Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Pays de Châteaubriant - C.Estrosi : la visite express d’un ministre

Pays de Châteaubriant - C.Estrosi : la visite express d’un ministre

Ecrit le 14 mars 2007

 Ministre en visite express

Christian Estrosi, ministre-délégué (c’est-à-dire sous ministre), est arrivé le 9 mars 2007 vers 11 h à la scierie Bourdaud à Nozay. Cette visite, intéressante dit-on, a fait très plaisir à ses dirigeants (voilà au moins des gens contents).

Vroum, vroum, précédées de motards en tenue bleue, des voitures bien propres, tous phares allumés, mènent les autorités vers la capitale du Pays de la Mée. Réception dans le bureau du Sous-Préfet. Discours de Georges Garnier, puis de Michel Hunault, et de Christian Estrosi. « Cher Christian » dit Michel qui parle d’une amitié de 20 ans, évoquant -presque - des fonds de culotte usés ensemble sur les bancs de l’Assemblée Nationale. « Tu te rappelles ? Je suis intervenu à 2 h du matin ». Et il remercie le ministre et le gouvernement.

« Cher Michel, cher Alain » le ministre n’est pas chiche en amabilités. Il a des mots gentils pour tout-le-monde. Et il remercie tout le monde, le Sous-Préfet, le Conseil Général, le Conseil Régional, l’ancien Président du Conseil Général. On en a les larmes aux yeux.

JPEG - 48.5 ko
Alain Hunault, Christian Estrosi, Bernard Bouc

C.Estrosi dresse ensuite un bilan : celui de son action au gouvernement, depuis 21 mois, avec le « Ministre d’Etat, Ministre de l’intérieur ». Il cite un seul nom, plusieurs fois : Nicolas Sarkozy. Pour le reste il parle du gouvernement ... nébuleuse lointaine et anonyme... Oubliés Chirac et Villepin.

Il est venu, ce ministre-délégué, signer le « Pôle d’excellence rurale » mis en place par le Pays de Châteaubriant  .

    • 30 emplois dit Georges Garnier
    • 25-35 emplois dit le ministre qui s’enflamme : « Depuis 21 mois, la France de la ruralité   n’est plus la même. La démographie y va deux fois plus vite que dans les grands centres urbains. Partout on inaugure des écoles et des usines » .

Tout va très très bien citoyens (grâce à Nicolas ?). Le lyrisme jette un voile sur la morosité qui s’installe.

Il parle, ce ministre-délégué, de l’aménagement du territoire qu’il préfère appeler « attractivité des territoires », de la DATAR qui s’appelle maintenant DIACT, du téléphone mobile qui couvrira toute la France d’ici la fin 2007, de la télévision TNT (télévision numérique terrestre) qu’il appelle TNT (télévision numérique pour tous) et qui offrira 18 chaines télé sans abonnement à tout le monde. [Mais faudra payer la redevance télé quand même !]. Avoir la télé sur son portable et internet sur la télé. Sans doute que tout le monde en aura les moyens.

Ah, le numérique ! Il s’extasie le ministre, d’être allé porter du matériel à Maripasoula, à 7 h de pirogue de Cayenne [Sauf que lui, il est arrivé en avion]. « Rendez-vous compte, cela permet aux chirurgiens locaux d’opérer un malade atteint de péritonite avec les conseils des spécialistes de Cayenne ». Lyrique encore, il évoque les chefs coutumiers en costume traditionnel et écharpe tricolore, image d’Epinal donnée en pâture « à cette France que l’on retrouve sur la place de nos villages ».

Mais du Pôle d’excellence rurale du Pays de Châteaubriant  , il n’en parle guère, sauf pour dire qu’il y aura une aide de l’Etat de 790 000 € . Manque de chance, c’est 210 000 € de moins que prévu au départ, dans le budget

Avec la presse, dans le petit bureau du secrétaire général, il répond à des questions précises :
– . oui, il tiendra une réunion électorale le soir même, avec sa famille politique. Quelle partie des frais sera mentionnée dans les comptes de campagnes de Sarkozy ? 9a, il le dit pas !
– . Oui il est favorable aux éoliennes mais il laisse la liberté de choix aux élus locaux.
– . Oui l’Etat versera les fonds prévus pour l’amélioration de la Nationale 171 (déviation sud de Châteaubriant et créneau de dépassement entre La Croix Laurent et Louisfert)
– . Oui l’Etat a prévu des fonds pour la réouverture de la voie ferrée Nantes-Châteaubriant.
– et il y aura des aides européennes pour le pays de Châteaubriant   (lire plus loin)

Vroum vroum, il est temps d’aller déjeuner et de se rendre au cybercentre de Châteaubriant. Des places ont été neutralisées comme pour les enterrements.

