Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ADIC > Adic - Trophées 2006

Adic - Trophées 2006

Ecrit le 15 septembre 2005

 2005 : Les Douzièmes Trophées de l’ADIC

Tradition, bonne tradition, l’ADIC (association des Industriels) joue sa partie dans cette foire consacrée au commerce, à l’artisanat et aux Loisirs. Une constante depuis quelques années : les entreprises distinguées par un Trophée rendent hommage à la qualité de leur personnel ... . Il n’est pas sûr qu’il soit toujours question des salariés de base (sauf BPO) mais c’est cependant un progrès. Il y a quelques années, UFM Marie, a reçu un Trophée avant de mal finir : en 2005 une quinzaine de salariés ont porté plainte pour harcèlement.

L’ADIC a mis en avant, cette année, l’innovation. Peut-on lui suggérer, pour les années à venir, de mettre aussi l’accent sur les conditions de travail des salariés ?

Radar en écot : Tandis que déroule l’inauguration du « Pôle tertiaire » de la rue des Vauzelles, devant un ministre résigné à son retard, commence la remise des 12e Trophées de l’ADIC (association des industriels). « Nous avons fait passer des messages au Cabinet du Ministre de l’Aménagement du Territoire » dit le Président Jean-Paul Pierrès. Si la visite du Ministre fut ultra-rapide, les réponses aux questions posées demanderont plusieurs mois. « L’administration sait pourtant où se trouve Châteaubriant puisqu’un radar va être installé à la sortie de la ville sur la Nationale 171. ... De là à dire qu’on aura le contournement de la ville quand on aura payé notre écot » .... Jean-Paul Pierrès ne va pas jusque là. radar-dare

Projets : l’ADIC souhaite le raccordement au Très Haut Débit. « Le Maine et Loire est désormais équipé. Il n’y a que 16 km de câble à passer entre Louisfert et ce département ».

L’ADIC pense mettre en place un « groupement d’employeurs » pour embaucher une quarantaine de personnes en « temps partagé » et organiser rapidement une crèche d’entreprise avec amplitude horaire assez large. La « Maison de l’Enfant » créée par la Municipalité, ne suffit apparemment pas.

Innovation. Pour 2005, l’ADIC a choisi l’innovation comme critère de sélection des trois entreprises qu’elle a distinguées.

Pour François Quatresous,
directeur de l’entreprise Cardinal Health,
l’innovation n’est pas le bouleverse-
ment technologique. C’est la capacité à se remettre en cause, à réinventer une manière d’être et de faire.

Ecrit le 13 septembre 2006

 Treizièmes trophées de l’ADIC

Sous la présidence de Jacques le Bouler les 13e Trophées de l’ADIC (asso-ciation des industriels) se sont faits moins contestataires que du temps de Jean-Paul Pierrès.

L’engagement, l’intérêt porté au territoire, le souci de la haute performance, l’innovation, la convivialité .... Ce sont des « valeurs » très consensuelles. Rien qui fâche.

Le nouveau Président ne revendique plus l’amélioration de la Nationale 171 (Laval-St Nazaire), il ne parle plus de désenclavement, ni de haut débit. Il préfère se replier sur les actions internes (échanges informels entre les chefs d’entreprises, mutualisation des coûts de formation). Sa seule revendication à l’égard des élus : « Soyez brefs, la vie d’entrepreneur ne laisse pas de temps libre. Dans les réunions auxquelles vous nous invitez, on disserte beaucoup et on agit peu ».

Pour la période à venir l’ADIC souhaite augmenter son nombre d’adhérents et « développer les synergies entre les entreprises en chassant les clients en meute »

Pour les Trophées, trois critères ont été pris en compte : la création d’emplois et les investissements, l’ancrage dans la région depuis longtemps, et le rayonnement local. On n‘a pas entendu parler de respect du droit du travail et du droit syndical..

Trois sociétés ont été distinguées : la société Aunettes Frères, l’entreprise Hervé TP, et le courtier en assurances « Zéphir »

JPEG - 1 octets
Trophees_Adic_2006
Trophées 2006

Aunette

La société Aunette a été créée en 1898 par Joseph Aunette, maréchal-ferrant puis reprise par son fils Adrien (maréchal-ferrant) en 1922 et par le petit-fils Raymond (maréchal-ferrant et constructeur agricole) en 1944. Elle a été reprise par Joël et Daniel Aunette en 1983 et comporte désormais 3 unités et une trentaine de salariés. Elle a construit des bâtiments métalliques un peu partout dans la région.

Hervé TP

Le groupe Hervé est géré depuis quatre générations par la famille Hervé. Il emploie 320 salariés : travaux publics, carrières de granulats et de sable, activité béton, activité enrobés.

Zéphir

Le groupe Zéphir a été créé par Joël Hamon, il est dirigé actuellement par Marie-Anne Caris. Il est le 23e groupe d’assurance en France, parmi 17500 courtiers d’assurance.
La société s’appuie « sur un système de niches » : par exemple, les automobilistes « malus-sés » qui ne peuvent pas trouver d’autre assureur.
Les niches sont bonnes apparemment car le groupe a connu une progression de 90 % de son chiffre d’affaires en 4 ans.

Le groupe Zéphir emploie 71 salariés, dont 88 % de femmes. Mais difficultés à recruter des salariés acceptant d’habiter à Châteaubriant .

Zéphir - note du 15 juin 2011

 Assurances Zéphir

Lu dans « La Lettre de l’API » du 9 juin : le courtier en assurances de Châteaubriant (PDG Joël Hamon) a lancé la construction d’un nouveau bâtiment de 2 000 m2, à côté de son siège actuel. Un investissement de 3,5 M€. Le nouveau bâtiment devrait être opérationnel fin 2011. Le Groupe Zéphir entend ainsi faire face à sa forte croissance : + 40 % en 5 ans, malgré une année 2009 en retrait (-2 % à 26,15M€), avec un chiffre d’affaires qui s’est établi à 28,83 M€ en 2010. Une progression qui s’est accompagnée d’une vingtaine de recrutements. Groupe Zéphir emploie aujourd’hui 82 salariés. Ils étaient 63 il y a 5 ans. Et les perspectives sont plutôt bonnes, même si la concurrence reste vive. Enfin, si le groupe continue son développement dans le risque aggravé automobile, il n’a pas oublié d’innover. « Nous avons lancé Zéphir passion pour les véhicules de collection, développé Zéphir santé, une nouvelle gamme de complémentaires santé, et investi dans l’assurance emprunteur avec Zéphir soluprêt », détaille Marie-Anne Caris, directrice générale.