Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes en difficulté > Pauvreté monétaire en France, chiffres 2009

Pauvreté monétaire en France, chiffres 2009

Ecrit le 7 septembre 2011

L’INSEE a publié une étude sur le niveau de vie des Français en 2009. Elle révèle que le niveau de vie médian s’élève à 19 080 euros annuels (ce qui veut dire que la moitié des ménages gagnent moins de 19 080 €/an et que l’autre moitié gagne plus de 19 080 €), soit une augmentation en euros constants de 0,4 % par rapport à 2008. (1)

– Les 10 % des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 410 euros
– tandis que pour les 10 % les plus aisées, ce niveau est d’au moins 35 840 euros, soit 3,4 fois plus.

Le seuil de pauvreté monétaire s’établit à 954 euros mensuels en 2009. (2).

À titre de comparaison, le socle du RSA   s’élève à 455 euros pour une personne seule.

13,5 % des personnes vivent en dessous de ce seuil, soit 8,2 millions de personnes.

De plus, par rapport au seuil de pauvreté, les personnes pauvres disposent d’un niveau de vie plus faible qu’en 2008. En effet l’intensité de la pauvreté, qui mesure l’écart entre le niveau de vie médian des personnes pauvres et le seuil de pauvreté, passe de 18,5 % à 19,0 %.

L’augmentation du nombre de personnes pauvres peut être rapprochée de la hausse du chômage induite par la crise. Toutefois des mesures ponctuelles et la montée en charge progressive du revenu de solidarité active ont permis de limiter les effets de la crise.

En 2009, 10,1 % des actifs ayant au moins 18 ans sont pauvres, soit une augmentation de 0,6 point par rapport à 2008.

Parmi les personnes occupant un emploi, les non-salariés sont les plus touchés par la hausse de la pauvreté : leur taux de pauvreté passe de 15,3 % à 16,9 % entre 2008 et 2009. D’une manière générale, les crises ont un impact plus fort sur leur niveau de vie que pour les autres catégories du fait d’une plus grande sensibilité de leurs revenus à la conjoncture économique. En euros constants, le niveau de vie médian des non-salariés recule de 0,8 % alors que celui des salariés augmente de 1,4 %.

Le niveau de vie médian des retraités augmente de 1,3 % en euros constants en 2009. Leur taux de pauvreté est stable, à 9,9 %.

Baisses et hausses

Le niveau de vie des 10 % des personnes les plus modestes a baissé de 1,1 % par rapport à 2008 !

Le niveau de vie des 10 % les plus aisés a augmenté de 0,7 % par rapport à 2008

Source : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=3378®_id=0


NOTES:

(1) Le revenu disponible du ménage est le total des revenus d’un ménage après prise en compte des principales prestations sociales et paiement des impôts directs.

(2) Le seuil de pauvreté correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population soit : 19080 x 60% et divisé par 12
Source : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?id=3378®_id=0