A 16 h, c’est l’inauguration de la Clinique Ste Marie. Le ruban tricolore barre la porte, mais ce n’est pas pratique pour les photos des journalistes. Et il y a risque de contre-jour. Le ministre s’en inquiète et propose une autre disposition. Juste le soleil se cache pour éviter d’avoir une photo trop exposée ! C’est à ces petits détails qu’on voit les grands hommes.

Vroum vroum, le ministre n’a pas l’air fatigué. Moi je le suis. Et j’abandonne le terrain avant les amuse-gueule préparés sous une tente blanche le long de la Clinique.

Vroum, vroum, à 17 h le ministre est reparti. Au moins on ne peut pas lui reprocher d’avoir des horaires fantaisistes.

En ville et même aux abords de la Clinique, les gensss ordinaires n’ont rien vu. Un ministre, bof ! Un de plus, un de moins...

B.Poiraud


Ecrit lme 14 mars 2007 :

JPEG - 1 octets
Une-Eliby-Estrosi
Dessin de Eliby 06 23 789 305

Christian Estrosi, Secrétaire d’Etat aux territoires (perdus ou excentrés), l’homme à la moto, est venu réconforter les troupes tout acquises aux grandes manœuvres de Sarkozy.

Son programme de visites ?

11h15	scierie Bourdaud à Nozay
		(ça fait une trois quarts d’heure à la scierie et 20 min de route)
12h20	Sous-Préfecture de Châteaubriant 
	(des discours et quelques petits amuse-gueule)
13h15	Point presse
		Puis repas au lance-pierres
		Il est vrai qu’avec Hunaul
                ça doit pas être très rigolo
14h50	Première pierre du bâtiment de la DDE
	et jeter un œil sur la maison de l’emploi )
15h20	Visite du cybercentre 
        (après la moto, l’informatique est la passion du ministre-délégué)
16h00	Inauguration de la Clinique Ste Marie
		Et pose de la première pierre des travaux 
			d’extension de l’hôpital
17h00	Visite de Kuhn-Huard

Le ministre avait demandé, aussi, à se faire voir à l’école d’agriculture de Derval ! Boulimique et superficiel, ce ministre !

18h15 l’emploi du temps officiel s’arrête :
le ministre devient l’homme en.... campagne, prenant la casquette de délégué d’un candidat en campagne électorale.

Faut-il rappeler que C.Estrosi était champion de moto dans son jeune temps ? Il est déjà venu à Châteaubriant pour la Foire de Béré 2005 où il s’est fait remarquer par la brièveté de sa visite.

Il portait des culottes, des bottes de moto
Un blouson de cuir noir avec ... Sarkozy ... sur le dos
Sa moto qui partait comme un boulet de canon
Semait la terreur dans toute la région.

Jamais il ne contemplait, jamais il ne s’arrêtait
Sautant de lieu en lieu comme un vrai fou qu’il était.
Une scierie par-ici, la sous-Préfecture-là
Cybercentre et clinique, et Kuhn Huard.... Oh la la.

Il avait un maître unique, du prénom de Nicolas
Animait des meetings en évitant les débats.
Et tout le monde savait bien qu’il aimait entre tous
Sa chienne de moto et le pouvoir par-dessus tout.

Il portait des culottes, des bottes de moto
Un blouson de cuir noir avec ... Sarkozy ... sur le dos
Son cortège qui partait comme un boulet de canon
Semait l’ironie dans toute la région.

Heureusement que les Castelbriantais ne sont plus éblouis par la visite d’un sous-ministre ! Surtout quand celui-ci diminue de 21 % la subvention promise dans le cadre du « Pôle d’excellence rurale » (lire plus haut)

Il y a quelques années, nous avons eu la visite d’Hervé Gaymard, à Rougé .... C’était avant que celui-ci ne chute pour cause d’appartement sur-dimensionné payé par les contribuables.


 Motodidacte

Dans un communiqué, Pascal Bioret déclare :

Christian ESTROSI à Châteaubriant aux frais de l’Etat, l’élève copie bien le maître en effet le meeting organisé a la Halle de Béré   est bien le but principal de la visite de ce ministre. Les contribuables castelbriantais ne peuvent cautionner une telle utilisation des moyens de l’Etat pour la campagne du candidat UMP représenté à Châteaubriant par le maire Alain Hunault.

