Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances, janvier 2009 (2)

Mée-disances, janvier 2009 (2)

Ecrit le 21 janvier 2009

 Chassez le naturel…

De Actualités.sfr du 15/01 : Le nouveau ministre du Travail, Brice Hortefeux, a déclaré que la nationalité française de la secrétaire d’État chargée de la Politique de la Ville, Fadela Amara, n’était pas « forcément » évidente.

Tout s’est passé lorsque Brice Hortefeux a salué ses secrétaires d’État, lors du discours de passation avec son prédécesseur Xavier Bertrand. En présentant Fadela Amara, secrétaire d’État chargée de la Politique de la Ville, Brice Hortefeux a lâché ces quelques mots : c’est « une compatriote ». Et de se justifier : « comme ce n’est pas forcément évident, je le précise. »

Fadela Amara n’a pas répondu, mais s’est contentée d’un sourire crispé. Elle a néanmoins salué en Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Immigration, « quelqu’un qui écoute beaucoup, qui partage beaucoup ». Elle a jugé qu’il avait effectué « un bon passage » dans son ministère précédent, où « il a su construire une vraie politique de l’immigration et de l’intégration ».

Ndlr : pas pute, mais soumise ?

 Vodka

20_minutes.com du 15/01 :. A quoi bon faire des sondages ? En Russie, la cote de popularité des politiques se mesure en bouteilles de vodka. Et à en croire les ventes de la vodka « Poutinka », le Premier ministre semble bien plus populaire que son Président.

La vodka « Medvedeff », baptisée d’après le président russe Dimitri Medvedev, a du mal à s’imposer face à sa concurrente, rapporte le quotidien russe des affaires Vedomosti. « Contrairement à la « Poutinka », la « Medvedeff » ne sonne pas très russe, pas « popu », ça n’est pas entraînant », relève l’expert en marketing Alexandre Ieremenko, soulignant que la terminaison « eff » rappelle les aristocrates russes réfugiés en France ayant francisé leurs noms.

La « Medvedeff » a été lancée le mois dernier, sans réussir à prendre des parts de marché à la « Poutinka », qui représente 4,4% du marché de la vodka russe. Cet échec commercial reflète la réalité politique, Vladimir Poutine étant de loin plus populaire que Dimitri Medvedev.

Et en France ça donnerait quoi ? Le vin Nicolas, le champagne Fillon...

 Publis_athée sur les bus

De La Croix du 15/01 : une campagne d’affichage interrogeant sur l’existence de Dieu fleurit dans la capitale britannique :

« Il n’y a probablement pas de Dieu. Alors arrêtez de vous faire du souci et profitez de la vie ! »

Cette campagne publicitaire a été lancée en juin dernier par Ariane Sherine, du Guardian, puis relayée par la plupart des quotidiens britanniques (The Times, Daily Telegraph…) ainsi que par la BBC.

Cette journaliste, de sensibilité unitarienne universaliste invitait alors ses lecteurs à donner l’équivalent de 5 € pour répondre aux affiches placardées à la même époque sur les bus londoniens par le groupe évangélique « Jesus said » (Jésus a dit), renvoyant les passants vers un site biblique fondamentaliste qui promet les flammes de l’enfer aux non-chrétiens. « Je ne m’attendais pas, en lançant cette idée, à une réponse si positive », écrit-elle.[…]

« Nous ne voulons pas convertir les croyants à l’athéisme, contrairement aux pubs prosélytes chrétiennes », affirme Hanne Stinson, qui parle de cette campagne comme d’« une bouffée d’oxygène ». Et de préciser que l’affiche s’adresse aux non-croyants, pour leur signaler qu’il y a beaucoup de personnes qui doutent. « C’est pourquoi, poursuit-elle, nous avons choisi un ton délibérément léger et optimiste. » […]

 Erci Besson : Même pas honte

Marianne du 15/01 : C’est fait, Nicolas Sarkozy a présenté la promotion 2009 de son gouvernement. Parmi les nominés :
Eric Besson. Contempteur du candidat Sarkozy, le transfuge du PS est aujour-d’hui l’un des chouchous du président. Il s’en trouve d’autant récompensé à l’occasion de ce mini-remaniement. Il était jusqu’ici cantonné à un rôle essentiellement symbolique d’incarnation de l’ouverture avec un obscur poste de Secrétaire d’État à la Prospective et au Développement de l’Économie numérique. Le voici propulsé au ministère beaucoup plus exposé de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire.

Un choix d’autant plus cocasse que l’homme, dont on connaît les capacités de souplesse, qui va mettre en œuvre la politique d’Immigration de Nicolas Sarkozy s’était livré à une vive dénonciation de la politique d’immigration du même Nicolas Sarkozy alors…ministre de l’Intérieur dans une note intitulée « les inquiétantes ruptures de Nicolas Sarkozy. »

Voici des têtes de chapitres au ton radical qui dénoncent la mystification sarkozyste : « Nicolas Sarkozy ou l’apologiste du communautarisme religieux » ; « la promotion des intégristes musulmans français » ; « la rupture avec le modèle républicain » ; « Les lois sur l’immigration ou la production assurée de clandestins » pour ne citer que les thèmes en rapport avec son nouveau ministère. On mesure là les capacités d’oubli infinies du personnage, prêt à se faire le VRP de tous les dévoiements alors dénoncés, pour un maroquin et une place sur la photo. […]

On en connaît un, à Châteaubriant, qui en ferait bien autant pouyr le plus petit poste auprès du gouvernement !

