Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2008-2009 > CCC 2008 - Mensonges

CCC 2008 - Mensonges

Ecrit le 19 mars 2008

 Mensonges ??

On sait que, pour le Pays de Châteaubriant  , 33 communes, il n’y a que 12 délégués. A la CCC   (Com’Com’   du Castelbriantais) il y a au moins deux délégués par commune. Mais … lors de la réunion du 5 mars 2008 qui s’est tenue à l’ancien foirail à Châteaubriant, confirmant ses propos de la veille au Foyer-restaurant, M. Michel Machard, avec l’approbation de MM.Alain Hunault et Georges Garnier a déclaré que toutes les petites communes sont représentées à la CCC  , ............ alors qu’on pourrait très bien ne pas les accepter !! Cette info a été envoyée, par moi, dans toutes les communes, avec ce commentaire : « Quelle chance elles ont, les petites communes, d’être si bien considérées ! Bravo la démocratie ! »

Or donc, le 10 mars, MM. Machard, Garnier et Hunault ont envoyé à toutes les communes le message suivant : « Comme d’habitude, Mme POIRAUD, qui n’était pas présente à cette réunion, raconte n’importe quoi. A une question sur l’intercommunalité, a été évoquée la représentation des petites communes. C’est tout l’inverse qui a été dit, à savoir que quelle que soit leur taille, les petites communes avaient au moins 2 représentants au sein de la CCC   et que nous y étions très attachés.

Les propos de Mme POIRAUD sont comme d’habitude mensongers. Nous tenions à vous en informer. »

 Eh bien moi je persiste et signe !

Eh bien moi je persiste et signe ! Cet « incident » aura au moins un avantage : obliger le Président de la Com’Com’   à respecter les délégués des petites communes, afin de me donner tort.

La Mée, quant à elle, continuera à donner des informations à ses lecteurs, avec une autre analyse que celle de la majorité en place, en s’efforçant de ne pas raconter de sottises. Jamais nous n’avons tenu des propos que nous savions mensongers. Et lorsqu’il nous est arrivé de découvrir une erreur dans nos commentaires, nous l’avons toujours rectifiée.

 

B.Poiraud

 

 Machard vote Douaud

M. Machard se souvenait de ne pas m‘avoir vue à la réunion du 5 mars 2008, mais il ne se souvenait pas, le 9 mars après-midi, qu’il avait déjà voté le 9 mars au matin ! Voyez-vous comme la mémoire est infidèle !

Donc, le dimanche 9 mars après-midi, M. Machard s’est présenté pour voter aux Cantonales et a glissé son bulletin dans l’urne avant que l’assesseur ait pu lui dire qu’il avait signé le matin même. Le soir, au dépouillement, le chef du bureau de vote, M. Flatet, a retiré une enveloppe avec un bulletin « Bernard Douaud ».

 

BP