Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ADIC > Timonier et les charpentes en kit

Timonier et les charpentes en kit

Ecrit le 19 mars 2008

Très visible de la route nationale N 171, à proximité du carrefour de Louisfert, au fin fond de la zone d’activité de La Bergerie, deux charpentes fièrement dressées attirent l’attention : c’est l’entreprise de Guy Timonier et de son fils Mathieu.

Il y a douze ans, Guy Timonier était licencié de l’entreprise Provost. C’est alors que, sous l’impulsion de Martine Buron (qui était présidente de la Com’Com’   de Châteaubriant) a été lancé, le 11 mai 1995, un « fonds d’initiative   locale » qui connaît maintenant un grand succès. Guy Timonier a été l’un des premiers salariés à s’installer à son compte. Il ne le regrette pas, ses clients non plus. Tous les ans, à la Foire de Béré, on peut voir des photos de ses réalisations.

JPEG - 32.3 ko
Timonier-1

 Du bois de 250 ans

Agréé « Monuments historiques », c’est lui qui a rénové toutes les boiseries de l’Hôtel de la Houssaye à Châteaubriant, et notamment le plancher mosaïque, entièrement démonté et refait en atelier avec du bois d’époque (250 ans). Au bord de la plate-forme de son escalier, Guy Timonier a installé des moulures anciennes, rescapées du rebut, juste pour le plaisir : « Quand je pense que tout a été fait à la main, je suis admiratif ».

Guy Timonier peut réaliser des meubles sur mesure, refaire des moulures anciennes à l’identique, concevoir une porte à galandage (qui rentre dans le mur quand on l’ouvre), agencer artistiquement les rambardes d’un vieil escalier tourmenté…Ca c’est le côté passion ! Et cela demande des heures et des heures de réflexion et de travail.

JPEG - 20.3 ko
Timonier-3

 Des charpentes modernes

« Nous aménageons des pièces, aussi, en posant du placo. Mais c’est moins intéressant et puis il y a de nombreux artisans sur le marché » réalise-t-il un jour.

Guy et Mathieu Timonier proposent maintenant des petites charpentes, une pente ou deux, qui peuvent être l’ossature d’un garage ou d’un habitat de loisir. « Tout est démontable, les pièces sont répertoriées, un bon bricoleur peut remonter en quatre heures environ » dit-il. Le bois utilisé est, suivant les demandes, du sapin du Nord, du Douglas ou du Garapa.

Cela donne des prix, des poids et des longévités différents.

L’assemblage se fait par tenons et mortaises, avec une cinquantaine de chevilles à la tire [Le perçage dans la traverse est légèrement excentré par rapport au perçage du montant. De ce fait la cheville aura tendance à tirer la traverse vers le montant, et à assurer une grande stabilité].

« A la demande nous pouvons adjoindre un piétement galvanisé, placer des baies vitrées, fournir des chevrons et différentes sortes de bardages. Le client peut réaliser la toiture en ardoises traditionnelles, ou en tôle, en polycarbonate transparent ou en panneaux sandwich ». Bref, tout est possible. Il suffit d’aller en discuter avec Guy Timonier !

Zone de la Bergerie - 44110 Louisfert
02 40 28 41 70

Voir aussi ici : http://www.charpente-kit.fr/presse-charpente-en-kit