 Yldune Lévy

L’Express du 15/01 : Le juge d’instruction chargé de l’enquête sur les dégradations contre des lignes ferroviaires à grande vitesse a ordonné mercredi 14 janvier la remise en liberté d’ Yldune Lévy. Mais elle est restée incarcérée en raison d’un appel en urgence du Parquet. […]

Encore une fois le Parquet s’est opposé par une procédure d’exception à la mise en liberté de personnes en détention dans ce dossier. Yldune Levy s’était vu refuser le 22 décembre une première demande de mise en liberté au motif que celle-ci n’avait pas été interrogée sur le fond du dossier par le juge Fragnoli. Arrêtée le 11 novembre, elle n’avait pas été interrogée le 22 décembre ?? C’est un peu fort !

Finalement, le 16 janvier, un magistrat de la cour d’appel de Paris a ordonné la remise en liberté d’Yldune Lévy. Sur les 9 inculpés d’actes de malveillance vis à vis de la SNCF, il ne reste que Julien Coupat en prison. Nul n’est sûr qu’il soit un « terroriste » !

 Bidon sur tf1

Dans un sujet du 1er octobre 2008, le 13 heures de Jean-Pierre Pernaut se penchait sur la chute des prix des maisons et des appartements à Rennes. Le reportage montrait un agent immobilier-négociateur Pedro Vallejo et son client Guillaume Alexandre en train de visiter un appartement. Le reportage mettait en avant la difficulté d’acheter car les vendeurs ne baissent pas leur prix.

Mais des petits malins ont fait des recherches sur Internet. Le « client », Guillaume Alexandre, est en fait un agent immobilier et le « vendeur » Pedro Vallejo, est son chef d’agence !

Si notre presse est capable de fabriquer de faux reportages sur ce type d’information, comment alors appréhender ceux dont les sujets sont un peu plus sensibles ?

Selon un sondage du 3 octobre 2008, la télévision est considérée comme le média qui informe le mieux (61 %), loin devant la radio et la presse écrite (34% chacun).

A votre avis ? Sommes-nous sous-informés ou tout simplement désinformés ?


Ecrit le 28 janvier 2009

 Gel des salaires

Libération.fr du 22/01 : Le président des États-Unis Barack Obama a fixé des règles strictes de transparence à l’administration américaine, qui sera séparée par un cordon sanitaire des influents groupes de pression de Washington […]

A propos des innombrables groupes de pression en relation constante avec l’administration et le Congrès, Obama a promis que les lobbyistes seraient « soumis à des limites plus strictes que sous aucune autre administration dans l’Histoire ». Le nouveau président a expliqué qu’il voulait mettre fin au « tourniquet » qui permet aux employés des groupes de pression d’entrer et sortir à volonté du service public « faisant passer leurs intérêts avant ceux du peuple américain ». […]

Obama a aussi annoncé que les salaires de ses principaux collaborateurs seraient gelés. Selon la Maison Blanche, ils seront plafonnés à 100.000 dollars par an. « En cette période de difficultés économiques, les familles américaines sont obligées de se serrer la ceinture et c’est aussi ce que Washington doit faire », a-t-il expliqué. « Certains dans cette pièce seront concernés par ce gel de salaire, et je veux que vous sachiez que j’apprécie votre bonne volonté », a-t-il dit à leur adresse.

Ndlr : ce n’est pas chez nous qu’on assisterait à un tel scandale !

 Plants de cannabis

Actualités.sfr du 22/01 : Quatre hommes ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Metz pour avoir volé des plants de cannabis,

Voler est un délit. Y compris lorsque l’objet du vol est lui-même un délit. Les quatre hommes s’étaient introduits en janvier dans une maison qu’ils pensaient inoccupée mais dont ils savaient que le propriétaire cultivait illégalement du cannabis. Celui-ci, qui les a surpris lors de leur effraction, a fait appel aux gendarmes. Geste irréfléchi, puisque par la suite, les enquêteurs ont découvert chez le plaignant quelque 600 plants de cannabis, cultivés en pots et sous lumière artificielle.

Ndlr : Encore un arroseur arrosé !

 Aumônes

20minutes.fr du 22/01 : Un prêtre américain de Floride a reconnu avoir volé jusqu’à 800.000 dollars d’aumônes adressées à sa paroisse   pour mener un train de vie... pas très catholique. Le père John Skehan, 66 ans, s’offrait des virées dans les casinos de Las Vegas, s’achetait toutes sortes d’objets coûteux, ou encore entretenait sa maîtresse, l’ancienne comptable de l’église.

