Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Entreprises diverses > Chaillous

Chaillous

Ecrit le 7 mars 2007

L’entreprise Chaillous, à Châteaubriant, s’est implantée en fin d’année 1999 (municipalité Martine Buron). Selon son directeur, Thierry DAVID, elle emploie 48 personnes, moyenne d’âge 27 ans :

découpe	20
soudure	11
peinture 13
encadrement et direction : 4 

Cette entreprise travaille à 95 % pour Manitou-Ancenis à qui elle fournit les tubes de flèches de chariots téléscopiques qui sont coupés, mécano-soudés, usinés et peints à Châteaubriant . « Nous livrons Manitou 5 fois par jour, 5 jours par semaine ».

Le site de Châteaubriant s’étend sur 19 400 m2 dont 9100 m2 de surface couverte, dont une partie réutilise les anciens ateliers Huard dont on voit encore les murs. La cabine de peinture a été installée en 2002 et une machine « Laser Tube » a été achetée en 2005. « C’est une machine prototype, il n’y en a que deux comme cela en Europe » dit Thierry DAVID.

Chail
Chail

Cette machine de précision, à commandes numériques, permet d’usiner des tubes de grande dimension, par exemple des tubes de section rectangulaire de 50 cm sur 30 cm, et de 16 m de long. Elle y effectue des coupes à longueurs droites ou biaises, du perçage, des découpes de formes variées, chanfrein, etc. avec la précision du laser et une finition irréprochable.

L’entreprise Chaillous-Nantes a décidé de se recentrer sur le négoce. L’entreprise Chaillous-Châteaubriant a intégré, depuis janvier 2007, le groupe Arcelor-Mittal et plus exactement sa filiale « Plaques et découpes France » basée à Reims.

Pour la petite histoire : la troupe Royal de Luxe, de Nantes, a fait appel à Chaillous pour .... la trompe de son éléphant

D’une quinzaine au départ, les ouvriers dépassent la quarantaine maintenant. Ils travaillent en 2x8 ou en 3x8. « Nous n’avons pas trop de problème de recrutement » dit Thierry DAVID. « la Région de Châteaubriant a une forte tradition métallurgique » ce qui donne des débouchés aux formations du Lycée Etienne Lenoir.

La direction met régulièrement l’accent sur la sécurité au travail « Pas un accident en deux ans ! » avec des formations internes régulières, permettant par exemple de mieux savoir comment sont pris en charge les appels au 15 et quels sont ... les méfaits du tabac (c’est d’actualité !).


Ecrit le 26 mai 2010

Des salariés ... plaqués ... chez Chaillous

A la fin du mois d’avril 2010, le leader mondial de la sidérurgie ArcelorMittal a annoncé avoir enregistré un chiffre d’affaires quasiment stable, à 18,6 milliards de dollars (14 milliards d’euros), entre le quatrième trimestre 2009 et le premier trimestre de 2010, mais son bénéfice net s’est fortement réduit, passant entre les deux périodes de 1,07 milliard de dollars à 679 millions de dollars (513 millions d’euros). La Direction espère cependant un rebond dans le deuxième semestre 2010. « La reprise économique se poursuit comme nous l’avions prévu et 2010 devrait être une année plus vigoureuse pour ArcelorMittal », a même déclaré dans un communiqué le PDG du groupe, Lakshmi Mittal et il a ajouté : « La demande mondiale globale d’acier devrait augmenter de 10% cette année, revenant ainsi à ses niveaux d’avant la crise »

Pour autant, l’entreprise se dépêche de licencier !

Chaillous

ArcelorMittal va fermer après l’été le site nazairien de sa filiale Plaques et Découpes France (AMTOP). 31 postes sont supprimés. Au total 108 postes supprimés en Loire-Atlantique dont 11 (sur 32) dans la filiale Chaillous-plaques-et-découpes de Châteaubriant.

Pour la direction, c’est la faute de la crise, et notamment des réductions de commandes chez Manitou (Ancenis), Bobcat (Pontchâteau) et la filière navale. Pour les syndicats, certains des clients ont été envoyés à l’étranger. Selon la CGT, « le groupe continue sa casse industrielle en France en augmentant ses capacités de production en Pologne, en Inde et en Chine. La preuve que la France continue sa désindustrialisation ».