Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > Tram-train : la première rame

Tram-train : la première rame

Ecrit le 27 janvier 2010

 Le Conseil régional … en train de créer de l’emploi

Un Technicentre
a été inauguré
à Nantes, au « Grand Blottereau » : il s’agit d’un nouvel atelier de maintenance pour l’ensemble des trains TER permettant
d’assurer un
entretien adapté et optimal des trains régionaux.

Disponibilité des matériels TER, optimisation de la maintenance, développement
des métiers et des compétences des agents SNCF (création d’emplois sur le site), intégration de critères de qualité environnementale pour la construction, autant d’éléments qui permettront l’entretien des trains dans les meilleures conditions.
 
Le coût global de l’opération s’élève à 25 M €, pris en charge entièrement par le Conseil Régional .

 La première rame

Choisie en avril 2007 dans le cadre d’un appel d’offres lancé par la SNCF pour le compte des Régions, construite par Alstom à Valenciennes, la 1re rame du Tram-train vient d’arriver à Nantes pour toute une série de tests et d’essais techniques.

Beaucoup plus léger qu’un train, ce matériel innovant attendu depuis plusieurs années ressemble beaucoup à un tramway dont il a les avantages techniques (fortes accélérations et décélérations, larges portes à ouverture rapide, etc…) permettant d’offrir un temps de parcours attractif tout en desservant de nombreux points d’arrêts.

 
Il emprunte aussi au train d’autres qualités : une vitesse de pointe plus élevée que celle du tramway (100 km/h contre 70 km/h), davantage de places assises pour un meilleur confort (98 places assises et 146 places debout, plancher bas intégral, toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite, portes bagages, sièges confortables de type TER, stores etc…).

Tram-train

 
A l’issue des travaux de réouverture de la voie entre Nantes et Châteaubriant (2010 à 2012 - ballast, traverses, rails, signalisation, double voie et voies d’évitement) et d’électrification, les tram-trains circuleront ensuite sur la ligne Nantes - Nort-sur-Erdre – Châteaubriant selon le calendrier suivant :
– septembre 2011 : ligne sur Nantes - Nort-sur-Erdre
– décembre 2012 : ligne Nort-sur-Erdre - Châteaubriant.

Tram-train Citadis Du

Ecrit le 17 février 2010

La première rame : Fin 2012 pour Châteaubriant

La première rame du Tram-train qui sera mis en service jusqu’à Châteaubriant en fin d’année 2012, a été présentée au public à Nantes le 6 février 2010.

Ce matériel innovant, le Citadis Dualis d’Alstom, beaucoup plus léger qu’un train, ressemble beaucoup à un tramway dont il a les avantages techniques (fortes accélérations et décélérations, larges portes à ouverture rapide, etc…) permettant d’offrir un temps de parcours attractif tout en desservant de nombreux points d’arrêt. Citadis Dualis est accessible à tous, et en particulier aux personnes à mobilité réduite, grâce à un plancher intégralement bas et aux dispositifs comble-lacunes avec les quais.

Elus du Conseil Régional et du Conseil Gén
1. Gilles Bontemps
2. Jacques Auxiette
3. Bernard Deniaud
Citadis Du
Découverte, février 2010

Il emprunte au train d’autres qualités : une vitesse de pointe plus élevée que celle du tramway (100 km/h contre 70 km/h), davantage de places assises pour un meilleur confort (98 places assises et 146 places debout, toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite, porte-bagages, sièges confortables de type TER, stores etc…).

Equipé d’une vidéo-surveillance, il est doté d’un système de communication vers les passagers : informations sur les temps de parcours, les temps d’attente en station, les travaux, les incidents de trajets...

Ultra silencieux, le Citadis Dualis émet en ville un niveau sonore inférieur de 5 dBA au niveau généré par le trafic automobile, soit près de 4 fois moins de bruit. Il est étudié pour diminuer la consommation d’énergie. Un Citadis Dualis consomme ainsi en Kwh/passager assis, 4 fois moins qu’un bus et 10 fois moins qu’une voiture.

Recyclable à plus de 90%, la consommation d’énergie est aussi réduite grâce aux moteurs à aimants permanents.

La Région Pays de Loire a commandé 15 rames de ce type pour 57 millions d’euros.

Vidéo du 9 novembre 2010 : http://ouest.france3.fr/info/pays-de-la-loire/le-tramtrain-jusqu-a-chateaubriant-65814377.html