Christian Estrosi est bien le personnage qui reflète la politique qui nous attend avec l’UMP et Nicolas SARKOZY. En effet ce député, ministre et président de conseil général n’a cure des règles anti cumul.

Il est de plus le rapporteur qui a durci le projet de loi pour la sécurité intérieure avec des amendements tels que : la fouille des véhicules sans témoin, y compris les véhicules d’habitation, ou encore le retrait de la carte de séjour pour mendicité et même le maintien dans les fichiers de police des personnes ayant eu un non-lieu ou classement sans suite.

Nous pouvons appeler cet homme le ministre de la fin des droits de l’homme et ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé au sein du monde politique « Le motodidacte »...


 Un Pernaut à 200 000 €

En décembre 2005 C.Estrosi a fait voter par le Conseil général des Alpes-Maritimes, qu’il préside, une dotation très spéciale à un personnage qui l’est encore plus : 200 000 euros à Jean-Pierre Pernaut et son rejeton Olivier pour leur participation au Trophée Andros (les 12-13 janvier 2006).

Mais la Fiat du fils de l’animateur de « Combien ça coûte » a terminé 40e... sur 40, après avoir fait un tête-à-queue.

200 000 €, pour C.Estrosi ce n’est sans doute pas grand chose : c’est sans doute pour cela qu’il a amputé la subvention du Pays de Châteaubriant   de ... 210 000 €

Christian Estrosi est aussi un chaud partisan de notre Johnny national et dit bien comprendre son exil fiscal en Suisse.


Ecrit le 21 mars 2007 :

 Timbré

M’enfin ! De quoi donc qui s’plaignent les zélus d’opposition. Z’ont été invités à la v’nue du Miniss, mais sont point v’nus !
C’est que, ma pauv’dame, les lettres ont été postées le 7 mars, avec un timb’ à 0,49 €, à pas lent, quoi ! Alorsss elles sont parvenues aux destinataires le 10 mars, pile-poil le lend’main d’la v’nue du Minisss ! Céti pas trist tot d’même !
Hein, quoi que vous dites ? Ménon, Ménon, c’était point fait express !

 Motocrottes : Transmis à M. Estrosi

Lorsque M. Sarkozy sera battu aux Présidentielles, il faudra bien trouver une place pour M. Estrosi. En voici une, transmise par l’ANPE, qui lui conviendrait tout à fait : fonctionnaire à la Baule, toujours en train de se promener spécialement sur la plus belle plage du monde :
Numéro d’offre 262002A ..... Offre actualisée le 13/03/07

		
CONDUCTEUR DE MOTOCROTTE H/F , (Code ROME 11213) 
POUR LE NETTOYAGE DES TROTTOIRS.
Lieu de travail 44 - 
LA BAULE-ESCOUBLAC
Contrat de travail saisonnier de 2 mois
Expérience exigée de conduite de 1 à 2 ans en conduite de moto.

Note du 26 juin 2007

au sujet de Christian Estrosi


Ecrit le 27 juin 2007

 Estrosi et les baisers des Vahinés

Estrosi, notre ami motodidacte, a récupéré un sous-ministère, celui de l’outre-mer. Bon ... il n’a pas compris tout de suite qu’il ne dépendrait pas de l’écologie. Il croyait que c’était la loutre-mère. Il s’est consolé quand on lui a dit qu’il allait voyager dans les îles. Sa femme va être contente...

Cette nomination c’est drôlement bien pour lui, qui a connu les territoires excentrés (perdus), les vols intérieurs et les ronds-points sur terre : il va découvrir des ronds-points en mer (des îles), les longues destinations, les tongs et les lagunes et les baisers des vahinés. Le p’tit Nicolas l’a bien récompensé. Mais de quoi ? On se pose la question.

Et alors oubliés les petits lèche-bottes ! Oubliée la France profonde ! Qui va se coller à la fonction à sa place ? Gaymard qui fut en son temps ministre de l’agriculture flatté par M. Lemaître a raté le jeu du chat et de la souris dans son duplex de 600 m2. Le maire de Rougé n’a pas eu le temps de se mettre à la moto. C’est incroyable ce qu’il faut faire en politique.

Une rumeur court en ville comme quoi les frères Hunault songeraient pour les prochaines municipales à se présenter à La Réunion ou en Guadeloupe, histoire d’être sûrs de pouvoir avoir un sous-ministre sous la main pour inaugurer les rond-points... Youpi !!!

C’était notre délire du samedi soir .. .

Démocratie : le bon exemple de C.Estrosi