Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > ABRF, ABRFI > Perturbations climatiques aux ABRFi

Perturbations climatiques aux ABRFi

Ecrit le 9 avril 2008

 Une grève ? C’est rare !

Eh bien ça, c’est un événement ! Une soixantaine de salariés de l’entreprise ABRFi se sont spontanément mis en grève vendredi matin 4 avril 2008. Fait extrêmement rare dans cette entreprise où tous les salariés permanents sont actionnaires de leur boîte.

Tous les ans, en mars, a lieu une augmentation générale des salaires. Cette année, il y a eu 1 % en janvier et rien d’autre…. Sauf une augmentation du coût de la mutuelle et, bien entendu, du coût de la vie. « Alors nous réclamons 8 % d’augmentation générale » disent les salariés.

Dans cette entreprise le personnel fait 37,5 heures, payées 35. Le reste du temps est à prendre en RTT. Régulièrement l’encadrement dit aux salariés : restez chez vous. Et pendant ce temps sont embauchés des intérimaires et des Polonais. « On ne refuse pas de travailler, pourtant » disent les salariés.

Il n’est pas rare de voir la Direction imposer des « jours de RTT » à des salariés qui n’y ont pas droit. Moyennant quoi ces salariés sont « en négatif ». C’est bien commode : quand il y a des « coups de bourre », la Direction leur demande de venir travailler. Le système permet ainsi d’avoir des salariés totalement disponibles, flexibles à souhait. Avec le tapage médiatique auquel la presse locale (dont La Mée) a parfois participé, des ouvriers ont quitté leur entreprise pour aller travailler aux ABRFi. Certains, après deux mois d’ancienneté, ont été obligés de prendre des jours de RTT qu’ils n’avaient pas acquis. Ils s’inquiètent aujourd’hui.

Aux dernières nouvelles, grâce au mouvement de grève, les salaires de chaque ouvrier seraient augmentés en fonction de l’ancienneté.


Ecrit le 24 décembre 2008

 Il faut sauver Andjy

Le personnel ABRF Industries se mobilise pour Andjy, fils de Philippe GAUTIER, qui travaille en intérim chez ABRF Industries,.

Andjy est victime d’une grave maladie génétique qui atteint les muscles, lui interdisant toute mobilité. Agé de 9 ans, Andjy était en début d’année 2008 un petit garçon et un élève comme les autres. Aujourd’hui, ses parents et ses proches mènent un combat quotidien pour le soutenir. Cependant, à brève échéance, il devra être hospitalisé, ce qui entraînera de lourdes charges.

Solidaires de leur collègue de travail et de sa famille, les salariés d’ABRF Industries et le comité d’entreprise ont organisé la semaine dernière une vente de croissants à l’intérieur de l’entreprise : cette initiative   a permis de récolter 500 € et a fortement mobilisé les collègues de Philippe GAUTIER. La direction d’ABRF Industries a pour sa part décidé de doubler les fonds ainsi recueillis.

Les ABRFi au salon Innotrans

ABRF : la situation s’aggrave