Le prêtre a plaidé coupable devant un tribunal de Floride, ce qui permet de négocier une peine en échange des aveux. En l’occurrence, il encourt jusqu’à 31 ans de prison.
Un autre prêtre de l’église qui comparaissait pour les mêmes faits a clamé son innocence. […]. En raison de la prescription, les deux prêtres ne peuvent être poursuivis que pour des vols commis après 2001, mais les autorités pensent qu’ils pourraient avoir détourné jusqu’à 8 millions de dollars lors des 20 dernières années. Sans compter les boutons de culotte !

 Un pardon contestable

Le Monde.fr du 23/01 : Benoît XVI s’apprête à lever l’excommunication des quatre évêques intégristes ordonnés en 1988 par Mgr Marcel Lefebvre. La décision apparaît d’autant plus contestable qu’elle semble unilatérale, la Fraternité Saint-Pie-X ne manifestant pas la moindre repentance publique ou n’atténuant pas son opposition à Vatican II et à la liberté religieuse. Elle tombe d’autant plus mal qu’un des quatre évêques concernés, le Britannique Richard Williamson, vient de tenir des propos négationnistes à la télévision suédoise : « Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz. Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz ».

 T’as voulu voir Vesoul

Du Canard enchaîné du 21/01 : le 15 janvier, Sarkozy s’est rendu, à midi, au centre Peugeot de Vesoul. Pour éviter toute mauvaise rencontre avec des ouvriers en colère, les équipes du matin avait été priées de partir deux heures plus tôt et celles de l’après-midi d’arriver une heure et demie plus tard. Dans l’intervalle, Sarko a pu visiter l’usine au pas de course, où il n’a croisé que des salariés triés sur le volet avant de présenter ses vœux aux « forces économiques de la nation », devant des patrons et des militants UMP eux aussi bien choisis.

Et voilà comment on fabrique de belles images pour le 20 heures : Sarkozy à la rencontre de la classe ouvrière.

 Malus

Le Point du 22/01 : Patrick Devedjian, ministre chargé de la Relance économique, a estimé, sur France 2, que la croissance de l’économie française serait « autour de zéro » en 2009, précisant qu’il serait « probable que nous n’ayons pas de bons chiffres dans les mois à venir ». […] D’après lui, une action doit passer par des symboles. Il a ainsi proposé un système de « malus » pour les dirigeants d’entreprise ayant obtenu de mauvais résultats. « Le bonus du chef d’entreprise qui a bien géré son entreprise et qui touche une prime, c’est normal », a-t-il insisté sur France 2. « Mais l’année suivante qui a été une mauvaise année, où il y a eu peut-être même des erreurs de gestion, il devrait avoir un malus qui affecterait les résultats du bonus », a-t-il poursuivi. […]

Ndlr : et un malus pour les ministres ...?

 STIC collant

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a rendu publique, le 22 janvier, une enquête sur les - très mauvaises - conditions d’utilisation par la police et la justice du Système de traitement des infractions constatées, le fameux fichier informatique Stic. Pas de quoi troubler les autorités policières et judiciaires. Au ministère de l’Intérieur, on conseille à « la Cnil de passer à autre chose. Ces histoires de fichiers datent du siècle dernier »... Un cynisme qui n’a d’égal que le petit mensonge entendu au ministère de la Justice : « Nous ne sommes ni au courant ni concernés. »

Pourtant, selon l’enquête de la Cnil, seulement 17 % des fiches du Stic sont à jour. Et ce sont les flics, comme les magistrats, qui sont chargés de nettoyer le système.

Lorsqu’un individu obtient un non-lieu, un jugement de relaxe, un classement sans suite, il doit logiquement « sortir du fichier ». Mais d’après la Cnil, entre 80 et 99 % des personnes inscrites dans le système pour une infraction puis blanchies n’en sortent pas. Une vraie prison à puces (électroniques).

Un million de salariés bénéficiant d’emplois protégés peuvent ainsi perdre leur boulot pour cause d’erreur ou de négligence judiciaire, dont les auteurs, eux, ne seront jamais fichés.

Ndlr : ça la fiche mal !

 Publico-privée

D’un lecteur à propos de la réunion publique tenue àChâteaubriant par F Fillon, le 23 janvier 2009 :

« C’était une réunion UMP et non du Premier ministre vu que seuls pouvaient assister les porteurs d’invitation et les encartés UMP. Et aussi que Fillon avait dans sa voiture le secrétaire 44 UMP, selon la presse. J’ai bien rigolé en voyant dans Ouest france que Fillon avait complimenté A Hunault sur ses capacités de « rassemblement ». A droite peut être ... et encore !

Pas étonnant qu’il y ait des manifs qui dégénèrent quand on voit le comportement des Hommes en bleu et de leurs excités de chefaillons qui provoquent les manifestants et les maltraitent. Faut donner l’impression au ministre que Châteaubriant est à la botte de Sarko !