Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Guy Môquet > Coménius : voyage des élèves

Coménius : voyage des élèves

Ecrit le 20 mai 2009

 Comenius

Deux je
expliquent leurs travaux

« Génial, nous avons rencontré des Hongrois et des Italiens. Nous avons été bien accueillis » : 45 élèves du Lycée Guy Môquet se sont rendus en Hongrie dans le cadre du projet européen Comenius, autour du thème « Universalité et diversité en Europe » et plus précisément autour de la Gastronomie. Accompagnés de leurs professeurs Danièle Catala, Armelle Giboire, Rémi Flanet et Frédéric Moreau, les élèves expliquent : « Nous avons présenté nos exposés sur la mal-bouffe, la mondialisation, la cuisine moléculaire, la gastronomie dans la littérature. Nos camarades européens ont parlé de la fabrication du pain, et fourni une recette en chanson ». Les Castelbriantais ont vu les communes de Papa (Hongrie), Budapest (Buda vu de Pest et Pest vu de Buda), Bratislava, le lac Balaton et Vienne. Ils ont dégusté des spécialités siciliennes, roumaines, hongroises et ils ont fait … des crêpes, fort appréciées !

« Ces échanges avec d’autres pays européens représentent un éveil culturel et une ouverture d’esprit » dit Danièle Catala.

Ils ont débouché sur l’accueil de deux jeunes filles hongroises venues passer une année scolaire en classe de première à Châteaubriant .

L’an prochain les Castelbriantais accueilleront à leur tour. Ils ont bien de la chance, ces jeunes !

Voir aussi page 357

Cuisine moléculaire : les dangers de l’azote


Ecrit le 17 mars 2010

 Et Dieu créa le bouillon en sept jours

Virginie Leorgne, Angélique Ve

« Et Dieu dit : qu’il y ait des épices, pour distinguer le bouillon de l’eau de vaisselle. Et il en fut ainsi. Et Dieu vit que cela était bon » … les Hongrois, avec humour, ont revisité la Genèse et les liquides sacrés (l’eau de baptême, le déluge, les noces de Cana, le Gange et le Nil), les Nymphes, les Naïades et Poséidon, et présenté leur travail lors de la rencontre « Comenius » qui eut lieu les 10-11 mars autour du lycée Guy Môquet à Châteaubriant. 35 Hongrois, 30 Italiens se sont retrouvés autour du thème commun : « Unité et Diversité en Europe, autour de la Gastronomie ». Cuisine régionale bretonne, recettes italiennes introduites en France, petits déjeuners européens, associations fromages-vins ; fonctions du dîner en Europe et même « cuisine moléculaire » …. L’économie, la littérature, l’art ont été appelés à la rescousse. Et tout s’est terminé par des dégustations !

« Le but des échanges Comenius est de faire bouger les élèves en Europe. Au minimum 24 : nous, ici, nous avons animé 80 élèves français. Apprendre à voyager, à s’adapter et à s’adopter, comprendre les différences » … d’autant plus que les jeunes logent dans les familles, ce qui, parfois, pose problème, expliquent les enseignants Danièle Catala et Frédéric Monnier.

Les travaux des élèves entrent également dans le cadre des TPE (travaux personnels encadrés) qui seront présentés à l’oral pour le baccalauréat : deux jeunes filles, Virginie Le borgne et Angélique Veillé s’y sont préparées en présentant leur exposé devant les 140 jeunes présents. Le thème : le chocolat, un produit comme les autres.

A partir de septembre 2010, le programme Comenius permettra à des collégiens de faire un séjour prolongé à l’étranger.



Ecrit le 8 décembre 2010

 Echanges Comenius, octobre 2010

Come

Du 18 au 22 octobre dernier, huit élèves de 1re L, S, ES de la cité scolaire Guy Môquet-Lenoir de Châteaubriant, se sont retrouvés dans la petite ville hongroise de Papà, accompagnés d’autres lycéens hongrois, roumains et hollandais. Ils ont été logés dans des familles hongroises.

Réunis dans le lycée protestant de la ville, cette semaine aura été le moyen de mettre en commun un travail issu du projet européen Comenius.

Au travers des TPE (travaux personnels encadrés), ils ont réfléchi à une charte qui rendrait leur espace de travail plus « vivable » tout en les faisant devenir des « éco-citoyens responsables ». Ces recherches sont principalement axées sur l’aspect économique, écologique, et social du développement durable. Au delà de ce projet, les 1res Littéraires ont pour objectif la mise en place d’actions répondant à cette problématique. Des panneaux d’information, de petites expositions, devraient voir le jour dans les lycées. Cette sensibilisation passera aussi par des interventions auprès d’élèves d’écoles primaires.

Partenaires depuis 2000, les établissements fêtaient cette année leurs 10 ans d’association. Cette collaboration ne devrait pas faiblir, car des voyages (toujours financés par Comenius) sont déjà prévus au printemps, en Transylvanie notamment. Géré par tous les partenaires, un site nouvellement créé permet de suivre l’avancée du projet. Rendez-vous sur http://ecocito.eu.

Youna Zerrouki