu, surtout, que cela puisse déboucher sur un accroissement de l’emploi !!